Aider avec impuissance masculine levitra generique france
Accueil / Revue de web / Revue du web du 26 décembre : les finances russes toujours dans le rouge

Revue du web du 26 décembre : les finances russes toujours dans le rouge


Pour les Russes, les effets de la crise du rouble continuent à se faire sentir, si bien que certaines enseignes internationales se sont retirées du marché quelques jours. Même effet en Biélorussie, dont la monnaie très proche du rouble a également connu une dépréciation. Dans cette revue du web, on fait le tour des derniers échos de l’est… mais également le point sur l’or dans le monde !

En Russie, ce n’est pas fini…

La Russie ne voit pas encore le bout de la crise. Selon un article de Boursorama.com le 26 décembre, le déficit budgétaire pourrait atteindre 3% en 2015. C’est le ministre russe des finances, Anton Silouanov, qui évoque ainsi les suites de la chute des cours du pétrole et du rouble. Résultat ? Une dépréciation de la monnaie russe qui va entraîner des coupes budgétaires, et notamment dans le secteur de la Défense, dans lequel Vladimir Poutine avait décidé d’investir massivement.
Selon Boursorama.com, l’augmentation des taux d’intérêts de la banque centrale risque de « frapper de plein fouet ménages et entreprises et de plomber l’activité économique. »

Pour Liberation.fr aussi, le tableau est sombre : « le pire reste à venir », titre le quotidien d’informations le 21 décembre. Nouvelle preuve de la baisse du pouvoir d’achat des ménages, l’abandon du marché par certaines enseignes : Apple a fermé sa boutique en ligne quelques jours, mais ce n’est pas la seule marque qui a été effrayée par la situation russe.  « Ikea a suspendu deux jours ses ventes de cuisines, les automobiles Opel et Chevrolet ne sont plus livrées aux concessionnaires », énumère Liberation.fr.

En Biélorussie toute proche, les habitants ont à leur tour craint les effets de la dévaluation de leur monnaie dans le sillage du rouble. « Des queues se sont constituées vendredi devant les banques où les gens cherchaient à retirer le plus possible d’argent liquide afin de sécuriser leur épargne », raconte Rfi.fr dans un article du 22 décembre, évoquant les très nombreux achats de produits d’importation, « avant qu’ils ne deviennent inaccessibles. »

On assiste donc à un véritable cas d’école en Russie : la chute des cours du pétrole, puis du rouble, frappent les systèmes bancaires du pays, puis des pays voisins. A court terme, les particuliers en paient directement le prix. Et seuls ceux qui ont prévu une valeur refuge comme l’or ou l’argent disposent encore de réserves qui n’ont pas subi de dévaluation…

« Nombre de consommateurs russes, soucieux de préserver leur pouvoir d’achat, ont acheté des dollars ces derniers temps, un autre facteur qui pèse sur le rouble », relaie Boursier.com dans un article du 26 décembre. Oui mais, et si le dollar perd de la valeur à son tour, un cas de figure toujours plausible ?

Le tour du monde de l’or

En Suisse, c’est un employé d’une société de fret à l’aéroport de Bâle-Mulhouse qui a été condamné. L’homme avait détourné trois colis contenant des pièces d’or, pour une valeur totale de 300 000 euros. L’employé indélicat a été condamné à six mois de prison ferme, alors que le précieux butin a été retrouvé chez lui, précise 20minutes.ch dans un article du 22 décembre.

En Côte d’Ivoire, la production d’or a plus que doublé en quatre ans, selon une information du site Abidjan.net publiée le 24 décembre. « De 2009 à 2013, la production d’or est passée de 7 à 15, 4 tonnes », explique le site d’information. Pour 2015, les prévisions annoncent une production aurifère de 18 tonnes.

Belle découverte pour deux maçons dans le Calvados, détaille Francetvinfo.fr dans un article du 24 décembre. En cassant une dalle, ils ont découvert une première pièce… puis 36 autres. Des napoléons et des pièces de 20 Francs or belges, pour un total estimé à 7000 euros. Chacun des deux maçons, ainsi que la mairie, aura une part du trésor. Un moment « chasse au trésor » à découvrir en vidéo… qui prouve aussi à quel point l’or garde de la valeur, même à travers les années. De la monnaie papier n’aurait certainement pas eu le même impact !

Des napoléons toujours… mais pour un écho qui aurait pu tourner mal. L’information insolite de la semaine vient de Lyon.  Le quotidien Le Progrès raconte ainsi, le 22 décembre, la mésaventure d’une cliente qui a payé son pain par erreur avec… deux napoléon d’or. Elle aurait ainsi confondu les pièces d’or avec d’autres pièces de son porte-monnaie. Heureusement pour elle, l’honnête boulanger s’en est rendu compte. Il faudra sans doute qu’elle se rappelle à l’avenir de garder ses pièces dans un endroit sûr, pour éviter de les perdre !

Bannière pub AuCOFRE

A propos de Jean-François Faure

Jean-François Faure
Jean-François Faure. Président d’AuCOFFRE.com. Voir la biographie.

Voir aussi

Revue du web du 28 décembre : 2019 année de crise ?

Cette fin d’année est fortement agitée du côté de Wall Street. Difficile de comprendre ce …