Publicité

En 2010, Fairtrade International, organisation de labellisation du commerce équitable et de lutte contre la pauvreté, et Alliance for Responsible Mining (ARM) se sont unis pour mettre en place le « Fairtrade and Fairmined gold certification« , premier label aurifère indépendant, qui prêche un or « équitable » en encourageant le développement environnemental, social et économique dans les pays aurifères et les communautés d’artisans mineurs. Et depuis février dernier, cette initiative prend toute son ampleur puisque l’on trouve désormais en Grande-Bretagne des bijoux labellisés équitables. Gros plan sur « l’or de demain ».

Pourquoi un or équitable ?

Les petites mines artisanales sont essentielles à la production d’or : plus de 100 millions de personnes sont directement ou indirectement dépendantes de ces mines. Et ce sont plus de 15 millions de mineurs qui se retrouvent dans les chaînes d’approvisionnement de l’or, chaînes souvent injustes où ils doivent lutter pour imposer un prix de leur or correct et conforme. Parmi ces mineurs, un grand nombre est directement exploité par des entrepreneurs n’hésitant pas à les payer au compte-goutte en ne respectant pas les prix de l’or du marché, et notamment en les flouant sur le poids et la pureté de leur or. Sans parler des conditions de travail ou de logement, ou encore l’accès aux soins et à l’éducation.

Au niveau purement environnemental, l’extraction de l’or, on le sait, est parfois « sauvage » et ne se fait pas dans les règles de l’art : utilisation de mercure et de cyanure, destruction de la faune et la flore, défrichement d’hectares de forêt… Dans l’idéal, l’exploitation d’un or « équitable » permettrait la protection de l’environnement, de la santé humaine et une vraie restauration écologique.

Les objectifs des standards de l’or équitable

Publicité

ARM et FLO ont mis en place quatre objectifs principaux pour encourager le développement des communautés minières.
– Le développement social tout d’abord où en ligne de mire, la commercialisation de l’or équitable doit être bénéfique pour les mineurs et leur famille, tant au niveau économique que social.

– Le développement économique doit s’articuler autour de l’accès à des moyens logistiques, administratifs et techniques afin d’assurer une production efficace et de qualité. La communauté doit également s’engager à améliorer les techniques d’extraction avec des outils et techniques plus propres et respectueux.

– Pour développer des conditions de travail optimales, les mineurs doivent s’engager à appliquer les notions de travail décent, qui portent notamment sur le revenu équitable, un environnement et un lieu de travail sécurisé. Les organismes producteurs d’or équitable se portent ainsi garant de plusieurs valeurs, notamment bannir le travail forcé ou non rémunéré, empêcher les discriminations, notamment à l’encontre des femmes mineurs, interdire le travail des enfants, s’assurer des conditions de santé et de sécurité sur le lieu de travail, etc.

– Enfin, l’or équitable est bien sûr lié à un développement environnemental, qui vise à diminuer les risques et les impacts environnementaux. Une des principales mesures consiste à identifier et diminuer les risques liés à l’utilisation de substances toxiques.

Quel intérêt pour les mineurs ?

Fairtrade International a mis en place une liste de critères que les producteurs doivent respecter. Ces critères, appelés « standards de l’or », permet notamment aux mineurs :
– de vendre leur or à un meilleur prix, grâce au système de prix minimum garanti : ce prix est fixé à 95 % du cours LBMA (London Bulliet Market Association) pour l’or non raffiné ;
– de bénéficier d’une prime sociale correspondant à 10 % du cours LMBA ;
– de profiter de préfinancements de leurs acheteurs ;
– de mieux gérer l’utilisation de produits chimiques et toxiques, notamment en percevant une prime écologique de 5 % si l’or est extrait sans produit chimique ;
– de percevoir une prime de 10 % du prix fixé par LBMA, réinvestie dans des projets d’ordre communautaire.

L’or équitable pour demain ? En attendant, misez sur les valeurs sûres

Pour le moment, cette initiative ne concerne que quelques commerçants anglais, mais dans l’idéal, la Fairtrade Foundation souhaite étendre le mouvement à d’autres pays, avec pour objectif de commercialiser 5 % d’or équitable d’ici 2015.
D’ici là, si vous souhaitez donner un coup de pouce à l’environnement et à votre portefeuille, pourquoi ne pas miser sur de l’or déjà existant ? Les pièces d’or notamment restent un bon placement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici