Aider avec impuissance masculine levitra generique france
Accueil / Inde / En Inde, la saison des mariages est un soutien infaillible de l’or

En Inde, la saison des mariages est un soutien infaillible de l’or


Fin juin, l’or a atteint un creux historique pour ensuite rebondir à l’approche de la saison des mariages et des festivals en Inde, une période où l’on offre traditionnellement de l’or. Même si le cours de l’or papier est manipulé, il y a bien une saisonnalité de l’or.

L’or détenu par l’Inde

L’histoire d’amour entre l’Inde et l’or ne date pas d’hier. L’offrande de ce métal précieux est une tradition millénaire. En Inde, l’or est considéré à la fois comme un placement et une couverture contre les risques. On achète de l’or pour l’offrir sous toutes ses formes : bijoux, pièces d’or… Les souverains britanniques (vestiges de l’ancienne colonisation) sont d’ailleurs très prisés en Inde.
Le World Gold Council estime à 18 000 voire 20 000 tonnes les réserves totales d’or en Inde (particuliers et banques comprises). Le pays est deuxième acheteur d’or au monde après la Chine.

L’Inde importe environ 1 000 tonnes d’or chaque année (995,2 tonnes en 2014), ce qui rend le métal jaune plus cher que le pétrole brut sur la facture des importations du pays. En 2014, la demande indienne en or de joaillerie était de 604,2 tonnes et de 206,9 tonnes pour l’or d’investissement.
En dépit d’une demande plus faible des consommateurs ruraux indiens (à cause de conditions météorologiques extrêmes), l’Inde a opéré avec la Chine une rafle sur l’or physique du London Metal Exchange (LME) en septembre 2015.
Mais cet amour de l’or ne va pas sans poser de problèmes.

Des mesures inefficaces pour limiter l’achat d’or

Le problème étant que l’importation massive d’or en Inde crée un déficit sur la balance commerciale du pays qui a du mal à équilibrer les importations face à la chute de sa roupie. Aussi, en août 2013, le Gouvernement indien avait mis en place plusieurs mesures restrictives visant à décourager l’achat d’or en le taxant fortement.

Fin 2014, le Gouvernement indien a dû mettre fin aux mesures de restriction, du moins à celle qui restreignait le plus les achats de métal précieux, celle-ci ayant eu pour effet pervers une envolée de la contrebande. L’or était importé de façon illégale par des passeurs, voire dans des carcasses de vaches ! Le commerce de l’or était devenu le monopole des grands traders et l’activité des bijoutiers avait ralenti, mais c’est surtout la contrebande qui a poussé le gouvernement indien à revoir sa position. On ne peut pas lutter contre des siècles de tradition et la saison des mariages, qui se termine vers avril, continue d’avoir une influence, même sensible, sur le cours de l’or. Il faut donc en acheter avant !

[Mise à jour du 19 février 2016]

Effet remarqué sur la demande en or en 2015

Les Indiens sont très gourmands d’or à l’occasion des Dhanteras festivals, à la saison des mariages… et cela s’est encore vérifié en 2015. Si bien que la demande en or indienne a été l’un des vecteurs les plus remarqués de la hausse mondiale en fin d’année 2015.

Au quatrième trimestre 2015, la demande en or en Inde a augmenté de 6 % par rapport à la même période en 2014, portant sur plus de 233 tonnes d’or. L’or de joaillerie est bien évidemment le plus recherché, compte tenu du contexte culturel : 173 tonnes d’or au dernier trimestre 2015, contre 162 en 2014. Et la Chine voisine n’est pas en reste, avec 202 tonnes d’or de joaillerie pour le seul dernier trimestre de l’année.

Bannière pub AuCOFRE

A propos de Jean-François Faure

Jean-François Faure
Jean-François Faure. Président d’AuCOFFRE.com. Voir la biographie.

Voir aussi

Demande pièces et lingots or Inde et Chine

Chine et Inde : le réveil des ogres de l’or

Les deux pays asiatiques confirment leur position de géants de l’or en ayant raflé tout l'or physique du London Metal Exchange la semaine dernière !