Publicité

L’année se termine comme elle a commencé, avec un cours de l’or anormalement bas et truqué. L’or se stabilise malgré tout cette semaine, en dépit des annonces de de la FED la semaine dernière. L’or, cette relique barbare que les banques centrales aiment à posséder… Pendant ce temps, la FINMA met la pression sur les banques fraudeuses en Suisse. Un début de justice qui commence à se faire sentir au niveau du secteur bancaire !

ETF : 325 contrats papiers pour chaque once d’or physique

Selon un article de Mac Slavo publié sur 24hgold, Craig Hemke (TF Metals Report) aurait indiqué : “Il existe aujourd’hui environ 325 onces papier pour chaque once d’or physique. Par le passé, ce ratio était de 10 à 20 pour un”. “Voilà qui semble indiquer un resserrement du marché physique global” poursuit Hemke.
Comment établir un cours de l’or international honnête et représentatif du marché (de l’offre et de la demande) quand on sait que pour 325 contrats d’or papier vendus, un seul est livrable ? C’est pour cette raison qu’en cas de crise, lorsque la demande est très forte sur les pièces d’or existantes, leur prime explose.

L’or est une relique barbare que les banques centrales gardent religieusement dans leurs coffres

Pour ses détracteurs, l’or n’est pas une monnaie, l’or est une relique barbare, il ne génère aucun revenu… mais comme le rappelait Mac Slavo dans son article (ci-dessus), “Quelqu’un, quelque part, demande à ce que ses contrats papiers soient convertis en or physique, alors même que les médias grand public nous déclarent que l’or n’est rien de plus qu’une relique barbare. Malgré son impopularité, depuis le mois de septembre, encore plus d’or livrable a disparu des entrepôts du Comex.”

Toujours sur 24hgold, Mark O’Byrne a publié un article intitulé “L’or, une monnaie réelle qui protège la richesse des nations” que nous vous invitons à lire pour sa pertinence. “L’or est un outil monétaire susceptible de débarrasser le monde des banques centrales et des finances qui institutionnalisent la propriété des entreprises et du travail “. Et c’est surtout toujours la meilleure des monnaies, celle qui ne triche pas.

La finance suisse dans le viseur de la FINMA

Autorité de surveillance du marché financier suisse
Autorité de surveillance du marché financier suisse

La Suisse, mauvaise élève de la finance ? L’autorité de surveillance du marché financier suisse, la FINMA, n’est pas « pas tout à fait contente du comportement du secteur financier suisse en 2015”. Chaque scandale, dans lequel « la place financière helvétique est impliquée, porte un tort considérable à l’image de la Suisse », a déclaré le directeur de la FINMA, Mark Branson, selon les propos relayés par Swissinfo.ch le 20 décembre dernier.
Pour palier à ces débordements financiers, la FINMA permet désormais “de nouer électroniquement des relations d’affaires. Un intermédiaire financier pourra établir une relation commerciale par vidéo et en ligne sous certaines conditions” indique Romandie.com.

Publicité

Stabilisation de l’or malgré l’annonce de la FED

L’or qui “devrait” chuter sous les 1000$ se maintient cette semaine, en dépit des chiffres truqués sur lesquels se base le cours de l’or international et de la hausse du taux directeur US. “L’or a de nouveau consolidé ses positions cette semaine, dans un marché qui a évolué en dents de scie alors que la Réserve fédérale américaine (Fed) a décidé mercredi de relever ses taux directeurs pour la première fois depuis 2006” a indiqué Romandie.com  le 18/12 dernier.

Et joyeux Noël à tous nos lecteurs !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici