Aider avec impuissance masculine levitra generique france
Accueil / Revue de web / Extraction aurifère : oui, l’or se raréfie !

Extraction aurifère : oui, l’or se raréfie !


Sur les trois derniers mois, le cours de l’or garde une tendance haussière… et ce n’est pas vraiment prêt de s’arrêter ! Une analyse que j’ai proposée à ce sujet est d’ailleurs publiée sur Economiematin.fr. Ce qu’il faut en retenir dans l’ensemble, c’est que la hausse du cours est déjà bien amorcée, et qu’elle sera de plus en plus forte à mesure que l’or se raréfiera dans les mines et le sous-sol

L’extraction devient donc de plus en plus difficile, dans des gisements plus petits et moins riches. De la Guyane au sous-sol français, voici quelques informations qui pourraient aussi vous intéresser dans cette revue du web de la semaine ! 

L’or de Guyane, un danger pour la forêt ?

« La forêt guyanaise menacée par les mines d’or », titre le site Reporterre dans un article du 5 avril. Le site écologiste se penche sur le devenir du Parc Amazonien de Guyane, un poumon vert protégé qui est dans le viseur des compagnies minières… et des orpailleurs légaux ou illégaux.

En août 2015, une visite d’Emmanuel Macron avait en effet donné le « la » en termes de recherche d’or en Guyane : « Le site de la Montagne d’Or, avec un potentiel de 95 tonnes d’or, deviendrait le plus gros projet aurifère de France. Si l’exploitation a lieu, elle serait menée à une échelle industrielle par Nordgold, partenaire financier de Columbus Gold », détaille Reporterre sur le projet d’extraction imaginé en Guyane par le Ministre de l’Economie.

En Guyane, la problématique de l’extraction aurifère concerne aussi bien les multinationales que les PME locales et les orpailleurs. Qu’ils soient légaux… ou illégaux : garimpeiros venus du Brésil tout proche, ou orpailleurs autorisés à une certaine activité et qui dépassent le cadre de leurs autorisations.

« La frontière entre activités légales et illégales est parfois poreuse sous l’épais couvert forestier », souligne Reporterre. Qui pose le problème des acides miniers, de la déforestation de la forêt primaire… et de l’arrivée d’autres multinationales, une fois le projet de Colombus Gold lancé.

De l’or en France ? C’est possible aussi…

Saviez-vous qu’il était possible de chercher de l’or en France ? C’est en tout cas la question de Sciencepost.fr, qui se penche sur les possibilités d’extraire, ou plus simplement de trouver du métal précieux sur le territoire métropolitain. Carte à l’appui, le site évoque les sites possibles pour l’orpaillage en France, avec des clubs ou des associations… ou seul. « L’accent est mis sur l’apprentissage des techniques d’orpaillage dans un but purement récréatif, bien que certains prennent cette activité très au sérieux. Il existe même des compétitions d’orpaillage et des stages découverte », explique Sciencepost.fr.

Pour autant, il ne faut pas s’imaginer trouver des pépites si facilement… les trouver reste du domaine de l’exceptionnel. « Le plus souvent, il est possible de trouver de l’or en France sous forme de paillettes, et plus rarement sous forme de grains ». Et dans quelles régions peut-on les trouver alors ? « Il existe trois secteurs aurifères importants : la bordure sud-est du Massif Central (Cévennes), les Pyrénées et le Massif Armoricain, bien qu’il existe d’autres zones néanmoins moins fournies. »

L’or et les extraterrestres ?

Enfin, l’information insolite de la semaine, c’est celle postée sur un blog qui explore des théories extraterrestres. Selon la note, « les extraterrestres viendraient sur terre pour prendre l’or et l’emmener sur leur planète ».

L’or contenu dans les sous-sols terrestres proviendrait d’ailleurs de l’espace, suivant une théorie explorée par des chercheurs de l’université américaine Michigan State. Si on va par là, ce serait en tout cas une autre bonne raison de plus de garder son or dans des coffres sécurisés !

Le lien de la semaine… VeraCash dans les tops français

Si vous suivez l’actualité économique en France, et notamment l’actualité économique de la Tech française, voici l’information que vous avez sans doute vu passer. VeraCash figure en bonne place du Top 500 des entreprises de la Tech française, puisqu’elle prend la 109e place. Le blog FrenchWeb en dit plus sur ce classement de la dynamique FrenchTech française… et on en dit plus aussi sur la VeraCarte, l’épargne 100% liquide.

Bannière pub AuCOFRE

A propos de Jean-François Faure

Jean-François Faure
Jean-François Faure. Président d’AuCOFFRE.com. Voir la biographie.

Voir aussi

Revue du web du 28 décembre : 2019 année de crise ?

Cette fin d’année est fortement agitée du côté de Wall Street. Difficile de comprendre ce …