La Newsletter
Inscription
Désinscription

 
Catégories
aucoffre

Valls et la corde !… Le Contrarien Matin du 17 septembre 2014

17 septembre 2014

Le Contrarien Matin du 17 septembre 2014

Mes chères contrariennes, mes chers contrariens !

Le sujet du jour c’est le discours de politique générale de notre Premier ministre Manuel Valls. Qu’en penser ? Rien. Enfin si, disons que Valls a fait une superbe motion de synthèse de gôche en distribuant de l’argent que nous n’avons pas comme en annonçant la revalorisation du minimum vieillesse qui va passer, accrochez-vous, de 792 euros par mois à 800, soit si mes calculs sont bons quelques 8 euros supplémentaires pour nos petits vieux fauchés.

Autant le dire, ce n’est pas 8 euros de plus par mois qui permettront à nos sans-dents d’acheter des dentiers. De la même façon, malgré les attaques du Medef sur les 35 heures, les jours fériés et le salaire minimum, Valls a indiqué qu’il ne reviendrait pas sur les 35 heures (cela dit, c’est ma femme qui va être contente, elle adore ses RTT et je la comprends).

Alors que va-t-il se passer ? Rien. Rien, et c’est pour ça que je vous disais qu’il n’y avait rien à penser de ce discours de Valls qui, dans la forme, était du Valls et dans le fond… un consensus mou digne d’un apparatchik du politburo de la rue Solférino.

> Lire la suite des questions et réponse sur Le Contrarien Matin

Abonnez-vous gratuitement 

Construction, union, intégration, désintégration, dislocation, et explosion !… Le Contrarien Matin du 16 septembre 2014

16 septembre 2014

Le Contrarien Matin du 16 septembre 2014

Mes chères contrariennes, mes chers contrariens !

Construction, union, intégration, désintégration, dislocation, et explosion… voilà quelles pourraient être les différentes étapes de la vie à la mort de l’Europe tant l’ensemble européen est désormais à la croisée des chemins, coincé entre plus d’intégration (ce qui est actuellement souhaité) et la tentation de la désintégration où chaque pays membre, en particulier de la zone euro, souhaiterait pouvoir retrouver quelques marges de manœuvres monétaires pour adoucir des politiques budgétaires qui se doivent, face aux tombereaux de dettes souveraines accumulées et à l’absence de croissance, de devenir restrictives.

En Europe, le temps est comme suspendu, depuis en réalité 2011 rien n’a fondamentalement changé. Certes la BCE a permis de faire gagner du temps à nos dirigeants en leur offrant une trêve dont nous ne pouvons, en tant que citoyens, que nous féliciter car l’hypothèse de la désintégration suivie de la dislocation et de l’explosion de la zone euro dans un contexte non contrôlé, croyez-moi, ne serait pas une promenade de santé. Mais rien n’a changé. Ce qui fait les défauts de l’euro monnaie unique appliquée à des économies hétérogènes est toujours là.

> Lire la suite des questions et réponse sur Le Contrarien Matin

Abonnez-vous gratuitement 

Une monnaie en or exotique et rare : le 5 Francs Katanga

15 septembre 2014
5 Francs Katanga - avers

5 Francs Katanga - avers © AuCOFFRE.com

Le 5 Francs Katanga est rare et pour cause : cette pièce en or a été frappée sous un État africain qui n’a duré que 3 ans ! Une très belle pièce abordable, à posséder aussi bien dans une logique d’épargne que de collection.

Histoire

Avant de réintégrer à nouveau le Congo, qui était lui-même en pleine émancipation tutélaire vis-à-vis de la Belgique, le Katanga connut une brève indépendance. La riche province minière fut un État éphémère de 1960 à 1963. Témoins du passé historique du Congo et d’une guerre post-coloniale, 20 000 pièces de 5 Francs Katanga en or ont été émises en 1961.
Des pièces de 1 Franc ont également été frappées durant cette période, elles sont en bronze. A noter que les 5 Francs Katanga existent aussi en bronze.

Caractéristiques et description

Sur l’avers figure un régime de bananes en relief. Dans la partie supérieure du large listel sont gravés en creux l’inscription KATANGA, et sur le bas, à gauche et à droite, deux croix. Sur l’avers, la valeur nominale de la pièce, une croix, l’inscription BANQUE NATIONALE et le millésime (1961) sont gravés en relief.

 

5 Francs Katanga - revers

5 Francs Katanga - revers © AuCOFFRE.com

Poids : 13.28 g
Diamètre : 26.00 mm
Épaisseur : 1.63 mm
Pays d’origine : CONGO
Métal précieux : OR
Titre : 900.000 ‰
Millésime : 1961

Les atouts du 5 Francs Katanga

Le 5 Francs Katanga est un bon produit de diversification qui permet d’allier exotisme et épargne. Elle peut être intéressante pour démarrer par exemple une collection de pièces en or africaines.
Compte tenu de ses faibles tirages, c’est une pièce qui relève clairement de la numismatique mais qu’il est encore facile de se procurer. Son poids (le double d’un Napoléon 20 Francs) pèse aussi les atouts de cette belle pièce. Son alliage or/cuivre et son titre de 900.000 ‰ en font une pièce particulièrement résistante et ces pièces n’ayant pas circulé, c’est pour ces raisons qu’on la trouve souvent en excellent état.
En outre, malgré un cours de l’or élevé, le 5 Francs Katanga n’a pas vu son prix fortement augmenter, ni sa prime exploser. C’est une pièce sur laquelle il est encore possible de faire jouer l’effet de levier de la prime dans une éventuelle perspective de revente.

Où trouver des 5 Francs Katanga ?

Sur AuCOFFRE.com

Attention aux dangers d’épidémie de Moscovicidose !… Le Contrarien Matin du 15 septembre 2014

15 septembre 2014

Le Contrarien Matin du 15 septembre 2014

Mes chères contrariennes, mes chers contrariens !

Vous ne connaissez sans doute pas encore cette maladie redoutable mais hélas, vous n’allez pas tarder à découvrir les ravages que ce virus absolument terrible va provoquer sur les cellules économiques. En effet, les symptômes de la Moscovicidose provoquent un arrêt rapide des fonctions vitales économiques provoquant une « grécification » majeure du système conduisant rapidement au décès du patient. Il n’y a rien à faire et comme pour le virus Ebola, hélas, nous ne disposons d’aucun traitement efficace. Soyez donc particulièrement prudents.

Les voies naturelles de propagation de la maladie sont des facteurs particulièrement bien connus comme les « zimpôts », les « taxes » ou encore l’Europe, sans oublier évidemment le FMI ou encore la Commission européenne qui est bien sûr le plus important mode de contagion. La seule solution est de vous tenir à distance et de vous préparer.

L’hôpital qui se moque de la charité

Je dois vous avouer que je suis resté pantois à la lecture de cet article de La Tribune qui revient sur les derniers propos tenus par Moscovici, notre ex-mamamouchi en charge de l’économie de …

> Lire la suite des questions et réponse sur Le Contrarien Matin

Abonnez-vous gratuitement 

La vraie bonne idée : placer dans l’or

13 septembre 2014

Une fois n’est pas coutume, on revient sur l’article paru dans Economie Matin le 08 septembre : « Est-ce une bonne idée d’investir dans l’or ? ».

Le titre nous interpelle. Sur loretlargent.info, nous préférons parler de placement car nous avons toujours envisagé l’or d’abord comme un actif tangible, un placement sécuritaire sur le moyen et le long terme, une épargne de diversification, une assurance contre les risques d’effondrement monétaire, de pertes boursières… plus que comme un actif lucratif. En effet, l’or ne génère pas de dividende ou de rendement. On peut dégager des bénéfices en revendant son or (physique), mais ce n’est pas pour nous la fonction première de l’or.

L’or n’est pas fait pour trader

« Mais trader ce métal précieux n’est pas sans danger pour le capital des particuliers » lit-on dans le premier paragraphe. Sur ce point nous ne pouvons être que d’accord. « L’or papier », les produits dérivés tels que CFD, ETF (outils financiers indexés sur l’or) sont comme « n’importe quelle valeur boursière » et c’est bien ça le problème : forte volatilité engendrant des pertes, risques liés à l’entreprise émettrice, risques de kraks boursiers…

Pour nous, il n’est pas question de trader de l’or, mais d’en stocker en dehors en période des périodes crises, afin de pouvoir le revendre en période de crise, en fonction de ses besoins, et nécessairement avec des plus-values. Depuis 2008, il vaut mieux penser à sécuriser une partie de son patrimoine plutôt que chercher la rentabilité à tout crin. En plus cette stratégie de trading ne s’adresse pas à la majorité des épargnants, plutôt habitués à diversifier leur épargne dans des solutions « classiques ». Et l’auteur le dit lui-même : « Ce type de trading est donc plutôt réservé aux plus expérimentés, qui sauront exploiter l’ensemble des mouvements du prix ».

Stocker de l’or n’est pas un problème en soi

Sur la question de stockage de l’or physique, « qui est déjà un problème en soi », nous rappelons qu’il existe des solutions de stockage à moindre frais qui permettent entre autre d’éviter les risques (et les coûts) qu’implique le stockage de l’or à domicile.
Ce système permet, via une plateforme sécurisée, d’acheter et revendre de l’or sans problématique d’envoi ou de paiement puisque tout se passe en ligne.

Petit aparté sur « la valeur de ce stock (NDLR : d’or physique) [qui] change constamment, puisque le cours de l’or est par nature très volatil ». C’est le cas de l’or coté en bourse en effet, mais les répercussions sont amorties en ce qui concerne l’or physique.

L’or, parce qu’il le vaut bien

Mais le passage avec lequel nous ne sommes vraiment pas d’accord est le suivant :
« Lorsque l’on achète une action par exemple, la valeur de celle-ci est calculée selon de très nombreux critères. L’or, lui, ne possède de valeur que celle que les investisseurs lui accordent.
Si demain ces derniers décidaient de préférer le sucre (même si évidemment cela semble bien peu probable), l’or ne vaudrait plus rien ». Permettez-moi de m’étouffer à la lecture d’une telle énormité. Cela vaut en effet pour n’importe quelle monnaie papier, mais l’or, compte tenu de sa rareté, de son utilisation dans les technologies de pointe et du fait qu’il est de plus en plus difficile à extraire, possèdera toujours une valeur intrinsèque. Ce n’est pas pour rien que l’Humanité lui confère une valeur (élevée) depuis 6000 ans…
L’or est inscrit dans l’ADN de l’humanité qui en fait des bijoux et des parures depuis la nuit des temps. L’Inde et l’Asie où la demande en or de joaillerie est énorme, lui vouent un culte millénaire et ce n’est pas prêt de s’arrêter…

Une pièce ou une brouette de billets ?

Que dire de la réserve de liquidité en cas de crise ? Faut-il rappeler de mauvais épisodes de l’Histoire et ce que valait le Reichsmark en 1923, en hyperinflation ?
Le Reichsmark de 1922 avait la même valeur que 20 millions de Reichsmarks à la fin de 1923… Il fallait aller faire ses courses avec une brouette pleine de billets de banque, pour acheter du pain ou des cigarettes.

Brouette de reichsmarks en 1923

Brouette de reichsmarks en 1923

C’est un exemple, certes extrême, mais de ce qui pourrait bien finir par arriver avec les politiques monétaires hyper inflationnistes actuelles. La valeur de l’or dans ce cas de figure caracole…

Quant à l’utilité de l’or dans la vie quotidienne, elle n’est plus à prouver. L’or est le meilleur « au cas où » en période de crise majeure, et il n’est pas périssable.
Si l’on fait référence à la même sombre période, on peut même dire que l’or a sauvé des vies aussi bien du côté des soldats que des civils en territoire occupé. Il n’est peut-être pas envisageable d’échanger un lingot d’or contre une baguette de pain ou des médicaments, mais des pièces, d’or ou d’argent, beaucoup plus liquides, beaucoup plus facilement.

D’ailleurs, dans le contexte actuel déflationniste, l’or reste l’actif le plus liquide si l’on se réfère à la pyramide de John Exter.

Sylvain March est trader indépendant, il est donc normal qu’il envisage donc l’or comme un actif non lucratif. Mais nombreux sont les épargnants qui ont pu couvrir des pertes boursières quand l’or performait en pleine crise. Certains ont même réalisé d’excellents bénéfices en revendant leur or physique sur la même période.

Bref, même si l’article suit une logique d’investissement et qu’il est tout à fait cohérent dans ce sens, notre point de vue diffère car l’or est à envisager plutôt comme un actif tangible de confiance et une épargne de précaution qui sert de rempart à la pauvreté.

Revue du web de l’or du 12 septembre : dollar, Inde, Bitcoin et smartphone

12 septembre 2014

Cette semaine, on parle du cours de l’or, plombé par le dollar (en forme illusoire), de la baisse (forcée) de la demande en or indienne, du Bitcoin sur Paypal et de l’or dans votre iPhone.

Le rallye du dollar nuit à l’or

La bonne santé de l’économie des Etats-Unis et celle du dollar pourrait plomber le cours de l’or durablement, disent les experts. Le site d’analyse technique du cours de l’or dailyfx.com, pour qui l’avenir des métaux précieux « ne paraît pas très optimiste » parle de « perspectives de plus en plus baissières ». La FED étant en train de régulariser sa politique monétaire sur le long terme, après un premier semestre plus qu’hésitant, le cours du dollar qui reprend du poil de la bête pèse mécaniquement sur le cours de l’or.
Nous restons personnellement très circonspects sur la tendance durable de l’amélioration économique outre-Atlantique. On ne peut que s’en réjouir sur le plan mondial, mais il faut regarder les prévisions à plus long terme, les défis majeurs auxquels sont encore confrontés les Etats-Unis (encore en récession) et surtout l’avenir préoccupant de l’Europe contrainte « à réduire la rémunération du crédit dans la zone euro » rappelle RFI dans cet article du 12 septembre.

Tant que le dollar est fort et qu’il pèse sur le cours de l’or, il n’est pas opportun de vendre ses positions sur l’or, mais au contraire de continuer d’en acheter à bon prix régulièrement et en petite quantité pour amortir les mouvements à la hausse et à la baisse de l’or.

Inde : la consommation d’or au ralenti

Même du côté du géant de l’or, la demande en or est en baisse (de 18% au 2e trimestre). Comme le rappelle Cécile Chevré dans son édito du 11 septembre « L’Inde et l’or, une passion ravageuse », « la demande asiatique soutient le cours de l’or depuis que les grandes banques d’affaires (…) ont décrété la mort du métal jaune ». En cause : la trop forte demande en or des particuliers qui a plombé le PIB du pays en 2013 (obligé d’importer énormément d’or pour pourvoir à la demande). Pour limiter la casse, le pays a multiplié les mesures (taxes, embargo…). Seulement, l’or est dans l’ADN culturel de l’Inde. « Acheter de l’or, c’est se protéger contre les coups du sort, un réflexe enraciné dans l’inconscient collectif d’une société ballotée à travers les siècles par le chaos des invasions et des guerres ». La demande en or asiatique (que ce soit en Inde ou en Chine) ne devrait donc pas en rester là.

Bitcoin sur Paypal : à quand l’or ?

Paypal fait entrer la crypto-monnaie sur sa plateforme. Itespresso.fr nous informait le 09 septembre dernier que le Bitcoin allait être utilisé comme moyen de paiement au même titre que le dollar ou l’euro. Seule contrainte, chacune des deux parties devra posséder un compte Bitcoin chez le partenaire Coinbase. Nous nous intéressons de près aux monnaies alternatives, surtout dans la mesure où cette solution permettrait aux e-commerçants « de s’épargner les frais bancaires prélevés sur chaque transaction ». Le système de paiement en or physique hors circuit bancaire existe déjà avec la Vera Carte. Ce moyen de paiement pourrait s’étendre aussi aux services de paiement en ligne tels que Paypal.

Votre smartphone vaut de l’or !

Les métaux précieux qui entrent dans la composition de vos smartphones justifient-ils leur prix exagérés ? Non. Mais on retiendra quand même de cet article de la revue geek Gizmodo que « chaque téléphone contient environ 300 mg d’argent et 30 mg d’or. Tout l’or et l’argent utilisés pour la fabrication des téléphones vendus cette année valent plus de 2,5 milliards de dollars ». Des particules certes, mais élémentaires, mon cher Watson !

Capital consacre un article à la fiscalité de l’or

Dans cet article du 10 septembre, Jean-François Faure, Président fondateur d’AuCOFFRE.com revient sur cet « alourdissement généralisé à la revente ».

La France sous tutelle comme la Grèce dès le 2 octobre prochain ?… Le Contrarien Matin du 12 septembre 2014

12 septembre 2014

Le Contrarien Matin du 12 septembre 2014

Mes chères contrariennes, mes chers contrariens !

J’aime beaucoup lire le blog et les analyses de Jacques Attali. Je sais, vu les nombreux courriers des lecteurs que je reçois à chaque fois que je parle de lui, que vous êtes assez nombreux à ne pas « l’apprécier ». Pour autant, ses propos restent très importants par ce qu’ils révèlent de la pensée du courant mondialiste, libre-échangiste, européen et financier qui, disons-le, dirige aujourd’hui le monde dans lequel nous vivons.

La question n’est pas de savoir si Attali a raison ou tort, bien que, sur nombre de ses constats purement économiques, je sois d’accord avec lui en particulier sur l’idée de cap et de trajectoire menant notre pays directement vers la faillite. La véritable question c’est de voir à travers ses écrits et comprendre les moyens de résolution que « l’élite » mondiale et « éclairée » (forcément, nous autres, les sans-dents, sommes également dans leur esprit des sans-intelligence) souhaite nous appliquer et du coup, mieux voir venir la sauce à laquelle certains veulent même plus nous manger mais plus vraisemblablement nous dévorer tout cru.

> Lire la suite des questions et réponse sur Le Contrarien Matin

Abonnez-vous gratuitement 

Le naufrage de Normal 1er et de la France !… Le Contrarien Matin du 11 septembre 2014

11 septembre 2014

Le Contrarien Matin du 11 septembre 2014

Mes chères contrariennes, mes chers contrariens !

Je ne suis pas consterné, non, le mot est faible, je suis a minima complètement effrayé, effaré par le naufrage de Mamamouchi 1er, de sa majorité, et évidemment de l’économie française.

Il ressort trois grands thèmes aujourd’hui. À savoir les histoires de fesses de notre président rabaissé au rang d’un guère plus Zizi 1er – ce qui n’est pas grand-chose au niveau historique –, l’affaire Thévenoud avec les contorsions inacceptables d’une majorité de gauche qui n’arrive même pas à se défaire de ce gus et enfin, les statistiques économiques dramatiques de notre pays qui sera représenté à la Commission européenne de Bruxelles par le moins bon d’entre eux, ce qui n’est donc vraiment pas terrible vu le niveau global, à savoir Pierre Moscovici, le plus mauvais ministre de l’Économie que ce pays ait porté…

« L’humiliation de trop pour Julie »…

Je vous mets le lien en annexe, on ne va pas s’appesantir là-dessus trop longtemps. En gros, l’idée c’est que, suite au bouquin de la Valoche (qui est en vacances à l’autre bout de la terre), …

> Lire la suite des questions et réponse sur Le Contrarien Matin

Abonnez-vous gratuitement 

Mensonge d’État. Ne soyons pas complices !… Le Contrarien Matin du 10 septembre 2014

10 septembre 2014

Le Contrarien Matin du 10 septembre 2014

Mes chères contrariennes, mes chers contrariens !

Mes amis, aujourd’hui je voulais vous parler des chiffres catastrophiques de l’économie française qui n’ont presque rien à envier aux statistiques nippones… Osons le jeu de maux, ce n’est nippon ni mauvais, c’est horriblement catastrophique, mais vous pourrez bien attendre demain avant que l’on partage ensemble notre petite causerie économique matinale, en plus, tous les jours de nouveaux chiffres sortent… alors laissons reposer un peu la pâte à crêpes.

Finalement, aujourd’hui, je vais vous parler de l’avion malais plein de néerlandais, abattu au-dessus de l’Ukraine, officiellement par un missile russe tiré par on ne sait trop qui et dont certains (suivez mon regard) se sont servis pour voter des sanctions de plus en plus dures à l’égard du grand pays qu’est la Russie (vive la mondialisation, même dans la guerre).

Pour ma belle-mère, Poutine est une ordure !

Il faut dire qu’elle écoute France Inter et regarde le JT de 20 heures alors forcément, elle est très bien informée, ce qui lui permet d’avoir un avis fondé et étayé sur la réalité des choses, comme le fait que Poutine est une ordure et moi, brave imbécile que je suis au dîner de famille, …

> Lire la suite des questions et réponse sur Le Contrarien Matin

Abonnez-vous gratuitement 

L’immobilier, outil d’esclavage !… Le Contrarien Matin du 9 septembre 2014

9 septembre 2014

Le Contrarien Matin du 9 septembre 2014

Mes chères contrariennes, mes chers contrariens !

Lorsque l’on regarde les événements avec un peu de détachement, d’objectivité et de recul, un tableau d’ensemble assez saisissant pour ne pas dire effrayant se dégage.

Vous pourrez, dans cette édition du Contrarien, regarder une vidéo assez courte d’Étienne Chouard qui était l’invité de l’émission « Ce soir ou jamais ». Je vous passe l’hypocrisie et l’agressivité de Jacques Attali qui fera tout ce qu’il pourra pour tuer dans l’œuf les idées portées par Étienne Chouard. Ces idées peuvent évidemment être discutées, en aucun cas le débat ne peut être tué comme il l’a été dans cette émission par des procédés assez surprenants mais finalement particulièrement logiques dans le contexte.

Monsieur Chouard a eu un grand tort, et pour cela il sera vraisemblablement honni par le système pour les siècles des siècles. Il a osé dire que la crise n’existait pas pour ceux à qui le système bénéficie, et l’on ne parle pas ici des « riches », non on parle de ceux qui tiennent le système, qui tiennent les systèmes dits démocratiques dans le monde entier, on parle de l’ex-ennemie de François Hollande, nous parlons de la finance. Et Chouard dénonce cela avec une infinie véracité.

> Lire la suite des questions et réponse sur Le Contrarien Matin

Abonnez-vous gratuitement 

Œil pour œil et dent… pour dent !… Le Contrarien Matin du 8 septembre 2014

8 septembre 2014

Le Contrarien Matin du 8 septembre 2014

Mes chères contrariennes, mes chers contrariens !

Elle a la dent dure l’ex-première dame et applique à merveille le principe du œil pour œil et dent pour dent. Comme je le disais lorsque l’affaire des sans-dents a été révélée, il nous arrive à tous d’avoir des traits d’humour plus ou moins noirs en privé et heureusement que nos confidences sur l’oreiller, fussent-elles humoristiques, ne sont pas à chaque fois publiées et rendues publiques.

Il n’en demeure pas moins que notre président, déjà bien mal en point, se fait lamentablement achever par son ex-première concubine.

Ce qu’il ressort de tout cela c’est que Hollande n’est pas un grand homme, mais nous l’avions tous ou presque compris. Quant à l’ex, ce n’est pas non plus une grande dame car dans le climat actuel, la France, notre pays et son peuple, n’avait point besoin de voir son exécutif déjà sur les dents à ce point affaibli et ce quinquennat va très vraisemblablement très mal finir enfin, finir est un bien grand mot, puisqu’il pourrait bien se finir assez précipitamment et notre petit président normal se casser les dents sur la dure réalité.

> Lire la suite des questions et réponse sur Le Contrarien Matin

Abonnez-vous gratuitement 

Revue du web de l’or du 05 septembre : cours, Allemagne, dollar et Bitcoins

5 septembre 2014

On espère que vous avez bien profité des soldes sur l’or au mois d’août ; dépêchez-vous car ça risque de ne pas durer ! On vous explique pourquoi dans notre focus sur le cours de l’or. Cette semaine, nous avons aussi choisi de partager avec vous une interview spéciale géopolitique d’Emmanuel Todd sur la servitude de la France vis-à-vis de l’Allemagne, un dossier sur l’hégémonie du dollar face à l’or et un reportage sur une usine à Bitcoins. Enjoy et bonne rentrée !

Focus cours de l’or

On revient vite fait sur les raisons qui ont fait plonger le dollar pendant les 3 dernières semaines du mois d’août. Cet article de l’Express du 02 septembre évoque le fait que « le cours de l’or continue à pâtir du dégonflement des positions acheteuses des spéculateurs ».
Plus technique, le site lesechos.fr parle de la progression continue du dollar en août qui a forcément joué en défaveur de l’or. Ajoutez à cela l’indice VIX (l’indice de la peur qui représente le niveau de volatilité du marché financier américain) au point mort (malgré les tensions géopolitiques extrêmes), pas de peur = pas de ruée sur l’or… Mais ça ne devrait pas durer…

Le cours de l’or recommence déjà à monter. Libellé en euros, la hausse est encore plus manifeste. La décision de la BCE de réduire le taux d’intérêt en zone euro à un niveau historiquement bas de 0,05% a eu un impact sur le cours de l’or en euros.

Et puis, il suffit de regarder les stats du cours de l’or sur les précédentes années pour se rendre compte que le rendement de l’or est en souvent meilleur en septembre (souvenez-vous 2011) que les autres mois, septembre étant un mois où les investisseurs n’aiment pas prendre de risques (effet rentrée).

Quelles conclusions en tirer ? Allez, pour reprendre un slogan quelque peu galvaudé mais qui prend tout son sens actuellement, l’achat d’or, c’est maintenant (avant que ça remonte pour de bon) !

Interview coup de cœur

Un double coup de cœur pour cette interview réalisée par Olivier Berruyer de les-crises.fr que l’on aime beaucoup, d’Emmanuel Todd (historien, anthropologue, sociologue…) dont les avis sont toujours argumentés avec justesse (quel que soit son/ses bords politiques). Ici il nous parle, toujours avec le même souci de concision, à travers sa position sur la crise ukrainienne, de l’inféodation de la France à l’Allemagne qui permet de comprendre notamment pourquoi la France stagne à un certain niveau de décisions. « La France, qui ne veut toujours pas admettre qu’elle s’est mise en état de servitude volontaire par rapport à l’Allemagne ». A lire sans modération !

Un piège nommé dollar

C’est le nom de l’excellent dossier consacré par latribune.fr à l’émancipation du dollar vis-à-vis de l’or. Vous voulez savoir comment et pourquoi (sur fond de guerre du Vietnam extrêmement coûteuse) les Etats-Unis ont souhaité en finir avec l’étalon or ? Lisez ce dossier (du moins les deux premiers volets) et vous comprendrez l’importance que revêt toujours l’or dans le système monétaire international. A la lecture du second volet intitulé «Le billet vert « aussi bon que l’or » », il est aisé de comprendre pourquoi l’or a toujours tant de mal à s’imposer vis-à-vis du roi dollar.

Vous voulez voir à quoi ressemble une « mine » de Bitcoins ?

A ça ! Plus froid qu’une mine d’or en Afrique du Sud non ? Qu’est-ce que ces images de serveurs montrent ? Qu’il faut énormément de ressources informatiques pour générer 80 000 francs suisses de bitcoins par jour, nous apprend le site 24h.ch dans cet article du 31/08 sans compter la facture d’électricité… Créer du Bitcoin depuis son petit PC n’est donc pas à la portée de n’importe qui. C’est donc trop tard pour se positionner sur le Bitcoin, une monnaie alternative désormais réservée à de puissantes machines.

Le cours de l’or, toujours attractif pour les malfaiteurs !

La chute vertigineuse du cours de l’or pendant l’été n’a pas empêché des malfaiteurs de s’emparer de 100 000 euros de bijoux à Paris, en marge du salon Bijorhca. « Les vols de bijoux sont de plus en plus fréquents, notamment engendrés par le cours de l’or » précise 24matins.fr dans cette édition du 04 septembre.

L’Europe dans le coma économique. La BCE tente la réanimation !… Le Contrarien Matin du 5 septembre 2014

5 septembre 2014

Le Contrarien Matin du 5 septembre 2014

Mes chères contrariennes, mes chers contrariens !

L’information économique du jour c’est bien évidemment les décisions de politique monétaire que vient d’annoncer Mario Draghi, le gouverneur de la Banque centrale européenne (la BCE), et ses anticipations plus que mauvaises concernant la santé économique de la zone euro dont il est en charge.

Retour en arrière : Draghi à Jackson Hole à la grand-messe des banquiers centraux

Tous les ans, tous les grands argentiers de la planète se réunissent là-bas, préparent leur petite tambouille internationale ensemble et disent publiquement un certain nombre de choses afin de préparer le terrain.
Ce fut particulièrement le cas cette année avec Mario Draghi qui avait fait passer le message que la politique monétaire ne pouvait pas tout et que les politiques d’austérité exigées par Bruxelles et l’Allemagne en tête ne favorisaient franchement pas la croissance, ce qui est un euphémisme.

Nous en arrivons à ce que j’ai toujours dit, écrit et tenté de démontrer.

> Lire la suite des questions et réponse sur Le Contrarien Matin

Abonnez-vous gratuitement 

Où est passé l’or de l’Allemagne ?

4 septembre 2014

Plus d’un an après le début du rapatriement de l’or allemand, le feuilleton continue.  Où sont passées les réserves stockées aux Etats-Unis ? Pourquoi l’Allemagne a-t-elle renoncé au rapatriement de son or ?

Résumé des épisodes précédents : début 2013, l’Allemagne prévoyait de rapatrier son or, en partie stocké en France (!) et aux Etats-Unis (à la FED), afin de disposer de ses 3.3996 tonnes sur son propre territoire d’ici 2020.

Il s’agissait-là d’un signal fort pour le système monétaire international. On peut comprendre, en temps de crise (qui nous vous le rappelons est loin d’être finie), un tel principe de précaution. Il est sûr qu’en cas d’effondrement de l’euro, l’or constitue la meilleure couverture qui soit.

Léger « hic », les réserves des deux pays ont été auditées et l’or allemand entreposé à la FED s’est tout simplement volatilisé. Pourtant, les 1500 tonnes d’or (d’une valeur d’environ 70 milliards de dollars) sont stockées dans le quartier haute sécurité de la FED, à 26 mètres sous terre, l’endroit « le plus sûr du monde ».

La version « officielle » de la FED est qu’elle refuse tout bonnement de restituer l’or à l’Allemagne ! La banque fédérale américaine n’a pour le moment accepté de rendre que 300 tonnes au pays d’ici 2020. Pour l’heure, seule une toute petite partie des réserves (34 tonnes) ont été rendues, et l’or restitué était neuf…

Un ex manager de Goldman Sachs affirme même que l’Allemagne ne reverra jamais son or, alors que la FED n’avait pas l’autorisation de se servir de cet or.

Face à la pression des Etats-Unis, l’Allemagne a finalement renoncé au rapatriement de son or en juin 2014, estimant que « ses réserves sont en sécurité aux Etats-Unis ». Le deal conclu entre les deux pays étant de pouvoir, pour l’Allemagne, « réaliser des opérations d’échange en monnaies étrangères en cas d’urgence ».
Encore une preuve que face aux Etats-Unis et à l’hégémonie du dollar, nul Etat n’est souverain sur son or…

Les réserves d’or allemandes en infographie

4 septembre 2014

Le Contrarien Matin du 4 septembre 2014

Mes chères contrariennes, mes chers contrariens !

Je dois vous avouer que je n’en ai pas cru mes chastes oreilles, moi qui pensais naïvement que la reprise était là, que la « crôassance » allait revenir, ou encore que la courbe des « chômistes » allait s’inverser, et ne voilà pas que l’ancien Premier ministre Jean-Pierre Raffarin nous fait une sortie digne d’un Fillon en pleine verve qui avait osé dire qu’il « était à la tête d’un État en faillite », ce qui fut à l’époque très mal pris et tout le monde lui demanda de se taire.

Que vient de dire Raffarin ? Oh rien de bien grave, juste que « ce gouvernement est la dernière étape avant le chaos ». Il se reprend d’ailleurs aussitôt en disant en substance qu’il y aura nécessairement une grande crise politique nécessitant une dissolution, mais en réalité, Jean-Pierre Raffarin n’a en aucun cas peur d’une dissolution qui reste avant tout une action politique, démocratique et dans un cadre connu de tous. Des élections législatives n’ont jamais constitué un « chaos » quel qu’il soit et une cohabitation non plus. Alors pourquoi l’utilisation de ce terme en particulier ?

« Personne n’a intérêt à ce que Valls échoue »

> Lire la suite des questions et réponse sur Le Contrarien Matin

Abonnez-vous gratuitement 

ENGLISH ESPANOL ITALIANO CHINESE

Recherche
Partager le Blog
Share |

Suivez-nous sur TWITTER :
http://twitter.com/GOLDCOINorg

Réflexions
" Ce qui compte pour un alpiniste, c'est son effort, c'est son adresse, ce sont ses muscles. La corde qui l'assure ne joue aucun rôle tant que tout va bien. Mais elle lui donne la sécurité. De même, l'or ne sert qu'à garantir la confiance. C'est un refuge. "