Publicité

Il faut noter qu’il n’y a pas de véritable plan de relance européen. Il s’agit aujourd’hui d’une annonce marketing et cosmétique, mais qui n’a aucune réalité économique. Tout d’abord sur les 200 milliards d’euros annoncés, seulement 30 milliards sont du ressort de l’Union Européenne. Tout le reste n’est qu’une accumulation de sommes qui avaient déjà été prévues. Ce plan n’est rien d’autre qu’un effet d’annonce. Du point de vue anglo-saxon, la position prise est de dire que la situation est d’une gravité sans précédent, qu’il faut des plans de relance massifs pour éviter la déflation, même si cela implique une aggravation du déficit budgétaire et une explosion de leur dette. La position allemande est de dire que relancer l’économie en accentuant les déficits et en détériorant la dette, c’est créer la crise dans 5 ans.

Marc Fiorentino, président d’Euroland Finance

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici