Publicité

Pas la peine de faire grand bruit autour du scandale qui entourent plusieurs banques actuellement, mais pas la peine de faire l’autruche non plus. Ne nous voilons pas la face sur ces organismes qui détiennent notre argent et font (encore) n’importe quoi avec.

La Société Générale et le scandale du Libor
La banque n’est plus à un scandale près. Après le Royaume-Uni et les Etats-Unis, la France ouvre une enquête dans le cadre du scandale de la manipulation du taux Libor dans laquelle serait concernée la Société Générale. Neuf nouvelles banques seraient citées. La Société Générale tient cependant à préciser qu’elle n’est pas assignée mais qu’elle aurait simplement reçu de nouvelles demandes d’informations… En juin dernier, la Barclays a été obligée de verser 361 millions d’euros aux autorités britanniques et américaines.

Royal Bank of Canada, Northern Trust et fraude fiscale
Il s’agit de deux banques étrangères cette fois, mais mises en examen pour complicité de fraude fiscale et blanchiment par un juge d’instruction français. A l’origine de ces mises en examen, le redressement fiscal colossal de la non moins colossale fortune des Wildenstein (famille de marchands d’art, proche de Nicolas Sarkozy et donateurs de l’UMP).

Le fonds d’investissement de Romney mis à l’index !
Bain Capital, le fonds d’investissement cofondé par Mitt Romney a lui aussi fait des victimes. Des ouvrières américaines et françaises ont manifesté main dans la main le 15 octobre dernier à New-York pour dénoncer la délocalisation de leurs usines (Samsonite France) en Chine, délocalisation provoquée par Bain Capital. Un comble pour la société d’un candidat censé défendre l’économie américaine.

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici