Aider avec impuissance masculine levitra generique france
Accueil / Cours de l'or / L’or semble hésiter en pleine crise boursière
cours de l'or crise boursière

L’or semble hésiter en pleine crise boursière


Alors que nous sommes toujours en pleine période d’incertitude et de crise boursière, l’or se positionne entre résistance et support sans jamais franchir l’un ou l’autre. Les indicateurs de l’analyse technique proposent plutôt une option vers la hausse mais ce n’est pas vraiment le cas.

La résistance des 1520 euros l’once

Après la forte correction de la semaine précédente, on pouvait s’attendre à un gros rebond et peut-être même un franchissement de la résistance historique des 1520 euros l’once. Mais voilà, nous sommes dans une période très particulière où le cours de l’or a des fluctuations brutales. Ce n’est pas une situation normale, donc le cours n’a pas un comportement habituel. A trop grimper, il chute violemment et puis reste un peu indécis.

Entre 1414 et 1520 euros l’once d’or, pas de décision.

On a beau regarder les moyennes à 20 et 50 semaines qui nous indiquent une tendance haussière, il est clair que le cours de l’or est plutôt indécis comme le note notre partenaire Tradosaure, expert en analyse technique. En effet, il reste autour de 1460 euros l’once, plus ou moins dix euros mais il ne va pas franchement vers le support ou la résistance. Donc il n’y a pas de dynamique et pour la plupart des investisseurs, c’est surtout l’occasion…d’attendre.

Le cours de l’or entre les mains des traders

C’est une situation dont on vous a parlé plusieurs fois depuis quelques semaines. Quand l’or montait en même temps que la bourse, on avait noté qu’il s’agissait d’un comportement un peu extraordinaire pour la valeur refuge. En effet, si la bourse va bien, normalement, les investisseurs institutionnels délaissent l’or donc son prix baisse. Mais là, depuis quelques mois, les investisseurs ont décidé d’investir aussi, en parallèle, dans l’or. Certains craignaient un crack boursier et souhaitaient donc diversifier leurs portefeuilles. Quand la bourse s’est effondrée, ils ont décidé de « sauver leurs marges » en vendant aussi leur or et donc de réaliser des plus-values.

Comment est-ce possible de vendre brusquement des kilos, des tonnes d’or ?

C’est justement la perversité de ce système. Les investisseurs institutionnels ou boursiers ne font pas l’acquisition d’or physique pour diversifier leurs portefeuilles. Non, ils achètent des produits financiers dont le sous-jacent est le cours de l’or. Donc virtuellement, en achetant ce papier, vous détenez l’équivalent en or. Bien sûr, vous ne pourrez jamais voir vos lingots puisqu’ils n’existent pas. Alors pour réaliser des plus-values, on balance ces certificats, cet or-papier pour toucher des dollars et des euros.

Le cours de l’or est donc manipulé ?

On ne peut pas dire ça. A court terme, au jour le jour, dans cette crise, il est influencé. Mais l’or est un investissement de long terme. C’est-à-dire que dans 5 ou 10 ans, les « péripéties » boursières de février/mars 2020 sur fond de coronavirus, de commerce international en berne ou bien encore de tensions sur le pétrole, seront lissées. On connaîtra alors l’évolution réelle du cours de l’or, sans doute lente et mesurée. Donc rassurante comme toute valeur refuge.

Le point sur les cours de l’or et de l’argent le 11 mars 2020

En cette période de crise boursière, pétrolière et sanitaire, notre expert tradosaure vous propose une analyse technique au jour le jour.

Bannière pub AuCOFRE

A propos de Benjamin Rosoor

Benjamin Rosoor
Je suis entrepreneur sur le web depuis 1999. Diplômé de l'école de journalisme de Bordeaux, j'ai tout d'abord été journaliste-reporter radio pendant 10 ans. J'anime plusieurs médias sociaux et blogs sur les entreprises, la tech, la finance, le marketing digital.

Voir aussi

cours de l'or chute février 2020

Or et argent : très fortes corrections !

Après des semaines de hausse, les cours de l’or et de l’argent ont vécu une dernière semaine de février 2020 avec une très forte correction. Des baisses de 8,5% pour l’or et de 15% pour l’argent. Retrouvez le point de vue de l’analyse technique.