Publicité

Selon les chefs d’entreprise interrogés par l’INSEE en septembre, la conjoncture industrielle s’est de nouveau dégradée : l’indicateur synthétique du climat des affaires se situe désormais huit points en dessous de sa moyenne de longue période.

Les entrepreneurs de l’industrie manufacturière estiment que leur activité passée a fortement ralenti. Les stocks de produits finis restent proches de leur niveau moyen de longue période. Les carnets de commandes globaux se dégarnissent et sont désormais jugés un peu inférieurs à la normale. Les carnets de commandes étrangers s’allègent sensiblement et sont considérés comme peu étoffés. Au vu des perspectives personnelles de production, l’activité continuerait à ralentir au cours des prochains mois. Les perspectives générales, qui représentent l’opinion des industriels sur l’activité de l’industrie dans son ensemble, se dégradent vivement.

Les chefs d’entreprise prévoient un léger ralentissement des prix au cours des prochains mois.

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici