Aider avec impuissance masculine levitra generique france
Accueil / Crise / Comment l’or se comporte-t-il en récession ?

Comment l’or se comporte-t-il en récession ?


Récession France© kotoyamagami - Fotolia
Récession France© kotoyamagami - Fotolia

Lorsque nous parlions de récession il y a quelques mois, la menace paraissait encore vague et lointaine. Elle prend des formes plus définies et c’est la Banque de France qui en définit les contours, ce matin. Que peut-on attendre de l’or dans un tel contexte ? Que son cours monte et ce ne sera pas bon signe !

Avec une croissance du PIB déjà très faible pour ne pas dire quasi nulle aux premier et deuxième trimestres 2012 et des importations plus élevées que des exportations, selon la Banque de France, la France pourrait entrer en récession au cours du 3e trimestre 2012. Car le déficit commercial se creuse et les secteurs impactés sont bien sûr celui de l’automobile et du textile.

Comment se traduit une récession ?
Le calendrier européen de réduction des déficits auquel la France a adhéré est complètement irréaliste et ne pouvait qu’accélérer la France vers une récession. Le premier symptôme d’une récession est une augmentation du chômage (« à la fois ressources matérielles et du travail », comme l’indique James Turk dans « L’effondrement du dollar et de l’euro »).
Il suffit de regarder ce qui se passe en Grèce, placée sous l’égide de la Troïka : baisse généralisée des salaires (sauf pour les très très riches), réduction des dépenses liées à la SECU, suppressions de postes dans la fonction publique (maires, enseignants, personnel médical…), privatisation des entreprises d’état… Au niveau de la population, cela se manifeste par des reports de dépenses, une baisse du train de vie, des remplacements de produits « plaisir » par des produits de première nécessité.

Le pire pourrait finalement être la perte de la souveraineté du pays. Cette situation confine à la guerre civile… Il n’y a qu’à sortir un peu du cercle franco-français des informations pour voir que les émeutes ont déjà commencé en Espagne par exemple.

L’or, docteur es monnaies
La baisse de la consommation et la baisse de la valeur de la monnaie sont deux autres symptômes d’une récessionite aigüe.
Des actifs pourris de liquidités sans valeur sont entre autre à l’origine d’une perte de confiance envers la politique monétaire d’un pays et ses décideurs, et d’un ralentissement d’activité économique. L’or est le seul actif à même de réguler les excès d’investissements dans des secteurs aussi stériles que l’immobilier (à en juger par les différentes bulles qui explosent de par le monde). L’inflation ronge l’épargne, alors que l’or lui, assure toujours son rôle de conservateur de valeur.

Si vous souhaitez vous faire une idée plus précise du contexte actuel de récession, vous pouvez lire cette note de blog qui s’intitule « or et récession…attention aux idées reçues ! » qui date de … 2008 !
Vous verrez que le discours peut tout à fait être le même qu’en 2012, mais que contrairement aux craintes du blogueur, l’or a connu depuis cet été 2008 une ascension vertigineuse, même avec la consolidation que son cours connaît depuis des mois. L’or comme assurance reste plus que jamais d’actualité, avec une proportion du patrimoine plus élevée (20 à 30%) que ce que conseille le blogueur.

Bannière pub AuCOFRE

A propos de Jean-François Faure

Jean-François Faure
Jean-François Faure. Président d’AuCOFFRE.com. Voir la biographie.

Voir aussi

Crise en Turquie : attention à l’effet domino sur l’économie mondiale

La crise monétaire turque, « un risque pour l’économie allemande ». C’est le signal d’alarme …