Aider avec impuissance masculine levitra generique france
Accueil / Revue de web / Revue du web du 23 mai : l’or dans le monde, en Europe et en France

Revue du web du 23 mai : l’or dans le monde, en Europe et en France


Dans cette revue du Web du 23 mai, un zoom sur la stabilisation de la demande mondiale en or au premier trimestre 2014 selon les chiffres du World Gold Council parus cette semaine. A l’échelle européenne, les banques centrales ont renouvelé leur accord de coordination sur les ventes d’or. En France enfin, un point sur la Guyane où le secteur se porte particulièrement bien et des conseils pour déclarer son or d’investissement.

Monde : une demande en or stabilisée
Au premier trimestre, la demande mondiale en or s’est stabilisée. C’est ce que nous apprennent les agences de presse AWP et AFP le 20 mai : « La demande mondiale d’or s’est stabilisée au premier trimestre, la forte demande joaillière en Chine parvenant tout juste à compenser une baisse de la consommation en Inde et un repli de l’intérêt des investisseurs financiers », a révélé mardi le rapport trimestriel du Conseil mondial de l’or (CMO). Des chiffres corroborés par le World Gold Council dans un rapport paru le même jour.
A noter : une demande en bijoux au plus haut sur le premier trimestre depuis 2005. La demande en barres et en pièces subit l’effet inverse en étant à son plus petit niveau depuis 4 ans sur cette même période. Les particuliers ont semble-t-il profité des bas prix de l’or l’an dernier, faisant exploser la demande, et celle-ci s’est atténuée avec de plus hauts niveaux de l’or cette année. En revanche, la demande de la part des investisseurs a bien augmenté cette année.

Europe : l’or pèse toujours aussi lourd dans l’actif des banques
En effet, les banques centrales d’Europe n’envisagent actuellement pas de vendre de gros volumes. Le nouvel accord de coordination sur les ventes d’or ne comporte aucune limite spécifique, ce pour la première fois depuis 1999. C’est l’information que relaye le site Internet des Echos dans un article publié le 20 mai.

France : le secteur se porte bien en Guyane…
Comme l’indique Guyane 1ère dans son article du 16 mai, le secteur de l’or se porte bien. En Guyane, le secteur du développement du précieux métal jaune est le 3ème plus important, avec une cinquantaine de métiers qui s’y rapportent : « Grâce à la flambée de l’or en 2008, les opérateurs ont pu investir dans du matériel, faire des recherches et même employer. »
D’après l’article de Franceguyane.fr du 16 mai également, une trentaine de très petites entreprises (TPE) et une dizaine de petites et moyennes entreprises (PME) se partagent la filière de l’or en Guyane. Le potentiel de développement de la filière est particulièrement important puisque 3000 emplois pourraient être créés dans les 10 ans à venir.

… Mais ça ne Creuse plus en métropole
Une information relayée le 19 mai sur le site de France 3 Limousin : les conseillers généraux de la Creuse ont demandé, à l’unanimité, le retrait du permis de recherches de mines d’or dans le département. Ce permis avait été accordé le 18 novembre dernier par le ministre du Redressement productif, en prévision d’une phase de recherches d’une durée de 3 ans et d’un budget de 3 millions d’euros.

Déclarer son or d’investissement
Le sujet est plus que jamais d’actualité, à l’approche de la date de limite de déclaration d’impôt. AuCoffre.com a publié un communiqué le 22 mai afin de rappeler les bonnes pratiques pour déclarer son or d’investissement. L’information à retenir : il n’est pas nécessaire de déclarer l’or acheté ou détenu. « Seules les personnes assujetties à l’ISF auront à le faire car cela rentrera dans leur capital. L’or n’est fiscalisé qu’au moment de la revente, et plus on attend moins la fiscalité sera élevée. » Des détails sont également apportés quant à la déclaration de la revente de son or d’investissement, en cas de revente en Union Européenne ou en dehors.

Bannière pub AuCOFRE

A propos de Jean-François Faure

Jean-François Faure
Jean-François Faure. Président d’AuCOFFRE.com. Voir la biographie.

Voir aussi

Revue du web du 28 décembre : 2019 année de crise ?

Cette fin d’année est fortement agitée du côté de Wall Street. Difficile de comprendre ce …