Accueil / Revue de web / Revue du web du 4 janvier : l’or en forte hausse, Apple tombe
AuCoffre : cours de l'or 4/01

Revue du web du 4 janvier : l’or en forte hausse, Apple tombe


Tout d’abord meilleurs vœux à tous, je vous souhaite une année 2019 riche en investissements en actifs tangibles. Pour cette première revue du web de l’année, nous allons nous intéresser de près au cours de l’or et à la bourse américaine qui est sous tension.

Commençons par les cours de l’or  et de l’argent qui, après une fin d’année 2018 en progression ont commencé l’année 2019 sur la même tendance voire avec une accélération. On notera cette première semaine de janvier un cours  de l’or en particulier qui s’est installé sur une résistance à 1130 euros l’once avec des tentatives vers les 1136 euros. C’est le cours le plus élevé depuis le mois de juillet 2017 selon les courbes publiées sur la plateforme AuCOFFRE  ! Si vous êtes intéressés par l’analyse technique, lisez le site de Tradosaure, expert pour les actifs tangibles…et le Bitcoin. Est-ce le bon moment pour acheter ? pose-t-il comme question.

Pour le Figaro, le métal jaune est en train de retrouver son rôle de valeur refuge dans un environnement de marché marqué par son aversion au risque. Et pour le quotidien, c’est l’accumulation de nouvelles négatives qui ont convaincu les investisseurs de revenir vers un actif qu’ils avaient totalement abandonné au profit du marché action.

Rien ne va plus à la Bourse !

On a de nombreuses fois cité sur ce site des économistes ou des experts de la finance qui s’inquiétaient du prix élevé des actions. Plus particulièrement à la bourse de New-York où les indices, comme le dit l’adage boursier, ne peuvent monter jusqu’au ciel. Le mois de décembre 2018 a été le pire mois de décembre depuis près d’un siècle pour le Dow Jones. Le mois de janvier 2019 s’annonce terrible. Dans cet article des Echos, on parle de la “douche froide” pour Apple.

Apple, fruit pourri des valeurs technologiques ?

La société à la “pomme” a en effet émis une alerte sur résultats pour le dernier trimestre 2018, celui des achats de Noël, le plus important pour tous les commerçants. Le nouvel iPhone ne fait pas recette. On se demande s’il s’agit d’une problématique de prix (au dessus de 1000 $) ou d’un marqueur d’une baisse de la consommation mondiale. Quoi qu’il en soit, Apple a perdu près de 40% par rapport à son record historique d’octobre dernier. Et sa place dans la hiérarchie des capitalisations boursières américaine est aussi en recul, derrière Google maintenant.

Dans Ouest-France, on s’interroge : Trou d’air pour Apple ou problème plus grave ?  Et comme les oracles de la finance peuvent faire dans le catastrophisme assez rapidement, dans cet article l’un d’eux  Rod Hall, analyste Apple chez Goldman Sachs prédit déjà un avenir à la Nokia. La firme dominait le marché du mobile avant de s’effondrer. Nous n’en sommes pas là.

CES 2019 : tensions commerciales en toile de fond

Cette nouvelle tombe toutefois assez mal à quelques jours du CES, la grande “foire” mondiale de l’électronique à Las Vegas. Dans FrenchWeb, publication spécialisée dans les start-up, on note que les tensions commerciales entre les Etats-unis et la Chine sont un vrai problème pour le secteur de l’électronique et des technologies.

Pour un analyste spécialisé, cité dans l’article : “les gens sont inquiets à l’idée que ces taxes entraînent des hausses de prix» et cela «va peser sur le CES».

2019 : 20 ans de l’Euro et 500 ans de la disparition de Léonard de Vinci

euros

Le 1er janvier 1999,l’Euro était adopté pour les transactions financières. 20 ans déjà. C’est trois ans plus tard que les pièces et les billets étaient émis pour le grand public. Qui a encore une pochette en plastique 2002, le “kit euros” avec l’équivalent de 100 francs soit 15,24 euros en monnaie ?

L’histoire récente et contemporaine de l’EURO racontée sur le site de France Bleu avec un bilan en demi-teinte. Nous reviendrons avec “notre regard” sur cette modification majeure de notre vie économique et sociale, l’adoption d’une nouvelle monnaie. Et notamment sur les enseignements de la “crise de l’euro de 2011“.

Autre célébration, celle de Léonard de Vinci. Je peux vous l’annoncer  : AuCOFFRE rendra régulièrement hommage à cet inventeur et artiste avec la production d’une collection de Vera Max entièrement dédié au visionnaire Da Vinci. Cela commence dès ce mois de janvier avec en illustration : l’hélicoptère.

Bannière pub AuCOFRE

A propos de Jean-François Faure

Jean-François Faure
Jean-François Faure. Président d’AuCOFFRE.com. Voir la biographie.

Voir aussi

Revue du web du 21 décembre : prévisions pessimistes pour 2019

Cette semaine les cours de l’or franchissent une nouvelle limite à la hausse, celle des …