Publicité

Il existe trois lieux principaux où stocker votre or : la maison, la banque et la société privée. Pour autant, toutes ces solutions ne présentent pas les mêmes avantages.

La détention d’or physique, qu’il s’agisse de pièces ou de lingots, se heurte à cinq risques et contraintes : le cambriolage, la destruction, l’accessibilité, la spoliation et la confidentialité. Dans quelles mesures chacune des trois solutions de stockage répond-elle à ces problématiques ? Réponse dans cet article.

Stocker son or à domicile

Cacher son or

Quand on parle de stocker son or, la première idée qui vient à l’esprit est généralement le foyer. Bien que cette idée présente quelques avantages comme l’absence de frais de stockage, vous devrez assumer la gestion de nombreuses contraintes.

Pour commencer : où cacher votre or ? 

Évitez les lieux de vie comme le salon, les chambres, la cuisine ou encore la salle de bain : le mieux est de placer vos biens dans un endroit peu fréquenté. De plus, tout endroit possiblement investi par un électricien, un plombier ou une femme de ménage est à proscrire. Restent les endroits en hauteur ainsi que le jardin, si vous avez la chance d’en posséder un. 

Publicité

Dans ce dernier cas, plusieurs mesures s’imposent :

  • creuser un trou suffisamment profond (plus d’1m20) afin d’éviter les détecteurs de métaux standards susceptibles d’être utilisés par les cambrioleurs ;
  • protéger votre or (par exemple avec un tuyau en PVC) afin que celui-ci conserve sa valeur initiale à la revente ;
  • mettre une et une seule personne de confiance dans le secret afin de parer à toute éventualité ;
  • veiller à bien se souvenir de l’emplacement de votre or (notamment lorsqu’il est enterré ou emmuré) si jamais vous revendez votre logement !

Parce qu’il demeure risqué de stocker votre or chez vous, mieux vaut diversifier autant vos lieux que vos solutions de stockage.

Attention : Si cette solution semble améliorer la liquidité de votre or, il n’en est rien lorsque ce dernier est enfoui à 110 cm sous terre ! Qui plus est, en période de confinement, revendre son or dans un rayon limité à tout juste 1 ou 10 km (alors que toutes les boutiques de rachat d’or sont fermées) représente un vrai défi…

Déjouer les pièges

Bien que le Ministère de l’Intérieur annonce une baisse de 20% des cambriolages en 2020 (l’un des rares avantages de la crise sanitaire), ces actes s’exécutent en quelques minutes à peine et restent à craindre.

Bon à savoir : Sur 1 000 logements en France, ce sont 5,3 d’entre eux qui ont été cambriolés en 2020.

Outre le vol, l’incendie est un autre risque majeur si vous stockez votre or chez vous. Pour ces raisons, une assurance serait la bienvenue. Néanmoins, rares sont les banques proposant la couverture de vos pièces d’or et, même lorsque tel est le cas, rares sont les pièces prises en charge !

De nombreuses précautions sont ainsi à prendre si vous souhaitez assurer votre or :

  • prendre des photographies datées de vos biens ;
  • conserver le justificatif d’achat de vos biens ;
  • obtenir un écrit de la part de votre assureur ;
  • faire estimer la valeur de votre or par un professionnel qualifié.

Bon à savoir : QR code gravé, référence unique, ADN synthétique… Plusieurs innovations permettent d’authentifier votre or, mais attention à la refonte !
Non seulement l’or est difficilement assurable, mais il peut même servir de raison à votre assureur pour ne pas vous couvrir en cas de cambriolage, justement parce que votre or n’aura pas été déclaré !

Mesures de sécurité

Si malgré tout vous optez pour le stockage à la maison, prenez soin de vos pièces

La moindre manipulation sur de l’or pur est susceptible de le rayer et donc, de lui faire perdre de sa valeur. Gants et chiffons pour le manipuler et capsules individuelles pour le protéger sont des incontournables.

D’autres mesures de sécurité comme un coffre-fort personnel, de marque européenne contre le vol et le feu, et un système d’alarme augmenteront vos chances de conserver votre or à l’abri du danger.

Bon à savoir : Lors de l’acquisition de votre coffre-fort, l’État demande les nom et adresse de l’acheteur, ce qui peut être vécu comme un risque en termes de confidentialité.

Stocker son or en banque

La solution classique pour stocker votre or en toute sécurité est la location d’un coffre en banque. Bien que le risque de vol soit considérablement réduit, ce mode de stockage pose deux autres problèmes que sont le coût annuel, et le manque de liquidité pour accéder à vos biens.

Pour un coffre de 30 décimètres cubes, comptez entre 90 et 400 € à l’année. Pour réduire ce prix, de nombreux épargnants préfèrent la location d’un petit coffre pour 50 € ; mais il devient dès lors plus complexe de stocker plusieurs lingots d’or !

Le principal risque encouru en stockant votre or en banque est de ne simplement pas pouvoir y accéder, ou bien seulement après de longs délais. 

En effet, les temps de crise, comme on l’a vu en Grèce en 2015, peuvent entraîner la fermeture de votre agence, avec votre or… bloqué à l’intérieur.
En raison du faible bénéfice réalisé par les banques via la location de coffre-fort, ce service a tendance à se raréfier. De plus, l’assurance de votre coffre est rarement prise en charge et cela vous reviendra à 400 € auprès d’un huissier de justice pour que ce dernier inventorie son contenu.

Recourir à une société de stockage privée

Une option innovante et encore trop peu connue consiste à stocker votre or dans une private vault, c’est-à-dire une société privée de stockage. Cette solution vous offre à la fois la sécurité et la liquidité espérées tout en vous sortant du système bancaire.

Selon vos exigences en termes de liquidité, les sociétés de stockage proposent diverses offres et adaptent :

  • le pays de stockage (chaque pays proposé est politiquement stable afin d’éviter toute perte d’accès à votre coffre) ;
  • la taille du coffre (toujours ultra sécurisé) ;
  • la tarification proposée.

Plus simple encore, VeraCash est un concept fondé sur l’échange de grammes d’or comme monnaie réelle, via paiement par carte. Cette solution, accessible autant aux particuliers qu’aux professionnels, sort elle aussi du système bancaire classique tout en assurant le stockage de votre or et la stabilité de votre patrimoine.

Bien que diversifier soit la meilleure option lorsque vous envisagez le stockage au foyer ou en banque, les sociétés privées proposent des solutions novatrices qu’il serait judicieux d’envisager !

Article précédentOffre vs demande : le (vrai) bilan sur le marché de l’or en 2020 (via les « Gold Demand Trends » du World Gold Council – WGC)
Article suivantOr et argent : le rebond toujours d’actualité !
Anthony Alberti
Entrepreneur depuis vingt ans dans le domaine de la communication et l'information stratégique, il a été amené à travailler plusieurs fois en partenariat avec des banques et des assurances, dont la principale matière d'œuvre était constituée de l'argent des épargnants. Peu complaisant à l'égard de leurs pratiques dont il a entrevu les coulisses, il délivre aujourd'hui régulièrement son analyse sans concession (et souvent piquante) non seulement sur les agissements des professionnels de la finance, mais aussi de tous ceux qui, de près ou de loin, se font les auteurs ou les complices des manipulations qui spolient chaque jour un peu plus les honnêtes citoyens.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici