Aider avec impuissance masculine levitra generique france
Accueil / Banques / Placements bancaires : danger !
Charles Sannat nous alerte sur la menace qui pèse sur votre épargne bancaire. A l’échelle mondiale, les derniers évènements autours de la dette américaine ont montré au monde entier sa dépendance vis-à-vis du dollar mais surtout sa fragilité par rapport à la dette. A l’échelle nationale, c’est l’épargne des Français qui est menacée. Aujourd’hui l’assurance-vie, mais quel sursis pour vos PEL et PEA ? Le Directeur des Etudes économiques d’AuCOFFRE.com nous répond point par point.

Placements bancaires : danger !


Aujourd’hui, Charles Sannat nous alerte sur la menace qui pèse sur votre épargne bancaire. A l’échelle mondiale, les derniers évènements autours de la dette américaine ont montré au monde entier sa dépendance vis-à-vis du dollar mais surtout sa fragilité par rapport à la dette. A l’échelle nationale, c’est l’épargne des Français qui est menacée. Aujourd’hui l’assurance-vie, mais quel sursis pour vos PEL et PEA ? Le Directeur des Etudes économiques d’AuCOFFRE.com nous répond point par point.

Loretlargent.info : Qu’est-ce que la dette, réellement ?
Charles Sannat – Il faut bien comprendre qu’en réalité votre épargne, c’est la dette des autres et bien souvent la dette d’un état en faillite virtuelle.
Prenons l’exemple le plus courant des contrats d’assurance vie, placement préféré des Français avec plus de 1400 milliards d’euros. Ce n’est pas la banque ou la compagnie d’assurance qui vous verse de l’argent avec gentillesse pour vous récompenser !
Le mécanisme est le suivant : un fonds euros est composé d’environ 80% d’obligations d’Etat, c’est-à-dire de titres de dette émis par ces pays. Ces pays versent chaque année des intérêts à ses créanciers avec de l’argent qu’il n’a pas et qu’il emprunte à d’autres créanciers et souvent aux mêmes si vous avez épargné à nouveau durant l’année !
Le rendement, c’est-à-dire le taux d’intérêt que vous percevez, est en réalité payé par les Etats et vous est reversé par votre intermédiaire financier, qui au passage prend sa commission. L’Etat ensuite vous taxe sur votre rendement… En clair si l’on pousse la logique jusqu’au bout, vous vous payez vous-même votre propre rendement… absurde ! Une fois que vous avez compris cette réalité vous fuirez !

Loretlargent.info : L’épargne est pourtant bien considérée comme un actif ?
Charles Sannat – Non, votre épargne n’est pas un « actif » mais une créance à l’égard de votre banque. Juridiquement, l’essentiel des comptes épargne et les comptes courants, ne représentent pas un « actif » mais une créance vis-à-vis de la banque. En clair, la banque a une dette à votre égard. Si elle n’est pas solvable… vous n’avez plus votre argent. Il a déjà été utilisé. Pour la BNP par exemple ou la Société Générale, votre argent a été en réalité dépensé au moins 30 fois… tant que tout va bien, tout va bien. Si tout va mal, autant dire que vous ne retrouverez rien ou pas grand-chose. Pensez au cas chypriote qui préfigure notre réalité de demain, sans oublier la bonne idée du FMI qui propose de taxer 10% de l’épargne !!!

Loretlargent.info : Qu’est-ce que le risque de contrepartie ?
Charles Sannat – Le risque de contrepartie, c’est le risque que vous avez en déposant votre argent dans un établissement financier. Cet établissement est-il solide ? Quel est le montant de ses fonds propres ? Quels sont ses rations de solvabilité ? Une étude simple de quelques secondes provoquera chez tout épargnant normalement constitué une véritable peur ! Les chiffres sont très inquiétants depuis le début de la crise de 2007 et rien ne s’est arrangé depuis bien au contraire. Tous les indicateurs se sont dégradés.

Loretlargent.info : Il existe bien un fonds de garantie pour chaque banque pourtant ?
Charles Sannat – Le fond de garantie des banques est une illusion. Sans hésitation. Un simple chiffre. Le fonds de garantie des dépôts dispose d’un peu moins de 2 milliards d’euros. En face les dépôts des Français sont de plus de 3 000 milliards d’euros. En résumé, si vous avez 100 euros, vous ne serez couvert qu’à hauteur de 2 euros. Vous perdrez 98 euros soit environ 98% de votre épargne.

Loretlargent.info : Quelle est la solution alors ?
Charles Sannat – Face à un océan de dettes, une seule solution les actifs tangibles ! Le FMI l’a dit. Nous sommes face à un océan de dettes. Il y aura donc à un moment ou un autre une résolution « violente » de cet endettement. Par la taxe comme le propose le FMI, par l’hyperinflation comme le souhaitent les Américains, ou encore avec des défauts de paiements c’est-à-dire le non remboursement des dettes comme dans le cas islandais, grec ou argentin… dans tous ces cas, vous perdrez tout ou une partie de votre épargne.

Loretlargent.info : Vers quel type d’actifs se tourner ?
Charles Sannat – Terres, forêts… sont d’excellents placements. Pour couvrir votre patrimoine financier et conserver de la liquidité, c’est-à-dire une facilité de revente à tout moment, l’or et l’argent sont particulièrement adaptés. Fuyez l’immobilier locatif, avec les nouvelles lois Duflot ce sera une catastrophe.

Bannière pub AuCOFRE

A propos de Jean-François Faure

Jean-François Faure
Jean-François Faure. Président d’AuCOFFRE.com. Voir la biographie.

Voir aussi

banque

Nos banques nous ont convaincus qu’on leur devait de l’argent

Nous avons tellement pris l’habitude de considérer que les banques détenaient le pouvoir de faciliter …