La Newsletter
Inscription
Désinscription

 
Catégories
aucoffre

Actif tangible : faut-il acheter de l’immobilier ?… Le Contrarien Matin du 2 mars 2015

2 mars 2015

Le Contrarien Matin du 2 mars 2015

Mes chères contrariennes, mes chers contrariens !

Je reviens sur la question de notre camarade contrarienne Joëlle et j’en profite pour lui donner une réponse « collective » dans la mesure où Joëlle a, je le trouve, très bien résumé dans son mail la pensée de beaucoup d’entre vous.

J’en profite également pour vous dire à nouveau que si je lis tous vos courriels, j’ai nettement plus de mal à y répondre et sachez que j’en suis très sincèrement navré mais cela pourrait m’occuper à plein temps. Alors je compte sur votre compréhension bienveillante. Dans tous les cas, n’hésitez pas à m’écrire, que ce soit pour vos commentaires toujours enrichissants ou encore pour me passer des infos importantes qui pourraient m’échapper. L’adresse est la suivante : charles@lecontrarien.com.

Revenons-en à notre camarade Joëlle, voilà ce qu’elle nous écrit :

« Bonjour,

Depuis quelques mois, je vous lis chaque jour avec toujours autant de curiosité et d’intérêt. J’apprécie votre pragmatisme et votre humour, même si vous me paraissez un peu trop pessimiste. Et je suis d’accord sur vos conseils concernant le lopin de terre et les raviolis.

> Lire la suite des questions et réponse sur Le Contrarien Matin

Abonnez-vous gratuitement 

Revue du web du 27 février : manipulation du cours de l’or et banques sous surveillance

27 février 2015

L’actualité qui agite le marché de l’or cette semaine, c’est l’enquête qui vise une nouvelle fois plusieurs banques. Elles sont soupçonnées de manipulation sur les cours de métaux précieux et dans le viseur du département de la Justice et de la Commodity Futures Trading Commission (CFTC) américains.

Pourtant, ce n’est pas la première fois qu’une telle enquête se penche sur une manipulation présumée. « Les manipulations sur les cours de l’or sont d’ailleurs désormais un secret de Polichinelle », évoque Charles Sannat dans son Contrarien de la semaine !

Or et argent : les banques soupçonnées de manipulation des cours

Aux Etats-Unis, le département de la Justice et la Commodity Futures Trading Commission (CFTC) enquêtent actuellement sur une manipulation  présumée des cours des métaux précieux. Les cours de l’or, de l’argent, du palladium auraient été manipulés à Londres par plusieurs grandes banques. « HSBC, Bank of Nova Scotia, Barclays, Crédit Suisse, Deutsche Bank, Goldman Sachs, J.P. Morgan, Société Générale, Standard Bank et UBS » sont dans le collimateur des instances américaines, selon LaTribune.fr dans un article du 24 février.

Citant le Wall Street Journal, LaTribune rappelle que « ce n’est pas la première fois que le rôle des banques dans le processus de détermination des prix de ces matières premières est mis en cause mais les enquêtes menées jusqu’ici, notamment en Europe, n’ont pas abouti. »

Ce sujet sensible fait également la « Une » du Contrarien.org. « Toutes ces manipulations ont été orchestrées collectivement, avec la complicité des autorités de tutelle de tous les pays concernés, des États, des gouvernements, des politiciens, des banques centrales, bref, de tout le gratin économique de la planète finance », évoque Charles Sannat. Une tribune à ne pas manquer cette semaine !

Sortie de l’euro, monnaie dévaluée… c’est la crise !

Sortir de l’euro ? Cette idée fait l’objet d’un débat sur LesEchos.fr, dans un article du 25 février. « Pour la quasi-totalité des économistes, la monnaie unique européenne est un échec. Reste qu’en sortir coûterait des milliards », avancent d’emblée Paul-Adrien Hyppolite et David Amiel, tous deux élèves à l’école normale supérieure. Pour les deux spécialistes, sortir de l’euro sans quitter l’Union Européenne représenterait un coût financier très important pour la France. « Des entreprises aussi cruciales que la SNCF, Carrefour ou Orange seraient très fortement atteintes. Qui pourrait croire que cela ne s’accompagnerait pas d’une crise économique et financière profonde ? », se demandent les auteurs.

En attendant, l’Europe sort un nouveau billet de 20 euros pour lutter contre les contrefaçons. Après les mises en circulation des nouveaux billets de 5 et 10 euros, il s’agit d’une nouvelle coupure moins falsifiable. « Les billets existants seront encore valables aussi longtemps qu’ils resteront en circulation », souligne RTFB.be dans un article du 24 février.

En Ukraine et en Azerbaïdjan, c’est la dévaluation de la monnaie qui préoccupe les particuliers. Dans un article du 25 février, 24heures.ch raconte le quotidien des Ukrainiens face à la très forte dévaluation de la hryvnia, la monnaie nationale. Et cite par exemple un entrepreneur ukrainien : « Le fait est que personne ne fait confiance au système bancaire ici. On se rappelle de la crise de 2008, quand il était devenu impossible de disposer de nos épargnes déposées en banque. » Les particuliers cherchent à échanger leurs liquidités à tout prix contre des monnaies plus sûres, et font des réserves en prévision de la hausse des prix des produits du quotidien.

En Azebaïdjan, la banque centrale a décidé de dévaluer sa monnaie locale. «  Cette ex-république soviétique du Caucase, riche en hydrocarbures, subit de plein fouet la chute des cours du pétrole et la crise en Russie », relève LeFigaro.fr dans un article du 21 février. Et les résultats sur l’économie azerbaïdjanaise et sur le quotidien des particuliers ne devrait pas tarder à se faire sentir…

Quand la mauvaise gestion des mines continue de faire des victimes

En Afrique du Sud, c’est le dernier accident survenu dans une mine d’or le week-end dernier qui remet la sécurité à l’ordre du jour. 500 mineurs ont été coincés dans les profondeurs d’une mine à 70km de Johannesburg après un incendie. Et si tous sont sortis indemnes, cela « relance le débat sur la sécurité dans les mines », évoque Rfi.fr dans un article du 23 février.

Selon le site d’informations, les syndicats ont fait part de leurs inquiétudes quant aux mesures mises en place. « Certes, le nombre d’accidents dans les mines est en baisse chaque année, mais le taux de mortalité reste toutefois élevé, avec 86 mineurs décédés en 2014, auxquels s’ajoutent sept autres mineurs décédés depuis le début de cette année », rappelle Rfi.fr.

Au Mali, c’est l’orpaillage et ses dérives sur la population locale qui est de nouveau évoqué. Dans un article du 24 février, Maliweb.net se penche sur le devenir des populations – et notamment des enfants – dans l’univers des mines clandestines. « L’exploitation artisanale de l’or devient aujourd’hui une source de malheur pour les enfants riverains du fleuve Niger. Depuis quelques années, des milliers d’adolescents abandonnent les bancs pour travailler dans les mines », regrette le site d’informations.

Des témoignages qui montrent une nouvelle fois qu’en termes d’extraction propre, il y a les bons et les mauvais élèves !

NON, le chômage n’a pas baissé… il a augmenté de 77 300 personnes en janvier, contrairement à ce qui est dit !… Le Contrarien Matin du 27 février 2015

27 février 2015

Le Contrarien Matin du 27 février 2015

Mes chères contrariennes, mes chers contrariens !

Je trouve fascinant la façon dont personne ne va simplement faire le travail de base qui consiste à aller lire les chiffres de l’évolution du chômage !

Je trouve incroyable que tout le monde reprenne des communiqués de presse sans même chercher à s’assurer de leur bonne compréhension des choses.

Et pour vous livrer le fond de ma pensée, je crois que l’on sous-estime très grandement l’aspect paresse des choses… Il n’y a point de complot ou de journalistes corrompus, je crois qu’il y a plus prosaïquement beaucoup de gros flemmards comme partout…

Ainsi donc on vous a expliqué depuis plus de 24 heures que enfin, c’est génial, bonne nouvelle, le chômage baisse… MAIS c’est pas vrai, et ce n’est pas une vue de l’esprit, c’est même dans les statistiques données par le ministère de l’Emploi lui-même… Faut juste lire bon sang… c’est dingue, absolument dingue !

Tout est une histoire de catégorie, si la catégorie 1 de chômeur baisse, le nombre total de chômeurs, lui, augmente !!

> Lire la suite des questions et réponse sur Le Contrarien Matin

Abonnez-vous gratuitement 

Nouvelle enquête sur les manipulations sur le prix de l’or aux USA ! La Société Générale visée !… Le Contrarien Matin du 26 février 2015

26 février 2015

Le Contrarien Matin du 26 février 2015

Mes chères contrariennes, mes chers contrariens !

Comme vous le savez, cela fait des années que je dénonce avec bien d’autres les dérives et l’opacité sur le marché de l’or, qu’il s’agisse des marchés internationaux ou plus prosaïquement de notre marché national.

Bien souvent, on vous expliquera doctement que vous voyez le mal partout et que donc vous êtes au hasard un complotiste, que l’or est une relique barbare et qu’il devrait valoir encore moins et qu’il ne sert à rien…

Sauf que ce n’est pas la réalité. Les manipulations sur les cours de l’or sont d’ailleurs désormais un secret de Polichinelle et les États sont largement aussi coupables que les banques qui ont officiellement en charge la gestion du marché de l’or. Ces banques portent le nom de « bullion bank » ! Parmi elles se trouve une banque française, la Société Générale.

Je ne ferai pas le procès d’une banque mais d’un système entier !

On se fiche comme d’une guigne d’accuser telle ou telle banque pour la simple et bonne raison que toutes ces manipulations ont été orchestrées collectivement, …

> Lire la suite des questions et réponse sur Le Contrarien Matin

Abonnez-vous gratuitement 

En Turquie, l’or prend une place de plus en plus importante

25 février 2015

On parle souvent sur Loretlargent.info de pays comme la Chine et l’Inde, qui marquent un appétit très fort pour l’or. Aux frontières de l’Europe, c’est aussi le cas de la Turquie : l’économie du pays repose en partie sur le métal précieux. Et l’or fait véritablement partie du quotidien des particuliers.

Avec des réserves estimées à plus de 800 tonnes, une production en hausse constante et une tendance marquée des particuliers à compter sur l’or en cas de crise,  la Turquie vivrait-elle une ruée vers l’or ? Voici quelques éléments de réponses.

Le pays est traditionnellement demandeur en or

Véritable plaque tournante économique pendant des siècles – alors que les métaux précieux servaient de référence économique -, la Turquie a gardé un appétit pour l’or. La tradition veut d’ailleurs que les Turcs offrent des pièces d’or ou des bijoux en or pour les grands événements : mariages, naissances…

Selon le World Gold Council, la demande moyenne annuelle sur les dix dernières années est de 180 tonnes d’or. Soit le quatrième marché mondial. L’or destiné aux bijoux y figure en bonne place, mais également l’or sous forme de pièces.

Mieux encore, le pays encourage ses citoyens à garder de l’or chez eux. C’est même une assurance contre les crises, les coups durs ou même la dévaluation monétaire : il se garde « sous l’oreiller » en prévision des jours difficiles, même à l’heure des assurances-vie et autres plans d’épargne », relève un article de l’AFP sur Liberation.fr le 13 février 2015.  Et c’est le cas depuis des générations !

Cet or gardé sous le matelas serait estimé, d’après le World Gold Council, à 3 500 tonnes. A titre de comparaison, la banque centrale américaine garde un peu plus de 8 100 tonnes d’or à Fort Knox, et l’Allemagne dispose de 3 400 tonnes d’or dans ses réserves.  Et la réserve de la banque centrale de Turquie est de 440 tonnes…

L’or est aussi une unité de valeur de référence, qui tisse un lien à la fois traditionnel et commercial. Le Grand Bazar, cœur du marché turc de l’or et des bijoux, s’en sert comme base pour ses loyers par exemple.

Les Turcs intègrent l’or dans leurs paiements au quotidien

A l’image du Grand Bazar, l’or a gardé une place dans les échanges économiques… auprès des particuliers. Depuis 2007, une banque turque propose par exemple de retirer de l’or directement dans un distributeur. Elle dispose aujourd’hui de 200 000 comptes où les particuliers peuvent stocker leur or, et le retirer quand bon leur semble. Elle a aussi « lancé une gamme de produits qui permettent d’en acheter ou d’en vendre en payant par chèque, virement ou téléphone portable », relève l’AFP. Des pièces d’or de 1 ou de 1,5 gramme peuvent être retirées auprès de son réseau.

Selon le World Gold Council, en proposant ces solutions les banques ont contribué à replacer 40 tonnes d’or dans le circuit financier du pays, sur un total de 250 tonnes.

Le pays produit de l’or : peu, mais de plus en plus !

Production d'or en Turquie - World Gold Council

Sept mines d’or sont exploitées actuellement en Turquie. Depuis 2001, la production d’or n’a cessé d’augmenter. Selon le World Gold Council, elle est passée de 2 tonnes extraites en 2001… à 33,5 tonnes en 2013. Depuis sa première mine d’or « moderne » ouverte en 1997, la Turquie a cherché à développer cette activité. La politique économique y joue un rôle : en 2004 par exemple, des lois relatives à l’exploitation minière ont été votées, plus favorables.

Peu importante par rapport à la production d’autres géants du marché – la Chine a sorti de terre plus de 430 tonnes d’or en 2014, et 400 en 2013 -, la production turque prend donc de plus en plus de place. Et a encore de l’avenir : les réserves en sous-sol sont estimées à 6 500 tonnes.

Le marché de l’or donne un élan à l’économie du pays

L’industrie minière se porte très bien, la demande en or des particuliers est forte : ces deux aspects contribuent à donner au métal précieux une place de plus en plus importante dans l’économie du pays. Selon le rapport publié en janvier 2015 par le World Gold Council, la production, la consommation et le recyclage ont généré un chiffre d’affaires équivalent à 3,8 milliards de dollars en 2012. Cela représente 4,6 % du PIB (produit intérieur brut) du pays, et également 250 000 emplois autour de 5 000 fabricants et 35 000 lieux de vente.

Avec une économie et un circuit financier qui intègrent le métal précieux, la Turquie montre bien le rôle que peut jouer l’or. En fait de ruée vers l’or, on pourrait plutôt parler de confiance renouvelée !

Le point sur le marché de l'or en Turquie - World Gold Council

 

Comment gérer son épargne, quelques réponses !… Le Contrarien Matin du 25 février 2015

25 février 2015

Le Contrarien Matin du 25 février 2015

Mes chères contrariennes, mes chers contrariens !

Vous trouverez ci-dessous le courriel que j’ai reçu de la part de notre camarade contrarien Daniel M., qui se reconnaîtra. Il évoque plusieurs sujets pour lesquels je pensais que vous trouveriez un intérêt à une réponse « collective » !

« Bonjour,

Je suis surpris que votre charmant journal iconoclaste ne parle pas plus de la Grèce et de son futur dans l’Europe… si futur il y a!

D’autre part (vous nous avez convaincus !), envisageant une petite tourmente pour l’euro en 2015 (si pas aussi pour l’Europe), sans minimiser l’intérêt des placements or qui vous sont cher, quel moyen y a-t-il de mettre de l’argent à l’abri dans une monnaie comme… le franc suisse, au hasard ?

Y a-t-il des actions en devises étrangères qui puissent profiter de la baisse de l’euro ?
Je ne sais pas si cette dernière question a un sens, mais en d’autres mots une action d’une société suisse va-t-elle suivre la hausse de ladite devise, même si la Bourse s’effondre ?

> Lire la suite des questions et réponse sur Le Contrarien Matin

Abonnez-vous gratuitement 

SCOOP ! 1 américain sur 3 proche du désastre financier !… Le Contrarien Matin du 24 février 2015

24 février 2015

Le Contrarien Matin du 24 février 2015

Mes chères contrariennes, mes chers contrariens !

Comme vous le savez si vous suivez avec attention les « zactualités zéconomiques », tout va mieux que bien ! Nous avons toujours de la croissance même si elle est négative !
Nous avons toujours de l’inflation… même si elle est négative !
Votre salaire augmente ainsi que votre pouvoir d’achat… même si vous constatez le contraire.
La guerre c’est la paix comme l’affirme Big Brother dans 1984 et dans l’inversion des mots.
Et pour conclure cette longue et non exhaustive liste, la reprise américaine est flamboyante… Enfin, elle flamboie de moins en moins si tant est qu’elle ait flamboyé véritablement à un moment donné, mais désormais, même les « zoptimistes béats » commencent à avoir du mal à masquer les fuites dans cette présentation idyllique d’une réalité économique qui l’est nettement moins !

Aujourd’hui, c’est une étude de Bankrate.com, qui est l’un des principaux fournisseurs de flux et de données économiques aux États-Unis d’Amérique, qui met les pieds dans le plat et nous explique que plus tout va mieux, moins c’est bon…

Plus tout va mieux moins c’est véritablement bon…

> Lire la suite des questions et réponse sur Le Contrarien Matin

Abonnez-vous gratuitement 

Terra Nova ou le think tank qui avait oublié de penser !… Le Contrarien Matin du 23 février 2015

23 février 2015

Le Contrarien Matin du 23 février 2015

Mes chères contrariennes, mes chers contrariens !

Lorsque je n’ai pas trop le moral, je vais faire un tour sur le site Internet du think tank « prôôôôgressiste » Terra Nova, et là… je rigole au moins mes 20 minutes quotidiennes, et je ris, je ris car c’est un extrait d’essence de concentré de politiquement correct poussé à l’extrême mâtiné d’une bonne tonne d’idéologie mortifère, assaisonné de cucul-gnangnantisme exacerbé et de bon sentimentalisme stupide.

Alors forcément, cela remonte le moral ; on se dit aussi qu’on est très mal barré.

Une de mes blagues favorites de Terra Nova !

Non ils sont vachement gentils chez Terra Nova et on ne peut pas leur reprocher de ne pas vouloir être hyper généreux et gentils avec les pôvres (qu’ils n’ont jamais approchés) et surtout avec le pognon des autres qui en ont forcément trop (mais pas le leur, car eux, ils « méritent »). Bref, j’aime quand ils parlent des « quartiers populaires ». Aujourd’hui, dans la novlangue de notre État lénifiant, on ne doit plus parler de banlieues de merde ou de quartiers pourris, ou encore de coupe-gorge …

> Lire la suite des questions et réponse sur Le Contrarien Matin

Abonnez-vous gratuitement 

La revue du web du 20 février 2015 : une ruée vers l’or qui est toujours d’actualité !

20 février 2015

L’actualité de l’or et des métaux précieux est bien évidemment marquée par les attentes fortes du côté de la Chine : avec les festivités du nouvel an chinois, ce sont littéralement des tonnes d’or qui vont être échangées et offertes. Ce n’est pourtant pas le seul pays à continuer sa ruée vers l’or : un article de Libération se penche également sur le cas de la Turquie. Revue du web autour du monde.

La Chine entre dans l’année de la Chèvre et s’offre de l’or

La Chine entre dans une nouvelle année… et dans une période où la demande en or est traditionnellement très forte. L’année 2014 a été marquée en Chine par une baisse de la demande en métal précieux, mais cette demande reste très importante : 886 tonnes ont été importées l’année dernière.

Selon Crienglish.com, les pièces officielles en or frappées à l’image de la chèvre ont été vendues très vite. Le site d’information revient dans un article du 13 février sur la demande toujours forte des particuliers pour l’or et l’argent à l’occasion du nouvel an.
Dans un article du 19 février, le Nouvel Obs détaille également les premières célébrations autour du nouvel an chinois en Asie… et l’important flux migratoire généré par les fêtes familiales, où les cadeaux en or sont traditionnellement échangés.

Rfi.fr fait de son côté un point sur la demande d’or en Chine et en Inde en 2014 dans un article du 16 février. Rappelant aussi qu’au-delà des chiffres des deux géants asiatiques, il y a une demande plus importante en Europe aussi : « l’Europe n’est plus très loin. Elle qui dédaignait les pièces et les lingots d’or avant 2007, s’est remise à en acheter beaucoup au trimestre dernier, inquiète du sort de la zone euro avec les élections en Grèce et l’assouplissement de la BCE. »

Ruée vers l’or : elle n’est pas finie !

« En Turquie, la nouvelle ruée vers l’or des particuliers », titre Liberation.fr dans un article du 13 février. Le site d’information évoque le cas d’une banque turque qui propose aux particuliers d’acheter de l’or, ou de le garder pour eux. La banque héberge aujourd’hui 200 000 comptes où les clients gardent de l’or… et possède également des distributeurs qui permettent de retirer des pièces d’or. « Depuis des siècles, il se transmet sous forme de bijoux ou de pièces à la faveur des mariages ou des naissances. Mais surtout il se garde «sous l’oreiller» en prévision des jours difficiles, même à l’heure des assurances-vie et autres plans d’épargne », détaille Liberation.fr.

Ruée vers l’or d’un autre temps en images cette fois, sur l’Edition du soir le 13 février. De l’Arkansas à Yosemite Park en Californie, en passant par l’Alabama, une série de photographies livrent un aperçu de ces endroits aux Etats-Unis où il serait encore possible de trouver de l’or. Les « bons coins pour chercher de l’or » existent-ils encore ?

Au Pérou par contre, une paysanne de l’altiplan péruvien a décidé que la ruée vers l’or ne passerait pas par elle. Maxima Acuna résiste et « refuse de vendre le lopin de terre que réclame comme sien une puissante multinationale exploitant la plus grande mine d’or à ciel ouvert d’Amérique du Sud », relève 24matins.fr dans un article du 13 février.
Soutenue par plusieurs ONG engagées dans la protection de l’environnement, la situation de la petite paysanne péruvienne montre à nouveau les conflits sociaux au Pérou – et ailleurs – qui peuvent opposer les autochtones et les compagnies d’extraction. Une preuve de plus de ma nécessité de défendre une extraction propre !

En bref, le tour du monde de l’or

En région parisienne, un retraité a été trompé par trois faux policiers, qui lui ont dérobé 12 lingots d’or pour une valeur de 600 000 €. Un vol relayé par le quotidien LeParisien.fr dans un article du 18 février, qui montre aux dépends du malheureux retraité la nécessité de garder ses métaux précieux bien à l’abri…

Au large du port antique de Césarée, en Méditerranée, c’est la mer qui a joué le rôle de garde-trésor pour le plus grand bonheur des plongeurs. Les membres d’un club de plongée ont découvert 2000 pièces en or (des dinars et des demi-dinars) parfaitement conservés dans les fonds marins, raconte LeFigaro.fr le 17 février. Leur origine n’est pas connue : probablement un naufrage dans un contexte économique très riche dans la seconde moitié du IXe siècle. Bien évidemment, s’il s’était agi de papier monnaie, les plongeurs n’en auraient pas trouvé une seule trace !

L’inflation négative grâce à une croissance négative et un gouvernement à la majorité minoritaire ! … Le Contrarien Matin du 20 février 2015

20 février 2015

Le Contrarien Matin du 20 février 2015

Mes chères contrariennes, mes chers contrariens !

Bienvenue dans cette France étouffante et écœurante de 2015, cette France dont la langue est d’une richesse incontestée, d’une subtilité, d’une précision permettant l’expression de toutes les pensées et de toutes les imaginations, la conceptualisation de tous les rêves, oui, nous avons une langue extraordinaire, une langue que l’on peut faire chanter et rimer, une langue qui sait faire rire ou pleurer, une langue à la délicatesse exquise, mais une langue permettant aussi le langage populaire et fleuri, une langue des terroirs et de nos diversités régionales, une langue millénaire, une langue des lumières et des littéraires, une langue d’écrivains mais une langue aussi du quotidien, le français est une langue magique, totalement, indéniablement.

Et pourtant, dans cette France étouffante de 2015, pour mieux euthanasier les pensées il faut tuer notre si belle langue. Et nous assistons à un phénomène qui s’amplifie, celui de l’attentat à la signification, au massacre du sens.

Dans notre France de 2015, les mots ne doivent plus avoir de sens pour ne plus être capables de décrire nos maux. Gare à celui qui désigne avec le mot juste les justes maux dont nous souffrons !

> Lire la suite des questions et réponse sur Le Contrarien Matin

Abonnez-vous gratuitement 

L’or ne doit pas briller… tant que cela reste possible !

19 février 2015
Hier (le 18 Février 2015), une fois encore, des ventes massives ont eu lieu entre 14H (Heure de Paris) et 16H.
99 000 contrats Or (cela représente 287 tonnes soit 10% de la production annuelle).
Source : http://www.silverdoctors.com/comex-gold-open-interest-numbers-show-massive-manipulated-gold-hit-in-progress/#more-50955

Un vendeur avisé s’y prendrait autrement. Eh oui, si vous arrivez sur le marché d’un petit village et déversez un camion de 22 tonnes rempli de pommes de terre, je ne suis pas sûr que vous arriviez à en tirer le meilleur prix !

Autrement dit, le but est forcément ailleurs.

Plusieurs affaires judiciaires sont en cours tendant à prouver que le marché de l’or est manipulé. Certaines ont déjà été jugées et ont donné lieu à la condamnation de Barclays et d’UBS. Nous ne sommes plus dans la théorie du complot mais face à un fait reconnu judiciairement.
Je vous recommande à ce propos de visionner la vidéo de Chris Powel Secretaire/Trésorier du Anti-Trust Action Committee Inc.

L’or ne doit pas briller car il est le reflet inverse de l’état de santé de notre système : si l’or est bas, c’est que tout va bien Madame la Marquise. Oublions nos petits problèmes de dettes, de chômage, de faible croissance… TOUT VA BIEN.

Malheureusement comme nous le disait Voltaire :
« La valeur de la monnaie papier est basée sur la confiance dans l’état qui l’imprime et revient toujours à sa valeur intrinsèque c’est à dire zéro »
Malheureusement depuis 2008, les pays occidentaux n’ont trouvé de solution que dans la dette et l’ont alourdi de 57 Trillions de dollars… une paille me direz-vous car ce n’est finalement que du papier avec de l’encre ! Mais à partir de là, comment avoir confiance ?
Ne pas protéger son épargne avec de l’or, c’est naïvement placer sa confiance dans ceux qui nous gouvernent. C’est pourquoi en dehors des manipulations qui prendront fin tôt ou tard, nous ne pouvons que vous inciter à être prudents et à protéger votre épargne tant que « tout va bien ». Les prix actuels sont artificiellement bas et vous auriez tort de ne pas  profiter des soldes tant que « tout va bien ».
Pour rappel, vos €, USD ou Yen, ont statistiquement peu de chance de vous survivre.
Agissez avant qu’il ne soit trop tard avec les services de AuCOFFRE.com

 

Et si la France sortait de l’euro… par France 5 ! … Le Contrarien Matin du 19 février 2015

19 février 2015

Le Contrarien Matin du 19 février 2015

Mes chères contrariennes, mes chers contrariens !

L’Italie est en proie à la crise. En effet, suite à la faillite de quatre grandes banques italiennes, la troisième économie de la zone euro est obligée d’annoncer sa sortie et son retour à la lire… Voilà pour le scénario de départ.

Phase panique, catastrophe, crash des marchés, tout y passe, tout est noir, tout est affreux.

Pourtant, il ne doit s’agir ni de rassurer ni de faire peur mais de faire face !

Et là réside toute la bêtise d’une classe politico-médiatique qui, croyant bien faire pour « sauver » l’euro, ne fait en réalité que l’enfoncer chaque jour un peu plus dans l’esprit de citoyens commençant à se sentir pour le moins excédés par l’absence de décisions, de changements, d’évolution et de prise en compte de leurs réalités quotidiennes.

Faire face aux problèmes posés par l’euro !

Je suis pour l’euro (dans l’absolu et dans mes rêves) mais je suis contre dans la réalité.

> Lire la suite des questions et réponse sur Le Contrarien Matin

Abonnez-vous gratuitement 

Après Mamie Loto, voici Mamie Bistro ! … Le Contrarien Matin du 18 février 2015

18 février 2015

Le Contrarien Matin du 18 février 2015

Mes chères contrariennes, mes chers contrariens !

Vous vous souvenez sans doute de l’histoire émouvante de cette dame surnommée affectueusement Mamie Loto et qui a eu l’outrecuidance dans notre république éprise de liberté, de justice et d’égalité pour tous, que dis-je mes braves, dans notre si beau et sublime pays où la présomption d’innocence de certains est tellement gravée dans le marbre qu’elle permet à Toto (Thomas Thévenoud) d’être toujours député de la République Française, bref la Mémé Loto avait eu le grand tort d’organiser un peu de trop de lotos au goût de nos administrations staliniennes. Qu’elle ne se soit pas enrichie d’un iota n’a ému personne et la loi lui fut appliquée dans toute sa sévérité pour qu’on ne l’y reprenne pas et surtout pour faire un exemple ! Imaginez un peu la chienlit dans ce pays où tout marche comme sur des roulettes si toutes les petites vieilles de France se mettaient à s’improviser organisatrice de loto et de macramé… impensable. Trop dangereux. Mieux vaut laisser les kalachnikovs disponibles dans les banlieues, en revanche, les mémés, il faut les zigouiller… D’ailleurs, l’État, avec courage, a bien réussi à pendre sans bourreau cette petite Mamie Loto puisque quelques mois après, cette dame est décédée entre épuisement et écœurement.

> Lire la suite des questions et réponse sur Le Contrarien Matin

Abonnez-vous gratuitement 

La France dégradée à nouveau et cela ne fera pas les grands titres ! … Le Contrarien Matin du 17 février 2015

17 février 2015

Le Contrarien Matin du 17 février 2015

Mes chères contrariennes, mes chers contrariens !

Oui, bien évidemment, ce n’est pas Standard and Poor’s ou encore Moody’s qui viennent de sévir, non c’est plus modestement l’agence de notation Dagong qui est chinoise et qui se rapproche d’ailleurs de plus en plus des russes, soit dit en passant.

Pourtant, l’agence Dagong ne devrait pas voir ses avis marginalisés pour la simple et bonne raison que cette agence est, pour le moment, la seule à avoir une once d’honnêteté dans cet océan de mensonges que constituent les évaluations des notes souveraines des grands pays de la planète.

Il faut simplement comprendre que toute l’épargne, tout le système économique repose sur la croyance en l’infaillibilité non pas papale mais étatique des grandes économies. Vous devez saisir que tout est obligataire, c’est-à-dire que tout est « dette » ! Vos actifs n’existent pas… vous avez un titre. Un titre, qui plus est dématérialisé, n’est rien… C’est juste une vague reconnaissance de dette mais tout le monde considère qu’une reconnaissance de dette de 1000 euros signée par la France vaut 1 000 euros car la France ne peut pas faire faillite et vous remboursera vos 1 000 euros.

> Lire la suite des questions et réponse sur Le Contrarien Matin

Abonnez-vous gratuitement 

Il n’y a aucune pénurie dans l’immobilier… et les prix baissent !… Le Contrarien Matin du 16 février 2015

16 février 2015

Le Contrarien Matin du 16 février 2015Mes chères contrariennes, mes chers contrariens !

Je serai ce matin l’invité d’Ecorama à partir de midi où l’on abordera également le marché immobilier, ses difficultés et ses mythes ! Pour ceux qui ne pourront pas suivre cette émission en direct sur le site Boursorama, je vous donnerai dans l’édition de demain le podcast vidéo.

Alors que la baisse des prix de l’immobilier est bien engagée y compris dans les grandes villes, certaines idées reçues comme la fameuse pénurie de logements en France ont la vie dure.

Tout d’abord cette histoire du million de logements manquant avait été lancée par la Fondation Abbé Pierre et dont la réalité économique est inversement proportionnel à la générosité de cette association prônant pour sa paroisse (sans mauvais jeux de mots de bien sûr !!). D’ailleurs la Fondation ne disait pas qu’il manquait 1 million de logements mais que 800 000 personnes étaient dans une situation de précarité en termes de logement. Il n’y a évidemment pas 1 000 000 de sans-abri en France.

> Lire la suite des questions et réponse sur Le Contrarien Matin

Abonnez-vous gratuitement 

ENGLISH ESPANOL ITALIANO CHINESE

Recherche
Partager le Blog
Share |

Suivez-nous sur TWITTER :
http://twitter.com/GOLDCOINorg

Réflexions
" Ce qui compte pour un alpiniste, c'est son effort, c'est son adresse, ce sont ses muscles. La corde qui l'assure ne joue aucun rôle tant que tout va bien. Mais elle lui donne la sécurité. De même, l'or ne sert qu'à garantir la confiance. C'est un refuge. "