Publicité

Vous avez envie d’investir dans les métaux précieux mais hésitez entre les différents produits disponibles ? Pas de panique ! La diversité des métaux présents sur Terre est si vaste qu’il est facile de s’y perdre, mais certains sont bien plus précieux que d’autres aux yeux des investisseurs.

Découvrez notre top 10 des métaux précieux les plus chers, afin d’investir au mieux et de protéger vos économies !

#1 L’or, métal précieux le plus populaire

Valeur refuge par excellence, monnaie universelle historique, métal précieux rare et très apprécié sous forme de bijoux partout dans le monde… On ne présente plus le fameux métal jaune, qui reste à l’heure actuelle le plus prisé par les investisseurs en quête de sécurité dans les périodes d’incertitude économique.

Avec une production mondiale estimée à plus de 3000 tonnes par an selon l’United States Geological Survey (USGS), assurée principalement par la Chine, l’Australie et la Russie, l’or affiche un prix d’environ 49 000 € le kilogramme.

#2 L’argent, métal aux multiples usages

Très proche de l’or dans le cœur des investisseurs, l’argent est également une valeur refuge appréciée, grâce à la reconnaissance mondiale de sa valeur en temps de crise. Il est par ailleurs utilisé dans de nombreux secteurs industriels, notamment pour sa grande conductibilité électrique et thermique. Étant moins rare, son prix est cependant moins élevé que celui du métal jaune. 

Publicité

Selon les données de l’USGS, la production mondiale d’argent s’élève à plus de 27 000 tonnes par an, les principaux producteurs étant le Mexique, le Pérou et la Chine. Le cours actuel du métal gris est d’environ 700 € le kilogramme

#3 Le platine, métal à la noble réputation

Réputé pour sa résistance à toute épreuve et notamment utilisé comme catalyseur lors de réactions chimiques, le platine est un métal dense et malléable, également très utilisé en bijouterie. Considéré comme l’un des métaux les plus précieux au monde en raison de sa grande rareté et de sa belle couleur argentée, son prix reste toutefois inférieur à celui de l’or.

La production mondiale de platine ne s’élève qu’à environ 187 tonnes par an. Elle est assurée principalement par l’Afrique du Sud, le Zimbabwe et la Russie. À l’heure actuelle, le kilogramme de platine coûte environ 28 700 €, mais son cours est l’un des plus volatils.

#4 Le rhodium, métal rare et très convoité

Le rhodium est un métal offrant de nombreux usages différents : bijouterie, fabrication de miroirs, industrie de l’éclairage, industrie automobile, industrie nucléaire… Toutes ces applications couplées à sa grande rareté en font un métal précieux très cher. En effet, le cours du rhodium oscille actuellement entre 70 000 et 77 000 € le kilogramme !

Produit en écrasante majorité par l’Afrique du Sud et dans une moindre mesure par la Russie et le Zimbabwe, le rhodium se trouve en quantité limitée et ses réserves naturelles s’épuisent rapidement, ce qui pourrait affecter son cours à l’avenir… Sa production mondiale n’est en effet que de 23,2 tonnes par an.

#5 L’osmium, métal rarissime d’une grande résistance

Encore plus rare que le rhodium, l’osmium est un métal précieux bleuté très résistant, généralement combiné avec d’autres métaux en raison de la grande toxicité de son oxyde. Sous forme d’alliage, il trouve des usages multiples : matériels médicaux, pointes de stylos, contacts électriques…

L’osmium n’est produit qu’à hauteur de 120 kilogrammes chaque année, principalement par la Russie, le Canada et l’Afrique du Sud. Cette rareté extrême explique son prix élevé : environ 1 340 € par gramme actuellement, avec une forte volatilité.

#6 L’indium, sous-produit du zinc

Élément rare et difficile à extraire, l’indium est directement lié au raffinage du zinc, étant un sous-produit du fameux métal dans 95% des cas. Il est particulièrement utilisé dans le processus de fabrication d’objets technologiques, tels que les écrans plats, les panneaux photovoltaïques, les piles ou les batteries.

Seuls 35% des mines d’extraction du zinc sont équipées afin de récupérer l’indium (principalement en Chine, au Canada et au Japon). Toutefois son coût reste abordable, puisqu’il se négociait entre 300 et 500 € le kilogramme au cours des années 2010.

#7 L’iridium, métal très résistant à la chaleur

Métal argenté proche du platine, l’iridium se démarque par son extrême résistance aux hautes températures et par sa grande densité. De fait, il est très utilisé dans le secteur métallurgique comme agent durcissant.

La production mondiale d’iridium ne s’élève qu’à 9 tonnes par an, très largement assurée par l’Afrique du Sud, la Russie et le Zimbabwe, ce qui explique son prix élevé d’environ 103 € le gramme.

#8 Le palladium, métal léger et rare

Métal gris malléable et mou, le palladium présente la particularité d’être très peu dense et d’avoir un point de fusion relativement faible. Aussi bien utilisé en bijouterie, en horlogerie que dans l’industrie automobile, il est souvent allié au cuivre pour des usages techniques.

Produit à hauteur de 225 tonnes par an, principalement par la Russie, l’Afrique du Sud et le Canada, son prix est plus élevé que celui de l’or : environ 60 000 € le kilogramme.

#9 Le ruthénium, métal de niche

Généralement présent sous forme d’alliages avec le platine ou l’iridium, le ruthénium est principalement utilisé dans le secteur de l’électronique, mais son marché demeure assez restreint en raison des usages très spécifiques qu’il offre.

Ce sont seulement 40 tonnes de ruthénium qui sont extraites chaque année, en majorité par l’Afrique du Sud. Son cours s’élève à près de 655 € le kilogramme.

#10 Le rhénium, métal ultra résistant

De couleur argentée, le rhénium résiste à la fois à la corrosion, aux très fortes températures et à des niveaux de pression très élevés. De fait, il est notamment exploité dans les secteurs de la métallurgie et de l’aérospatiale, en particulier dans les cellules à enclumes de diamant.

La production mondiale de rhénium n’est que de 50 tonnes par an. Elle est majoritairement assurée par le Chili, les États-Unis et le Kazakhstan.

Vous connaissez à présent les 10 métaux précieux les plus chers de la planète. Si vous souhaitez investir dans des produits en or ou en argent afin de protéger vos économies, n’hésitez pas à vous diriger vers les offres AuCoffre.com !

Article précédentCours des matières précieuses : l’or est plat, l’argent brille
Article suivantComment fonctionne le modèle d’évaluation du cours de l’or de Lyn Alden ?
Anthony Alberti
Entrepreneur depuis vingt ans dans le domaine de la communication et l'information stratégique, il a été amené à travailler plusieurs fois en partenariat avec des banques et des assurances, dont la principale matière d'œuvre était constituée de l'argent des épargnants. Peu complaisant à l'égard de leurs pratiques dont il a entrevu les coulisses, il délivre aujourd'hui régulièrement son analyse sans concession (et souvent piquante) non seulement sur les agissements des professionnels de la finance, mais aussi de tous ceux qui, de près ou de loin, se font les auteurs ou les complices des manipulations qui spolient chaque jour un peu plus les honnêtes citoyens.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici