Publicité

Diversifier ses investissements avec une épargne de précaution, confier moins d’argent aux banques, assurer la transmission de son patrimoine ou… protéger ce patrimoine : chaque investisseur peut avoir une motivation différente quand il s’agit d’acheter de l’or. Rencontre avec trois particuliers, tous membres de l’AMUAC, l’association des membres utilisateurs d’AuCoffre, qui ont choisi l’or pour sécuriser leur épargne.

Acheter de l’or pour mettre à l’abri une partie de son épargne

Pour Gilles, médecin toujours en activité à 70 ans, l’achat d’or s’impose comme une solution d’épargne alternative. Ce passionné d’infos, convaincu que « le monde n’est pas aussi clean qu’on veut [lui] faire croire » a commencé à acheter de l’or en 2018. « Depuis plusieurs années, je cherche à obtenir des informations différentes des informations officielles ». Il découvre l’AMUAC, et continue depuis à « mettre à l’abri une partie de [ses] avoirs de la banque ». Une pratique qui devient une habitude, puisqu’il continue à acheter de l’or très régulièrement, tous les mois, selon des sommes variables. « Acheter de l’or, c’est sortir de l’argent des banques pour le mettre à l’abri avec de la disponibilité » ajoute-t-il. Et si Gilles n’a pas forcément pensé à l’achat d’or comme solution de transmission de patrimoine, l’idée semble tout de même faire son chemin : « j’ai aussi ouvert des comptes pour mes enfants » nous a-t-il confié.

Acheter de l’or pour sécuriser le patrimoine et diversifier un investissement

L’élément déclencheur pour Jean-Paul, c’était les prémices de la crise des subprimes, dès 2007. « J’ai revendu mes actions, et j’ai commencé à acheter de l’or ». Sans connaissances particulières sur le métal précieux, il fait ses premiers achats dans la rue de Vivienne, à Paris. Mais quand même « avec méfiance », au milieu des nombreuses officines. « Ce n’était pas une solution qui me satisfaisait pleinement ». Aujourd’hui, l’or répond pour lui à une nécessité de « protéger son patrimoine », d’autant plus que c’est une valeur « qui va continuer à monter ». Il continue aussi à garder un œil sur la Bourse : « il y a de bonnes valeurs, mais depuis la crise des subprimes je ne veux plus faire ce genre de pari ». La place et le rôle de l’or à travers les siècles intéressent aussi beaucoup ce féru d’Histoire. Pour autant, il ne pense pas qu’il y aura une remonétisation de l’or. « L’or ne peut plus remplir ce rôle, mais c’est quand même ce qui se rapproche le plus d’une monnaie idéale». 

Acheter de l’or pour son rôle de valeur refuge en cas de crise

Le rôle de l’or en cas de crise, c’est aussi un sujet qui intéresse Christian. Que représente le métal précieux pour cet ancien conseiller juridique et financier ? Un moyen de protéger le patrimoine, mais surtout, pour lui, « le référent refuge à la crise monétaire que l’on voit poindre à l’horizon ». C’est la valeur qui peut ainsi « éviter d’être prisonnier d’un dispositif monétaire imposé ». L’or restera « notamment avec l’utilisation qu’on peut en faire en cas de krach monétaire, financier et bancaire et de disparition des espèces, l’ultime moyen de défendre les libertés individuelles » estime-t-il. 

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici