tous les secrets de la facon acheter viagra generique tout dans la vie peut arriver acheter cialis generique qui vous acheter levitra fait mal et non seulement
Accueil / Revue de web / Revue du web du 27 juillet 2018 : le cours de l’or sous pression

Revue du web du 27 juillet 2018 : le cours de l’or sous pression


Cette semaine dans la revue du web, je vous parle encore de cette baisse du cours de l’or… et du désintérêt des investisseurs à un moment où les indicateurs sont au rouge en termes de risques économiques et géopolitiques.

Cours de l’or : « pas de soutien pour la valeur refuge »

« Pas de soutien pour la valeur refuge », titre Boursorama.com dans son analyse quotidienne du 26 juillet. « Au terme du premier fixing de ce jeudi sur le marché de Londres, l’once d’or fin cotait 1.228,35 dollars (- 3,15 dollars par rapport au fixing d’hier après-midi) et 1.049,1 euros (- 3,7 euros) », détaille le site d’actualités d’après CercleFinance.com. Le cours du métal précieux continue à chuter à ses niveaux les plus bas depuis un an. Et il reste « sous pression avant la publication du PIB des Etats-Unis », tant la corrélation entre le dollar et l’or est forte en ce moment. « Techniquement, le cours de l’or consolide depuis lundi 23 juillet entre 1218$ et 1235$, mais une sortie par le bas de ce range pourrait être possible en cas de publication de la croissance américaine supérieure aux attentes », estime Dailyfx.com ce 27 juillet.

Pourquoi l’or plonge depuis un an ?

Le cours de l’or, c’est bien sûr le sujet du moment. Et notamment l’incompréhensible désintérêt des investisseurs à un moment où le cours du métal précieux est bas. J’en ai déjà parlé dans les dernières revues du web, et dans plusieurs articles sur le blog. Cette semaine, plusieurs sites spécialisés se penchent aussi sur le sujet.

« Pourquoi l’or plonge au plus bas depuis un an », titre ainsi LesEchos.fr dans un article du 23 juillet. « Le métal a chuté de près de 10% en trois mois », explique la journaliste, qui estime que l’or est « délaissé comme valeur refuge ». Plusieurs raisons sont citées : les taux d’intérêt américains qui montent, un dollar qui s’apprécie… « La corrélation entre l’évolution du prix de l’or et celle du billet vert n’a d’ailleurs jamais été aussi forte depuis la crise financière », selon Citigroup. Et « à l’or, les investisseurs préfèrent la monnaie américaine ou les valeurs de la technologie pour placer leur argent ». D’autres raisons sont aussi évoquées, comme une dépréciation du yuan en Chine et de la roupie en Inde, qui ont pu influer sur les achats d’or dans ces deux pays. Ce sont traditionnellement les pays les plus gourmands en métal précieux.

« L’or ne fait plus recette », titre de son côté LeFigaro.fr le 25 juillet. « En dépit des menaces de guerre commerciale, les investisseurs continuent de se détourner des valeurs refuges et notamment du métal jaune », souligne le site d’actualités. Qui relaie aussi les réactions du World Gold Council : « le Conseil mondial de l’or estime pour sa part que la demande pour le métal précieux devrait grimper dans les prochains mois, notamment en raison d’un retour de l’inflation, qui amenuise la valeur des monnaies et des obligations ».

Pour mieux comprendre pourquoi cette baisse est à la fois incompréhensible et illogique, je vous conseille cet article sur le désintérêt des investisseurs. A lire également, cet article « l’attrait pour l’or est-il momentanément éclipsé par le rendement facile d’un dollar en fin de vie ».

L’or, un retour remarqué dans l’industrie

L’or est recherché pour l’investissement, pour la joaillerie… et aussi par les industriels. Ses qualités en font un métal précieux pour certains composants électroniques dans les domaines médicaux, dentaires et dans certaines industrie de pointe. Et « l’or fait un retour remarqué dans l’industrie », relève cette semaine le journal LesEchos.fr.

Les derniers chiffres du World Gold Council, le Conseil mondial de l’or, montrent en effet que les volumes d’or achetés par des entreprises de technologie en 2017 sont en hausse. Près de 334 tonnes ont été achetées par les industries, soit 3% de plus qu’en 2016. Et surtout, « le développement de cryptomonnaies, de la 5G et de l’intelligence artificielle va doper la demande future », souligne l’article. Selon le World Gold Council, « le rôle de l’or dans l’industrie est largement méconnu et mal compris ». Chaque année, les industries achètent en moyenne 380 tonnes de métal précieux… soit un chiffre « supérieur de près de 13 % aux achats nets des banques centrales durant la même période ». Et voilà qui est parlant !

Des habitants mobilisés contre une mine d’or

En Arménie, « des activistes se battent pour fermer une mine d’or et sauver leur eau », détaille France24.com. Le projet de mine d’or sur le mont Amulsar mettrait en danger l’environnement, selon les écologistes et les habitants. « Le fonctionnement de la mine d’Amulsar, si elle se réalise, sera basé sur la lixiviation en tas : ce processus permet de séparer l’or du minerai notamment grâce à du cyanure », précise l’article. Résultat, les locaux craignent pour leurs systèmes d’eau ainsi que pour le tourisme local, dopé par les sources d’eau chaude.

Et j’en profite pour vous reparler du projet de la Montagne d’or en Guyane aussi… Cette semaine, c’est l’Express qui se penche sur le sujet dans un exercice de style « pour ou contre ». Le site d’actualités confronte les arguments de deux personnes engagées dans le projet : le sénateur George patient qui défend la Montagne d’or, et le porte-parole du collectif d’opposants « Or de question » Patrick Monier. Je vous en conseille la lecture pour mieux comprendre !

Une pépite d’or découverte en Ecosse

Voilà une découverte qui plairait à bien des amateurs d’or ! En Ecosse, une pépite d’or de 85,7 grammes a été découverte dans une rivière. « Elle attise les convoitises », relève Ouest-France dans son édition du 26 juillet. « Cette pépite aussi grosse qu’une balle de golf est estimée à plus de 50 000 livres (56 300 €). Ses bords arrondis indiquent qu’elle devait reposer au fond de l’eau depuis très longtemps », détaille le site d’actualités.

Le lieu où elle a été découverte est tenu secret, pour éviter une ruée vers l’or. Mais son heureux découvreur a quand même livré quelques informations : « « J’explorais une fissure au fond de la rivière quand j’ai aperçu de l’or. Ce n’est qu’en dégageant la pépite que j’ai remarqué à quel point elle était imposante ». Bonne pioche, même s’il n’est pas sûr encore de pouvoir la garder !

La revue du web hebdomadaire de loretlargent.info est établie à partir d’articles ayant trait à l’or, directement ou indirectement et qui nous paraissent dignes d’intérêt. Les propos cités n’engagent toutefois que leurs auteurs.

Bannière pub AuCOFRE

A propos de Jean-François Faure

Jean-François Faure
Jean-François Faure. Président d’AuCOFFRE.com. Voir la biographie.

Voir aussi

Revue du web du 16 novembre : l’or de la banque de France et le Brexit

Une nouvelle incertitude chasse l’autre ! Alors que le passage des élections Mi-mandat américaines a …