Publicité

Quel est le prix de l’argent ?

Si l’on se base sur les récits historiques, selon Sun Tzu dans la l’Art de la guerre (-600 avant JC), il coûtait seulement 1000 onces d’argent par jour pour lever une armée de 100 000 soldats, donc le salaire journalier d’un soldat à l’époque était de 0,01 once d’argent soit 3,65 onces/an, Si l’on prend pour hypothèse un seuil de pauvreté qui se situerait autour de 12000 €/an, 3,65 onces d’argent auraient donc une valeur supérieure à 3000 $ l’once.

Revenons à des données plus récentes.

D’un point de vue historique, nous voyons sur ce graphe que l’on pouvait acheter 1 once d’or avec 16,13 onces d’argent jusqu’à la fin du XIXème siècle. Aujourd’hui, pour une once d’or, il faut 72 onces d’argent, Pour plus de détails sur l’histoire de l’argent, je vous recommande la lecture suivante : http://www.24hgold.com/francais/actualite-or-argent-une-breve-histoire-de-la-demonetisation-de-l-argent.aspx?article=2983543902G10020&redirect=false&contributor=Histoire+de+l%27argent

Publicité

Selon l’US Geological Survey’s Mineral Commodity Summaries (January 2012), les réserves d’argent en 2011 ainsi que la production étaient de respectivement 9 et 10 fois supérieures à celles de l’or. Autrement dit, si l’on se base sur un ratio de 10 avec un cours de l’or autour de 1200 $, la valeur de l’once d’argent devrait être de 120 $ contre 16,70$ le 3/04/2015. Ce ratio est plutôt conservateur si l’on prend en compte le fait que l’argent est consommé pour partie et que l’on ne le reverra jamais à la différence de l’or qui est stocké.

Le marché d’aujourd’hui

Ce qui frappe dans ce tableau, c’est que l’approvisionnement ne satisfait pas la demande. Cette situation perdure depuis en effet plusieurs décennies.

D’après ce document, les USA possédaient fin 1940 un stock de plus de 3 Milliards d’onces d’argent.

En 1940, le gouvernement américain décida d’augmenter la valeur de l’or ainsi que de l’argent pour maintenir le système monétaire debout. Ainsi, le Congres approuva, pour le compte du Trésor Américain, d’acheter la production des sociétés minières argentifères au double de leur valeur (0,71$ contre 0,35$).

Aujourd’hui, les stocks disponibles font l’objet de nombreuses évaluations par les uns et les autres donc je ne me risquerais pas à vous annoncer le « chiffre magique ». L’opacité règne, ce qui est loin d’être bon signe. Néanmoins, il est évident que ces stocks sont maintenant plus que limités, notamment si on comparait leur valeur face à la dette américaine. Le déficit entre la demande et l’offre mondiale « serait donc comblé » depuis longtemps par la diminution des stocks des USA principalement.

La production minière pourrait-elle corriger ce déficit dans le cas où les stocks ne puissent plus combler ce déficit dans l’avenir ?

Plusieurs analystes (dont un de Goldman Sachs http://www.goldcore.com/us/gold-blog/peak-gold-in-2015-goldman-sachs-research-warns-of-peak-gold-production/) nous annoncent un pic de production pour l’or dès 2015.

Qu’en est-il pour l’argent ? Malheureusement, les experts nous annoncent, là aussi, un pic de production dans les deux ans à venir.

Mais si les stocks sont désormais pratiquement inexistants, devons nous nous attendre à une réévaluation ou encore à une nationalisation des mines argentifères de l’Utah ou du Nevada (dont la production ne cesse de baisser)?

Tout comme dans l’industrie de l’or ou du cuivre, les teneurs diminuent fortement depuis plusieurs années. Il faut désormais arracher au sol de plus en plus de tonnes (+65% depuis 2005) pour extraire de moins en moins d’argent (-41% depuis 2005)*

* Chiffres basés sur les données des 6 principaux producteurs d’argent.