Publicité

Comme à chaque période de crise économique, les Français observent systématiquement un repli vers l’épargne. L’enquête mensuelle menée par l’INSEE de conjoncture auprès des ménages nous apprend qu’en septembre, leur confiance se dégrade légèrement et qu’ils sont plus nombreux à vouloir épargner. Oui mais au moment où la confiance dans les banques françaises en général se dégrade aussi, vers qui se tourner ?

Avec une situation financière personnelle en recul, les ménages Français sont de plus en plus nombreux à vouloir mettre de l’argent de côté. Pessimistes sur le niveau de vie en France, sur l’anticipation du chômage et la hausse de la perception de l’inflation, les ménages cherchent de plus en plus à préserver leur pouvoir d’achat en épargnant.

A qui confier son argent, à part à sa banque ? Selon un sondage OpinionWay réalisé pour le cabinet Tilder et la chaîne LCI en mai dernier, 70% des Français avaient confiance dans leur banque, contre 57% seulement dans les banques françaises en général. S’il n’y a pas eu de plus récent sondage sur le sujet, on peut facilement imaginer que cette confiance-là ne s’est pas accrue.

Ce n’est pas le rapport accablant publié ce mardi par le FMI qui va améliorer l’image des banques, nous apprend l‘echo.be. Le Fonds Monétaire International y dénonce « la volonté de certaines banques de contourner les régulations qui leur ont été imposées », en reversant notamment des flots de liquidités vers des activités bancaires parallèles plus risquées et non contrôlées (pensions de retraite et assurances).

Quelles perspectives reste-il alors à l’épargnant ? Comment passer en dehors du système bancaire lorsque l’on veut épargner ? L’achat d’or physique à des réseaux professionnels hors banques reste une des alternatives les plus intéressantes. Au moins, on sait où part l’argent et sans risque de voir l’épargne s’envoler avec le risque de faillite bancaire.

Publicité

Lire la publication de l’INSEE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici