Publicité

L’or apparaît et disparaît souvent comme par enchantement… Alors même que la Bundesbank est auditée sur ses réserves d’or réelles, la France elle, rapatrie 160 kg d’or issu de l’orpaillage illégal. La Russie quant à elle déplore la perte d’un navire contenant… 700 tonnes d’or (de minerais d’or plus exactement). La chasse au trésor est ouverte !

C’est une nouvelle qui tombe plutôt bien pour les réserves de la banque centrale française, qui s’apprête à rapatrier sous haute sécurité 160 kg d’or fondu sous forme de lingots, issus de l’orpaillage illégal en Guyane. Le gouvernement s’était fait fort de déclarer la guerre aux trafiquants d’or dans la région, de plus en plus organisés et de plus en plus violents, occasionnant des morts. Il s’agit de tout l’or saisi par l’armée et la gendarmerie au fil des ans. Le pactole s’élève à près de 7 millions d’euros. Une partie de cet or devrait permettre de couvrir les frais des opérations de lutte contre le trafic d’or.

La Russie elle, a perdu un navire contenant 700 tonnes de minerais d’or dans la mer d’Okhotsk, lors d’une tempête au large de la côte russe du Pacifique. Heureusement, il ne s’agit pas à proprement parler d’or mais de minerai d’or, matériau à partir duquel est extrait l’or et ne contenant qu’un faible pourcentage du métal précieux. Mais même si les minerais n’étaient pas encore traités, le manque à gagner est certain !

Publicité

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici