Aider avec impuissance masculine levitra generique france
Accueil / Cours de l'or / Or et argent : consolidation sauf si…
cours de l'or 6 mois septembre 2019

Or et argent : consolidation sauf si…


Comme on pouvait l’imaginer, le cours de l’or a entamé une consolidation la semaine dernière. 5% de baisse par rapport aux 1410 euros l’once records. Cette décrue peut-elle se poursuivre ? On a vu des corrections de 20% sur le métal jaune. Donc oui sauf…si un événement géopolitique important survenait.

Or et argent : début de baisse

Après la hausse en presque un an de 50% du prix de l’once d’or, il fallait s’attendre à une baisse. Notre partenaire Tradosaure, nous montre dans sa vidéo de la semaine plusieurs situations similaires sur plusieurs années. Les corrections après une longue période de hausse peuvent atteindre quasiment 20% et ce, en quelques semaines. Après la baisse provoquée par la résistance des 1400 euros la semaine dernière, on peut donc s’attendre à une poursuite de cette tendance à court terme.

Redonner 20%…Ce n’est pas grave

Il ne s’agit pas de se mettre à paniquer. C’est tout le message pédagogique que souhaite faire passer notre expert en analyse graphique. Avis que nous partageons bien évidemment. En effet, une baisse et donc un retour vers des supports, c’est surtout l’occasion de faire de bonnes affaires, de se renforcer à bon prix. Même les Etats utilisent cette méthode pour reconstituer leurs stocks d’or. On l’a vu en 2018, au premier semestre, quand le cours de l’or stagnait à 1050 euros l’once. De très grands pays en ont profité pour acheter des dizaines de kilos d’or : la Chine, la Russie… ou encore la Turquie et la Pologne…

Le prochain support fort à 1240 euros l’once d’or

On a depuis les plus hauts du cours de l’or enregistré une baisse avant le 15 septembre de 5%. Pour toucher le support suivant, il faudrait encore baisser de 8%. On ne serait donc pas aux 20% de correction mais nous n’en serions pas loin. Comme le dit Tradosaure : “il est préférable de tomber dans un escalier que du sommet d’une falaise, au moins on peut être freiné par des paliers”.

L’or : un cours sensible aux aléas du monde

En ce lundi 16 septembre, le cours de l’or reprend finalement de la vigueur. En effet, dans le week-end, une attaque de drone a touché des installations pétrolières d’Arabie Saoudite. C’est un allié des Etats-Unis qui a été touché. Sans parler du « dieu pétrole » qui est visé. On peut donc imaginer tout d’abord que le carburant va augmenter mais aussi que le Président Trump ne pas rester sans réaction. Une tension extrême dans une partie du monde hyper sensible.

La correction est-elle définitivement abandonnée ?

Là aussi, soyons prudents. Dans quelques heures, quelques jours, la tension peut retomber et le cours de l’or repartir vers le bas. Avec l’or et dans une moindre mesure l’argent, l’important c’est le temps long. Wait and see.

Bannière pub AuCOFRE

A propos de Jean-François Faure

Jean-François Faure
Jean-François Faure. Président d’AuCOFFRE.com. Voir la biographie.

Voir aussi

baisse or 23 septembre 2019

Or et Argent : l’alerte à la baisse n’est pas levée !

Depuis que le cours de l’or a battu son record de 2012, on s’attend à une correction. Cette baisse est intervenue la semaine dernière mais immédiatement contrecarrée par les tensions au Moyen-Orient. Explications.