Aider avec impuissance masculine levitra generique france
Accueil / Politique / Ludovic Woets : 30 ans après la Chute du Mur, un nouvel ordre mondial arrive
risk game wikipedia Auteur Orthuberra

Ludovic Woets : 30 ans après la Chute du Mur, un nouvel ordre mondial arrive


Pour un investisseur, rien de plus stressant qu’un monde instable, en tensions. Imprévisible. Pour la rencontre annuelle Aucoffre.com à la fin du mois de novembre, Ludovic Woets apportera son éclairage sur ce monde en « trans-tensions ». Il est historien de formation, spécialiste en géopolitique et en prospective stratégique tant dans le domaine militaire que politique. A l’occasion du 30ème anniversaire de la Chute du Mur de Berlin, nous avons pu échanger avec lui.

Succession de périodes d’ordre « mondial » et de transition

Le monde moderne est rythmé par des périodes d’ordre et des périodes de transition. Pendant ces périodes de transition, il peut y avoir un certain chaos qui s’avère nécessaire pour atteindre une nouvelle donne, un nouvel équilibre, un nouvel ordre. De l’après-guerre jusqu’en 1989 par exemple, nous avons eu une période d’ordre. Cela ne veut pas dire qu’il n’y avait pas de tensions mais elles étaient connues et maîtrisées par tous les protagonistes. La guerre froide est vraiment l’illustration d’un ordre mondial simple avec les rouges face aux bleus, le monde capitaliste contre le monde communiste. Les limites étaient connues, il suffisait de ne pas les franchir.

bannière pour les conférences AuCOFFRE "Les clés pour survivre à 2020"

Une période de transition qui se termine

On ne peut pas précisément dater le début de cette transition. Était-ce en 1989 avec la Chute du Mur, en 1990 avec la fin de l’URSS ou bien en 1991 avec la première Guerre du Golfe ? C’est en tous les cas au tournant des années 80/90 que cela se joue. Pour Ludovic Woets, cette période va entamer sa conclusion à partir de 2012. On serait dans les derniers mois avant l’installation d’un nouvel ordre. Quel sera-t-il ? Avec quels acteurs dominants ou renforcés, quelles victimes ou perdants de cette nouvelle donne ? Difficile d’être affirmatif.

Donald Trump, une nouvelle diplomatie américaine ?

Pour l’expert, la diplomatie américaine n’a pas changé d’objectif : la suprématie américaine sur le reste du monde. Sauf qu’avant, on avait soit une vision multilatéraliste, soit isolationniste. Donald Trump est lui nationaliste. De plus il applique une culture du « Deal » dans ses relations internationales. Ce n’est pas une diplomatie du contrat puisqu’on voit bien qu’il peut remettre en cause un accord signé en quelques tweets. Le deal c’est signer dans une situation donnée à un moment donné. Si les conditions changent ou semblent changer, le deal ne tient plus. Cela va devenir très compliqué pour les « partenaires » des USA.

Les GAFA le nouveau pouvoir ?

Ludovic Woets explique depuis plusieurs années que les Etats vont perdre le pouvoir au profit de grandes organisations « trans-nationales », des ONG, des GAFA, des religions… Le risque devient majeur quand les géants du numérique se lancent dans la création de monnaie même numérique. En effet, si les Etats perdent le privilège de battre monnaie, alors ils perdront le droit de prélever l’impôt et donc le pouvoir. Le nouvel ordre mondial viendra-t-il de là ?

Réponses le 30 novembre pour la journée Aucoffre.com

https://www.eventbrite.fr/e/billets-conferences-les-cles-pour-survivre-en-2020-73117062101

Bannière pub AuCOFRE

A propos de Jean-François Faure

Jean-François Faure
Jean-François Faure. Président d’AuCOFFRE.com. Voir la biographie.

Voir aussi

Nationalisme risque or liberté

Le Nationalisme : un risque aussi pour l’or

Depuis la fin de l’été, les médias se font l’écho des craintes du FMI à …