Aider avec impuissance masculine levitra generique france
Accueil / Cours de l'or / Or, Bitcoin : Tirs de barrage au contact des résistances fortes !
cours 14 juillet teste forte résistance

Or, Bitcoin : Tirs de barrage au contact des résistances fortes !


Cette semaine du 14 juillet 2019 a été marquée par des cours qui se sont attaqués à de très anciennes résistances. Pour l’or, la résistance « forte » date de 2013. Pour le Bitcoin, c’est plus récent évidemment mais la résistance qui se présente est très symbolique chez les investisseurs en crypto-monnaie.

La situation est tellement particulière que notre partenaire Tradosaure a décidé de modifier la présentation de sa vidéo hebdomadaire dans laquelle il nous fait l’analyse technique de l’or, de l’argent et de Bitcoin. Il en profite pour distiller une explication très pédagogique sur les résistances fortes et les résistances faibles.

On vous rappelle que cette chronique tout comme la vidéo de Tradosaure a un objectif pédagogique ou une volonté d’information. Ce ne sont en aucun cas des conseils d’investissement. Pour cela, il faut s’adresser à un professionnel de la gestion de patrimoine qui connaîtra votre profil d’investisseur et pourra vous apporter des conseils adaptés à votre situation.

Résistances fortes pour le cours de l’or en euros

Le cours de l’or a dépassé les 1223 euros l’once, limite d’une résistance forte. Aujourd’hui il se retrouve sur une autre résistance, juste au-dessus, entre 1247 et 1261 euros. Alors, on pourrait se dire que la résistance forte des 1223 qui date de mars 2013 a donc été explosée. “Eh bien non” nous prévient notre expert en analyse graphique. En effet, cette résistance « historique » est à regarder sous l’angle des données mensuelles et pas hebdomadaires, c’est pour ça qu’elle est « forte ». Donc pour définitivement acter un franchissement des 1223 euros, il faudra attendre le 31 juillet, fin du mois. Avant, on peut estimer qu’il s’agit simplement de petites incursions mais pas d’une volonté ferme de passage de la barrière…qui se transformerait alors en support.

Pour l’or en dollars, la résistance forte s’est transformée en support mais…

Le cours de l’or en dollars n’est pas tout à fait dans la même situation. En effet, la résistance forte  des 1330 à 1390 dollars l’once a été vraiment franchie le mois dernier et les premières semaines de juillet. Donc cette résistance qui tenait depuis 2014 a changé de polarité et s’est transformée en support. Mais le cours ne s’est pourtant pas « envolé » tout simplement parce que juste au-dessus on a une autre résistance autour des 1400 dollars. Et celle-ci n’a pas été cassée depuis mars 2013.

L’argent patine depuis des semaines

Avec un or qui brille depuis la fin du mois de septembre 2018, le cours de l’argent paraît bien terne. Il navigue entre deux résistances que ce soit en dollars ou en euros. On a bien du mal à voir une tendance qui se dégage ou qui se dégagerait même si visiblement les résistances commencent à être testées autour de 14 euros et/ou de 16 dollars l’once.

Le Bitcoin au contact de la très forte résistance historique

La zone de résistance est large, on peut même dire qu’elle est difficile à bousculer. En euros, c’est un cours du Bitcoin entre 11 800 et 16 600 et en dollars, 13900 – 19800 dollars. C’est le record de valeur de la cryptomonnaie de décembre 2017. Depuis, jamais le Bitcoin ne s’est installé dans cette zone. Alors quand la semaine dernière, ces cours ont été tutoyés, la tension s’est ressentie dans le monde des crypto actifs. Est-ce que la résistance va être cassée ? Ou au contraire, va-t-elle renvoyer le Bitcoin brutalement vers le bas ?

Dans l’attente de la FED et d’une baisse des taux ?

Comme d’habitude, les marchés ont anticipé une décision du comité monétaire de la FED. Pour le « consensus », le patron de la Réserve Fédérale Américaine devrait annoncer une nouvelle baisse des taux. C’est un signal qui est interprété de deux manières :  

  • Tout d’abord, le grand argentier des USA estime, s’il passe à l’acte, que l’économie des Etats-Unis risque de ralentir. Pour l’instant, les chiffres « court terme » ne le montrent pas : chômage au plus bas notamment.
  • La deuxième interprétation, c’est le risque de taux négatifs pour les emprunts obligataires moyen terme. C’est-à-dire que l’investissement de sécurité va coûter de l’argent. C’est une des explications de l’augmentation de l’or qui se retrouve finalement à être la « valeur refuge » la plus solide et avec une possibilité de rémunération en cas de revente avec un prix plus élevé qu’à l’achat.

Mais pour l’instant, la décision n’est pas prise et donc il faudra attendre le 30 et 31 juillet pour avoir non pas une estimation ou une rumeur de salle de marché mais bien une information.

Bannière pub AuCOFRE

A propos de Jean-François Faure

Jean-François Faure
Jean-François Faure. Président d’AuCOFFRE.com. Voir la biographie.

Voir aussi

or : pas de tendance début octobre 2019

Toujours pas de tendance ferme pour l’or, l’argent et le Bitcoin

Or, argent et Bitcoin : après des mois de forte hausse, les trois actifs que nous surveillons dans cette chronique n’arrivent pas à choisir une tendance. On piétine. Et c’est assez normal.