Aider avec impuissance masculine levitra generique france
Accueil / Cours de l'or / Investissements : la valse hésitation !
investissement : pas de tendance pour l'or

Investissements : la valse hésitation !


Les investisseurs sont au diapason de la météo de cette moitié du mois de mars 2019. Un temps mi-figue mi-raisin qui s’illustre par l’absence de tendances nettes sur les cours de l’or, de l’argent mais aussi des marchés actions. On hésite…

Vous trouverez ici des informations et des éléments de pédagogie. Il s’agit en aucun cas de conseils d’investissements.

Cours de l’or : pas de tendance

Depuis 6 mois, nous étions habitués aux tendances fortes et affirmées : baisse brutale des indices boursiers au dernier trimestre 2018, rebond important du cours de l’or sur la même période.  Depuis le début 2019, les indices que nous suivons : CAC, Dow ainsi que l’or et l’argent étaient orientés à la hausse. Comme nous l’explique Tradosaure, notre partenaire pour l’analyse technique, de son côté, le Bitcoin lui stagnait plus ou moins sur un support.

Les courbes de ces indices sont quasiment parallèles sauf pour le BITCOIN qui joue sa partition seul. Donc quand l’or a entamé une correction, les autres indices ont pris la même direction. Sans qu’il y ait d’éléments pouvant indiquer une relation de cause à effet.

Le début du mois de mars a donc marqué le début d’une correction. Les graphiques de Tradosaure indiquaient un retour vers des supports importants. Comme on l’a évoqué la semaine dernière, ces supports sont en général le signal pour le trading électronique ou informatique d’une vague d’achats. Dans la vidéo proposée par notre expert ci-dessus vous constaterez d’ailleurs les « volumes d’achats » déclenchés dès l’arrivée des cours sur ces limites. C’est spectaculaire, que les cours de l’or et de l’argent soient en euros ou en dollars.

Une tendance baissière pour l’or ?

En revanche, la poussée acheteuse n’a pas permis d’opérer un rebond assez puissant pour s’extirper de ces zones support. Donc depuis quelques jours, on est sur une succession de hausses et de baisses des cours des métaux précieux. Tout le monde hésite.

Et c’est la même chose du côté des investissements sur le marché action. Wait and see. Le problème est de savoir ce que les investisseurs attendent et veulent voir. Côté américain une série d’indicateurs économiques sont attendus dans la soirée tout comme une déclaration du patron de la FED.

Economie américaine et Brexit que t-il se passer ?

Mais visiblement, personne ne s’attend à de grosses surprises. Les taux d’intérêts sont neutres selon le responsable de la banque fédérale américaine. Cela veut dire que selon lui, ils accompagnent l’économie américaine au bon rythme, ni surchauffe ni dépression. Donc pas de changement de ce côté-là.

Côté actions américaines, à part Boeing qui est évidemment impacté par le crash d’un Boeing 737 de l’Ethiopian Airlines, peu d’évolution sur les indices phares.

En Europe, on est de plus en plus sous pression pour le Brexit. On sent bien que les 15 jours à venir vont voir les protagonistes, la Grand-Bretagne et l’Union Européenne, souffler le chaud et le froid, dans un ultime round de pression avant la date du 29 mars 2019. Les filières économiques et les autorités tentent bien de s’organiser avant l’échéance.

Hard Brexit, no deal, pas de Brexit

Mais pour l’instant, au moins 4 scenari sont possibles d’un Brexit sans accord (no deal) à une demande de délai supplémentaire en passant par le vote à l’arraché de l’accord par le parlement anglais.

Tout le monde attend, hésite. Il suffit d’un événement, d’une décision pour que les cours prennent enfin une direction : vers le haut ou vers le bas. A suivre.

Bannière pub AuCOFRE

A propos de Jean-François Faure

Jean-François Faure
Jean-François Faure. Président d’AuCOFFRE.com. Voir la biographie.

Voir aussi

Cours de l'or en hausse

Cours de l’or : toujours en hausse

La semaine dernière, on a commencé à se dire que le cours de l’or allait …