Aider avec impuissance masculine levitra generique france
Accueil / Crise / Dany Lang : prêt à parier sur une crise

Dany Lang : prêt à parier sur une crise


Une crise est en approche selon l’économiste et maître de conférence Dany Lang, membre des économistes atterrés. Selon lui, ce “méga crash” interviendra dans les 6 mois à 30 mois. Au mois de mai dernier, il publiait avec son confrère Steve Keen un article dans Libération sur les économies zombifiées par la dette privée. Je l’avais interviewé pour LoretLargent.info.

Lors de la journée annuelle d’AuCOFFRE en décembre dernier, il a confirmé ses déclarations avec des informations complémentaires sur l’état de l’économie française notamment.

Le risque de la dette privée

Dany Lang est un chercheur en économie. Quand il est prêt à parier sur un événement à venir, il ne s’en remet pas au hasard ou à la chance de gagner. Il fait appel aux théoriciens de l’économie et notamment à Minsky, peu connu du grand public jusqu’à la crise de 2008. Du côté de Wall Street en revanche, on connait bien ses écrits. Aujourd’hui, on parle même d’un “moment Minsky” pour évoquer cette bascule de l’optimisme des acteurs  vers la peur du risque ou vers le pessimisme. Comme l’économie est cyclique, il arrive toujours un moment où le haut du cycle précède une chute.

Dany Lang argumente dans son intervention de 20 minutes, que vous trouverez ci-dessous, sa prévision d’une crise dans les 6 mois à 30 mois. Pour lui, il ne s’agit pas de savoir s’il va y avoir une crise mais quand elle surviendra !

Le plus grand risque, c’est donc la dette privée. Dette dont ne parlent jamais les hommes politiques. La dette privée, c’est celle des ménages et des entreprises. Quand tout va bien, que l’ambiance est à l’euphorie, les acteurs privés s’endettent. Le “contrat” quand on emprunte c’est de pouvoir rembourser et surtout de créer de la richesse. Donc si l’on a recours à la dette c’est pour permettre au PIB d’augmenter. Le risque majeur est dans cet équilibre. Quand la richesse créée n’arrive pas à absorber la dette et son coût (les taux d’intérêt) alors les défaillances se multiplient et c’est l’ensemble de l’édifice qui s’écroule. Les économies sont zombifiées.

Dany Lang est prêt à parier que cela arrivera avant 30 mois

Pour lui, les pays à risque, les contrées en voie de zombification sont en Europe :  l’Irlande, la Belgique, la Norvège ; en Amérique, le Canada ; en Asie Hong Kong, la Corée du Sud et Singapour. Quant à la France, elle s’approche de la zone rouge, la zone où le ration dette privée/PIB dépasse 150% et le taux de croissance du crédit en pourcentage du PIB qui est supérieur à 10%.

Il faudrait pour éviter cette crise prendre des mesures notamment sur la dette privée : prévoir un jubilé de la dette ( financer le remboursement de la dette par la Banque Centrale directement auprès des entreprises ou des ménages sans passer par les banques comme en 2008/2009.) et aller au bout de la réforme bancaire en séparant vraiment le dépôt et l’investissement. Et aussi modifier la culture de la dépense publique : baisser les impôts/augmenter la dépense en bas de cycle économique ; faire l’inverse en haut du cycle (augmenter les impôts et diminuer la dépense publique).

Bannière pub AuCOFRE

A propos de Jean-François Faure

Jean-François Faure
Jean-François Faure. Président d’AuCOFFRE.com. Voir la biographie.

Voir aussi

Le risque du shadow banking sur les économies mondiales

Le shadow banking : la finance de l’ombre et ses risques sur l’économie

Le shadow banking, ou littéralement « finance de l’ombre », pèse de plus en plus …