La Newsletter
Inscription
Désinscription

 
Catégories
aucoffre

Le Panda, une pure pièce d’or chinoise

Avers de la pièce d'or pur chinoise Panda.Représentation de Tien Tien, le Temple du Ciel.

Nous continuons notre tour d’horizon des pièces-lingots. Aujourd’hui, nous nous intéressons à une pièce qui connut un grand succès dans les années 1980: le panda chinois.

Introduite en 1982 par la fameuse People’s Bank of China, elle devient rapidement une référence dans l’investissement et le monde des collectionneurs. Elle doit sa particularité au fait que son avers est redessiné chaque année. Y est représenté l’animal symbolique de la China, le panda.

Bien que le choix des investisseurs et des collectionneurs se portent en majorité vers le panda une once, d’autres tailles ont été introduites (½ once, ¼ once, 1/10 once, 1/20 once et même 5 et 12 onces, modèles difficiles à trouver).

Comme toutes les pièces composées exclusivement d’or 24 carats (c’est-à-dire pur à 99.999%), les pandas sont des pièces fragiles qu’il faut manipuler avec précaution et donc laisser dans les coffres.

La valeur faciale change avec la quantité d’or que contient la pièce. Le tableau ci-dessous récapitule les différentes informations en fonction des tailles :

Comme nous l’avons dit précédemment, sur le revers de la pièce est gravé le fameux panda. Le dessin change donc chaque année. On trouve toutefois une exception: le dessin est resté inchangé entre les années 2001 et 2002.

Sur l’avers, on trouve une représentation de Tien Tien, le Temple du Ciel de Pékin, le millésime et l’inscription « République populaire de Chine » en Mandarin.

Revers du Panda de chine. La représentation de cette pièce d'or change tous les ans.

Il y a plusieurs usines qui produisent les pièces à travers la Chine; on peut citer par exemple Shenzhen, Shanghai ou Shenyang. Il n’y a généralement pas de marque distinctive sur les pièces, ne permettant pas de distinction entre les différentes usines. Cependant, on observe sur certains millésimes des variations minimes (dessin du tempe, taille de la date essentiellement).

Le distributeur officiel de ces pièces est la China Gold Coin Corporation (CGCC) en Chine depuis 1982.

En plus des différentes versions en or, la CGCC a introduit des versions argent, argent/or et même en platinium. Ces pièces connaissent aussi un certain succès auprès des investisseurs, notamment la version argent. Le design est peu ou prou le même que la version or.

Intéressons nous maintenant aux raisons du succès de cette pièce. Le changement de dessin chaque année depuis 1982 permet un renouvellement constant de la demande. De plus, la People’s Bank of China premièrement puis la CGCC ensuite fit le choix d’un tirage plutôt limité, ce qui crée une offre limitée et donc une demande relativement en hausse. D’autre part, la beauté de la pièce, la finesse de son dessin lui confère un attrait certain. La prime de ces pièces est relativement élevée par rapport à d’autres pièces-lingots. A titre d’exemple, en 1987, l’intérét des investisseurs et collectionneurs est si fort que certaines Panda une once de 1982 s’échangèrent à près de US$ 3,000! Même les pièces courantes seront généralement plus chères qu’un Krugerrand équivalent.

Bref, ayez un, deux, trois, toute une famille de pandas et enfermez-les dans un coffre … Pour sûr, ils ne vous feront pas regretter votre investissement!

Anaïs BOURDON


Tags: , , , , , , , , , , , , ,

2 Responses to “Le Panda, une pure pièce d’or chinoise”

  1. Alain Says:

    Selon-vous: vaut-il mieux investir dans des pièces d’or 999,9/1000(qui sont si fragiles qu’il faut des capsules ou blister de protection) ou plutôt dans des pièces d’or 900 à 916,7/1000 (qui sont résistantes grâce à l’alliage du ‘vil’ cuivre ou de l’argent)??
    Je me pose la question comme je vois que la Britannia 2013 est désormais frappée avec un titre de 999,9 au lieu de 916,7, ce qui m’interpelle.
    Pour moi les pièces 999,9 me semblent surtout intéressantes pour les bijoutiers ou les fondeurs et moins pour l’investisseur qui serait amené à devoir se déplacer avec ses pièces… Dans cette optique, les napoléons, souverains, 50 pesos et 50 écus ainsi que la Eagle 50$ et Krugerrand me semblent préférables aux Maples, Panda, Nugget -d’autant que leurs prime sont inférieures. C’est également votre avis?

  2. dlalande Says:

    Bonjour Alain,

    Je découvre votre commentaire, aussi, désolée pour le retard de la réponse ;-)

    Il est préférable d’investir dans une pièce en or avec un titre élevé qu’avec un titre plus faible, tout simplement parce qu’à poids équivalent, une pièce qui contient une quantité d’or plus importante a plus de valeur !

    Des pièces comme la Britannia étaient traditionnellement titrée à 916,67‰ d’or fin pour la rendre plus résistante aux manipulations exigées par le commerce (à l’époque où l’or était une monnaie).

    En effet, depuis 2013, la Royal Mint a décidé d’augmenter la « finesse » des Britannia pour concurrencer les autres pièces d’investissement de 24 carats, en les titrant à 999,9‰. Ce sont des pièces plus délicates, à conserver de préférence dans un coffre et sous scellés, mais avec une teneur en or plus intéressante d’un point de vue investissement.

    La solution de coffres externalisés que propose AuCOFFRE.com permet justement d’investir dans des pièces d’or fin, plus fragiles, sans avoir à les manipuler. Les transactions s’effectuent en ligne et à distance, sans toucher la pièce (il est en revanche possible de la voir !).

    Concernant la prime, elle est notamment le reflet de la demande de la pièce en fonction du nombre de pièces en circulation ; c’est en effet un élément à prendre en compte dans le choix d’une pièce d’investissement : vaut-il mieux une pièce avec un titre élevé en or et une prime élevée ou une pièce avec un titre plus faible et un titre faible ?
    Ce qu’il faut voir dans ce cas, c’est la prime de fond (prime moyenne que l’on observe en temps normal, en dehors des périodes de crise par exemple).
    Cela permet de connaître le potentiel de prime de la pièce comme effet de levier (en faisant la différence entre la prime de fond et la prime la plus haute observée).

    Enfin, contrairement à ce que l’on pourrait croire, sachez que l’or réservé à la bijouterie n’est pas de l’or d’investissement ; c’est généralement de « l’or fin » 750,00‰ qui est utilisé dans la fabrication des bijoux !

    Cordialement,

Leave a Reply

ENGLISH ESPANOL ITALIANO CHINESE

Recherche
Partager le Blog
Share |

Suivez-nous sur TWITTER :
http://twitter.com/GOLDCOINorg

Réflexions
" Ce qui compte pour un alpiniste, c'est son effort, c'est son adresse, ce sont ses muscles. La corde qui l'assure ne joue aucun rôle tant que tout va bien. Mais elle lui donne la sécurité. De même, l'or ne sert qu'à garantir la confiance. C'est un refuge. "