Aider avec impuissance masculine levitra generique france
Accueil / Non classé / La monnaie privée : plus qu’une idée, une nécessité

La monnaie privée : plus qu’une idée, une nécessité


Tandis que l’euro ne cesse de jouer au yoyo et que la confiance des investisseurs s’amenuise de jour en jour, le dollar n’est plus en odeur de sainteté et le billet vert perd de sa splendeur. Yen, dollar, euro, pesos, livres, roupies…et si la solution aux nombreuses crises économiques qu’a connues le monde était une monnaie privée, ne reposant sur aucun marché financier ou système étatique ? Plus qu’une utopie, la monnaie privée pourrait même devenir une solution. Gros plan sur la monnaie privée, 1 ère partie : quels sont ses réels avantages ?

La monnaie privée en bref

Une monnaie privée est un titre financier qui est émis par une banque privée que l’on appelle aussi « banque libre » (en opposition aux banques centrales). L’émetteur de cette monnaie est lié à ses possesseurs par un « contrat de monnaie » qui permet de définir les conditions d’utilisation et la valeur de cette monnaie privée.

Ce contrat remplace en quelque sorte le cours forcé des devises. Dans le détail, ce contrat définit les conditions selon lesquelles l’émetteur garantit la valeur et la liquidité de sa monnaie, ainsi que l’étalon de mesure de la valeur de la monnaie.

Dans un système de monnaie privée, deux éléments sont essentiels : la solvabilité et la liquidité, qui représentent les missions essentielles de l’émetteur de monnaie privée. En effet, un banquier dans un système de monnaie privée est solvable lorsqu’il possède des actifs d’une valeur suffisante pour tenir ses promesses et honorer ses engagements. Un banquier doit également posséder suffisamment de liquidités dont la valeur est supérieure à la masse monétaire qu’il aura émise : il pourra ainsi répondre à la demande des utilisateurs de monnaie privée qui désireraient lui revendre la monnaie.

Le valorimètre : définition d’une unité monétaire

La valeur d’une chose reste un jugement subjectif : une valeur universelle qui mettrait tout le monde d’accord n’existe pas. Ainsi, chaque objet qui peut s’acheter ou se vendre peut faire office de monnaie. Le valorimètre d’une monnaie sert donc à donner un étalon de valeur à cette monnaie. Ainsi, la banque mettant en place la monnaie unique peut choisir n’importe quel valorimètre.

Prenons pour exemple l’or : le métal précieux peut en effet être choisi comme valorimètre d’une monnaie, un des principaux intérêts de choisir l’or est son ancien statut de monnaie. Le valorimètre de l’or sera alors basé sur le cours de l’or sur les marchés. Néanmoins, un contrat de monnaie utilisant l’or comme valeur peut également utiliser toutes les autres devises en échange de sa monnaie.

Les avantages de la monnaie privée

Depuis l’abandon de l’étalon-or, l’Etat possède de nombreux intérêts à contrôler la création de monnaie, intérêts notamment politiques : il peut entre autres subventionner ses politiques sociales via sa monnaie, ce qui se traduit par des périodes d’inflation ou par l’endettement.

La monnaie privée possède pourtant de nombreux avantages. La dévaluation d’une monnaie d’Etat confirme la faillite continue de l’Etat : cette dévaluation prive alors les citoyens de cette monnaie au profit de la banque centrale de l’Etat. Dans le cas d’une banque libre, en cas de faillite, une procédure de dévaluation semblable peut être prévue dans le contrat de monnaie.

La valeur de la monnaie privée n’est déterminée que par le contrat de monnaie, contrat privé passé entre l’émetteur et l’utilisateur : ainsi, sa valeur ne dépend pas des décisions politiques d’un Etat. Par rapport à une monnaie étatique, une monnaie privée possède ainsi une meilleure stabilité de sa valeur et une meilleure garantie dans la durée (retrouvez notre article qui fait état des vertus d’une monnaie quand les autres n’existent plus).

La méfiance grandissante des citoyens vis-à-vis des monnaies étatiques (euro et dollar en ligne de mire) pourrait un jour les inciter à utiliser une monnaie non gouvernementale adossée à l’or par exemple : l’or pourrait alors se remonétiser et devenir une monnaie unique, une valeur sûre par excellence !

Bannière pub AuCOFRE

A propos de Jean-François Faure

Jean-François Faure
Jean-François Faure. Président d’AuCOFFRE.com. Voir la biographie.

Voir aussi

Or Valeur Refuge

L’or est-il encore une valeur refuge ?

Devant l’apparent manque de réaction de l’or face au mini-krach boursier du début du mois …