tous les viagra generique secrets de la facon acheter priligy france qui vous acheter levitra fait mal et non seulement acheter cialis pas cher
Accueil / Revue de web / Revue du web du 05 janvier : hausse du cours, fiscalité 2018 et monnaie

Revue du web du 05 janvier : hausse du cours, fiscalité 2018 et monnaie


Aujourd’hui j’aborde 3 pans de l’or : ses performances à la semaine et à l’année, la façon dont on peut tirer profit des réformes de la fiscalité sur les métaux précieux et l’or comme monnaie. 3 façons de dire que les indicateurs de confiance sont toujours au vert pour le métal jaune !

Le cours de l’or au plus haut depuis 2010

L’or démarre bien l’année ! Après avoir testé les 1 315$ en début de semaine, l’once confirme sa hausse en dollar et en euro, gagnant sur les deux devises. Après les minutes de la FED, l’or a à la fois profité de la baisse de l’euro et du dollar.

En devise US d’ailleurs, l’or signe sa meilleure année depuis 2010, en dépit de la hausse des taux. En 2017, les hausses du cours de l’once étaient surtout dues à une politique monétaire pas assez franche de la FED et aux conflits géopolitiques avec la Corée du Nord. L’or semble suivre le même schéma en ce début d’année, demeurant le refuge privilégié des investisseurs en période d’aversion au risque.

Cours or once 05/01/2018
Cours de l’or en euro (c) Cotation AuCOFFRE.com

Pour résumer la tendance globale de l’or sur les marchés, que cet article de boursier.com résume très bien, “l’once d’or a conservé des attraits cette année aux yeux des investisseurs”. En dépit du dynamisme du marché des actions et du bitcoin, valeur phare de 2017, l’or a continué de s’apprécier tout au long de l’année, avec une hausse de 13%.

Qu’est-ce qui attend l’or côté fiscalité ?

L’FI (impôt sur la fortune immobilière), mini ISF réduit à l’immobilier, devrait rapporter à l’Etat 4 fois moins que son prédécesseur. “Alors que l’ISF prenait en compte la totalité du patrimoine, l’IFI garde les mêmes seuils et les mêmes taux mais ne porte plus que sur les biens immobiliers”, précise La Croix. Toutes les mesures de fiscalité mises en place à partir du 1er janvier 2018 ont pour objectif de réorienter l’investissement dans l’économie réelle et productive, notamment dans les entreprises. Pour compenser le manque à gagner, certains biens comme l’or (considéré à tort comme signe ostentatoire de richesse) ont été symboliquement taxés.

Ce qui ne change pas :
L’or d’investissement n’est pas taxé à l’achat. Il l’est à la revente. Le revendeur a le choix entre deux options : la taxe forfaitaire et le régime de droit commun.

Ce qui change :
– La taxe forfaitaire passe de 10,5% (soit 10% + 0,5% de CRDS) à 11,5% (une hausse symbolique).
– Les plus-values sont taxées à 36,2% (19% + 17,20% de prélèvements sociaux) sur les transactions supérieures à 5000€ avec toujours un abattement de 5% à partir de 2 ans de détention et une exonération totale au-delà de 22 années de détention. Pour toute revente inférieure à 5000€ en revanche, pas de taxe !
Ce régime peut être le plus avantageux en fonctions des situations. On est taxé sur la plus-value et non sur le prix de vente, avec la possibilité de ne payer aucune taxe dans certaines conditions, si les produits en or répondent aux critères fiscaux.

La monnaie ? Ni pour les banques centrales, ni les technofreaks !

C’est en substance l’idée développée par les économistes Ivar Ekeland et Jean-Charles Rochet dans cet article du Monde (dont l’intégralité est hélas réservée aux abonnés).
En gros, la monnaie est une affaire trop sérieuse pour être laissée aux mains des seuls spéculateurs, à l’Etat qui a le monopole de la création monétaire et à la concurrence entre cryptomonnaies. La monnaie est je le rappelle un bien commun qui repose sur la confiance, comme l’or depuis plus de 5000 ans !

A propos de Jean-François Faure

Jean-François Faure

Jean-François Faure.

Président d’AuCOFFRE.com.

Voir la biographie.

Voir aussi

Revue du web du 22 décembre : cours de l’or, chute du bitcoin

Deux points majeurs à ne pas manquer dans l’actualité de la semaine : la réforme …

  • Pierre

    “Plus values taxées pour les transactions au dela de 5000 euros, abattement après 2 ans, non taxé après 22 ans” : concrètement, avec une once d’or à 1200 euro, cela ne s’applique qu’au lingos d’au moins 200 grammes ? Si je souhaite vendre 5 pièces d’une once, est-ce que je peux effectuer 5 transactions au lieu d’une ? Ou bien 5 transactions pour le même acheteur est toujours considérée comme une seule ? Pourriez-vous préciser ?