Publicité

Tout ce qui brille n’est ni or, ni diamant. Celui dont nous vous parlons ici, Bob Diamond, est le président de la banque anglaise Barclays qui n’a pas brillé par sa probité. Celui-ci vient de démissionner après le scandale du Libor, qui n’est pas fini pour autant et risque d’entraîner du monde dans sa révélation.

La banque Barclays vient de s’acquitter d’une amende de 453 millions de dollars aux autorités anglaises et américaines pour collusion avec d’autres établissements bancaires et manipulation du taux Libor (taux de référence pour plusieurs devises monétaires). Cette condamnation d’envergure est une première dans le « milieu » !

Le scandale qui tache
Le Libor est un taux de référence qui détermine notamment celui des prêts immobiliers, des cartes de crédits, etc., et sur lequel plusieurs banques comme Deutchbank, Citigroup et Llyods se sont entendues pour en manipuler le cours. « Le Libor et l’Euribor sont calculés chaque jour par des associations bancaires qui demandent aux banques à quel taux elles prêtent aux autres établissements, pour en calculer ensuite la moyenne. Pour influer sur ces taux, il suffit donc de mentir » précise l’Expansion.

La finance anglaise n’avait vraiment pas besoin de ça après le bug informatique ayant impacté la banque NatWest (filiale de RBS), obligée d’ouvrir les portes de ses 1200 agences un dimanche !
Doit-on rappeler qu’outre-manche, l’ex patron de RBS, Fred Goodwin, est l’homme le plus détesté du Royaume-Uni ? Son successeur Stephen Hester qui n’est guère mieux loti, avait dû renoncer à son bonus en début d’année. Et le phénomène n’est pas propre à la perfide Albion.

La réputation des banques est de plus en plus exécrable au niveau mondial et celles-ci n’avaient pas besoin de ternir plus leur image. Beaucoup de grands établissements bancaires sont éclaboussés et les répercussions pourraient aller bien plus loin qu’une amende si tous les « pigeonnés » se détournaient de leur banque.

Publicité

Nous ne sommes qu’au début d’une levée de secrets qui pourraient gripper tout le système, une fois révélés. Et vous, avez-vous encore envie de confier toutes vos économies à ces banksters qui profitent de VOTRE argent ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici