Publicité

Depuis plusieurs années maintenant, le cours de l’or ne fait que grimper, ce n’est pas un scoop : les chiffres parlent d’eux-mêmes. Et ces derniers records poussés par une situation européenne sur la brèche dans de nombreux pays ne font que confirmer son ascension fulgurante. Mais ce cours de l’or, comment est-il fixé ? Et qui s’en charge ? LORetLARGENT.info fait le point pour vous.

L’histoire du cours de l’or

Avant de décortiquer le fonctionnement du cours de l’or, un peu d’histoire s’impose. Avant la première guerre mondiale, la livre sterling était la monnaie la plus puissante de l’époque et le monde vivait dans une stabilité monétaire. Et le système monétaire international était basé sur l’étalon-or : en bref, toute personne avait la possibilité de transformer en or toute liquidité en sa possession, dans n’importe quel état du monde. A l’époque, les banques centrales étaient dans l’obligation de posséder assez d’or pour être en mesure d’assurer le change. C’est pourquoi il existait une parité fixe entre toutes les monnaies. A la fin de la première guerre mondiale, cette stabilité monétaire vacilla, et la crise de 1929 ne rétablit pas le calme.

De 1944 à 1971, la signature des accords de Bretton Woods fixent le Gold Exchange Standard qui régit le système monétaire mondial. Cet étalon avait pour principal objectif de rétablir les monnaies pour ne pas reproduire à l’avenir la situation de 1929. Dans ce système, le dollar, « as good as gold », était roi : monnaie de référence, le billet vert reflétait la puissance des USA de l’époque, plus grande réserve d’or à l’époque. Le cours de l’or et du dollar était identique.

1971 : Nixon annonce que la convertibilité du dollar en or est abandonnée. Les raisons ? Les USA sont exclus des échanges commerciaux internationaux, ce qui entraîne des déficits extérieurs importants. De plus, les USA ne sont pas capables de garantir la convertibilité de tout l’or du monde : leur stock n’est pas inépuisable !

Publicité

Depuis 1971, l’or a enregistré des records, positifs et négatifs : en 1980, il atteint les 600 dollars l’once, puis passe en 1985 à 287,5 dollars l’once, et depuis 2066, le cours de l’or ne cesse d’augmenter. En clair, entre 1968 et 2008, le cours de l’or a été multiplié par 26, passant de 35,2 dollars l’once à 1023,50 dollars.

La London Bullion Market Association fixe le cours de l’or

La LBMA, qui signifie London Bullion Market Association, est en charge de suivre et contrôler la cotation des métaux précieux sur les principaux marchés : Londres, New-York, Zurich et Tokyo.

Ses membres se divisent en deux catégories :
– Les grandes banques internationales : La Banque Nova Scotia-Scotia Mocatta, HSBS, Deutsche Bank AG Londres, Société Générale Corporate & Investment Banking et Barclays Capital.
– Les marchands et fabricants de métaux précieux.

2 fois par jour (10h30 GMT et 15h00 GMT) se détermine le cours de l’or : c’est la séance du fixing, le « London Gold Fixing ». Lors de ces deux rencontres quotidiennes, 5 représentants des membres de la LMBA sont présents et interagissent entre eux. Pendant ces sessions, ils restent également en liaison avec leurs clients, afin de les informer des évolutions du cours de l’or.

Au début de chaque séance, le cours d’ouverture est annoncé, puis relayé par chaque membre à ses clients. A ce cours d’ouverture, il n’y a que des acheteurs ou des vendeurs. Pour que la session se termine, il faut que l’offre et la demande s’équilibre pour que le cours de l’or soit fixé : si le nombre de lingots à vendre et à acheter ne s’accorde pas, le cours se modifie jusqu’à ce que l’équilibre soit atteint. Le cas échéant, le cours est fixé : le FIX est équilibré lorsque la quantité restante à vendre et à acheter et inférieure à 50 barres.

L’offre et la demande dépendent de plusieurs facteurs

C’est donc le jeu de l’offre et la demande qui détermine le cours de l’or. Mais comment s’organise t’il et de quoi dépend t-il ?
– L’offre peut être liée à l’évolution du stock d’or dont disposent les banques centrales, les chiffres de la production mondiale d’or, l’or dont bénéficient encore les réserves minières, etc.
– La demande est tributaire des demandes en bijoux et dans l’industrie, surtout liées aux exigences de plusieurs pays en première ligne, tels que l’Inde, la Chine et les Etats-Unis. Cette demande est également étroitement liée à la situation économique, politique ou sociale des états : en période de crise, on se rue sur l’or, ce n’est pas nouveau !

Les prévisions du cours de l’or

Nul besoin de faire partie des 5 membres de la LBMA pour imaginer quel sera l’état du cours de l’or dans les années à venir. Comme vous avez pu récemment le lire sur LORetLARGENT.info, les spécialistes sont unanimes à ce sujet : un immense krach sur le dollar et un cours de l’or avoisinant les 8000 dollars l’once d’ici 2015.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici