Aider avec impuissance masculine levitra generique france
Accueil / Revue de web / Revue du web du 19/08 : investissement et Jeux Olympiques
Contenance métaux précieux médailles Jeux Olympiques
Contenance métaux précieux médailles Jeux Olympiques (c) visualcapitalist.com

Revue du web du 19/08 : investissement et Jeux Olympiques


Cette semaine, le dollar continue de faiblir au profit de l’or dont le cours remonte en devise US. Les facteurs de soutien à l’or ne manquent pas et l’investissement dans le métal jaune n’a jamais été aussi massif. Le marché s’adapte et va lancer de nouveaux produits !

Cours de l’or stable en dollar

En euro, le cours de l’or a légèrement tendance à corriger cette semaine alors qu’il remonte la pente en dollar. Le métal jaune profite de la faiblesse du dollar.

Cours de l’or en euro 

Cours de l'or 19/08/2016
Cours de l’or en euro (c) Cotation Aucoffre.com

Cours de l'or en dollar 19/08/2016

Cours de l’or en dollar

Cours de l'or en dollar 19/08/2016
Cours de l’or en dollar (c) Cotation AuCOFFRE.com

De nombreux facteurs de soutien

Les facteurs de soutien à l’or ne manquent hélas pas. “Le Brexit, la présidentielle américaine, le ralentissement de la croissance du PIB et la non-transparence de l’économie chinoise sont parmi les premières alarmes, tout comme les conflits au Proche-Orient dont la résolution nécessite plusieurs années et qui ont déjà entraîné des attaques en France, en Allemagne et aux Etats-Unis.” (source : Sputniknews)

Jacob Rothschild lui-même a délaissé valeurs et les obligations en faveur des métaux précieux. “On navigue en eaux troubles sans pouvoir prévoir les conséquences suite aux taux d’intérêt minimes, quand 30% de titres publics de créances négociables se vendent à rendement négatif” aurait écrit le dirigeant de la Fondation RIT Capital Partners et économiste britannique à ses clients. Si c’est un Rothschild qui le dit…  

En juin dernier, la société d’investissement RIT Capital Partners a diminué de moitié ses investissements dans les valeurs et les obligations en faveur des métaux précieux en pariant sur l’or contre le dollar.

S’il est une monnaie stable depuis 6000 ans, c’est bien l’or

C’est d’ailleurs sans surprise (et pas vraiment un bon signe pour l’état de la finance mondiale) que les investissements dans l’or ont atteint des records au second trimestre 2016. La presse financière s’est faite écho du repli massif des investisseurs dans la valeur refuge.

“D’avril à juin, la demande de métal jaune a été multipliée par 2,5”. “Jamais les investisseurs n’avaient acheté autant d’or”, titrent les Echos.

Le site canadien Newswire nous informe qu’à la fin du deuxième trimestre, “les activités diversifiées de la Monnaie royale canadienne ont continué de générer des profits […]. Les ventes élevées de produits d’investissement ont continué de générer des revenus, bien que ceux-ci aient été partiellement compensés par la baisse de revenus des Produits numismatiques et des Produits et solutions de pièces de circulation”.

Outre-Manche, l’effet post Brexit a également eu des conséquences sur l’économie. Depuis le début de l’année, “les matières premières énergétiques et les métaux précieux se sont appréciés. […] Le cours de l’or devrait quant à lui bénéficier de la recrudescence des risques politiques”, précise le site businessimmo.

De nouveaux produits financiers indexés sur l’or

Forts de cette tendance à l’investissement dans l’or, le World Gold Council (Conseil Mondial de l’or) et le LME (London Metal Exchange), “en collaboration avec plusieurs grandes banques, ont annoncé mardi leur intention d’introduire en Bourse un ensemble de produits financiers indexés sur les métaux précieux” (Romandie.com).

Le lancement des “LMEprecious” est prévu au premier semestre 2017. “Cette série de produits comprendra des contrats au comptant (dits “spot”), des contrats à terme quotidiens et mensuels ainsi que des contrats d’options et d’opérations mixtes (“calendar spread”) sur l’or et l’argent”, relaie l’article.

Les médailles d’or taxées aux Etats-Unis !

Une bien drôle de récompense aux Etats-Unis pour les médaillés d’or ! C’est sur le site d’Eurosport que j’apprends que les médailles d’or pourront être taxées jusqu’à 10 000 dollars aux Etats-Unis ! “Selon USA Today, les sportifs situés dans la plus haute tranche d’imposition (39,6%) devront payer environ 9900 dollars d’impôts pour une médaille d’or.” […] “Pour Michael Phelps (5 or, 1 argent), cela devrait donc faire un chèque de 55 440 dollars à envoyer au fisc”. Des chiffres à relativiser toutefois car les médailles sont taxées sur leur contenance en or.

Selon cette nouvelle infographie (publiée après notre précédent article “Jeux Olympiques : quel or dans les médailles de Rio ?”), les médailles d’or ne contiendraient que… 1,2% d’or et 98,8% d’argent ! Reste au moins la valeur de la pièce de collection.

Contenance métaux précieux médailles Jeux Olympiques
Contenance métaux précieux médailles Jeux Olympiques (c) visualcapitalist.com

Une solution peut-être, les revendre ? A ce propos, combien coûte une médaille des Jeux Olympiques à la revente ? C’est la question qu’on se pose sur Bilan.ch. Eh bien pour les sportifs à la retraite, la revente de leurs décorations, avec le cachet de la valeur historique, peut rapporter gros. Ainsi, l’ex championne de cyclisme Erika Salumäe (JO de 1988 et de 1992) a pu récolter 100 000€ en revendant ses deux médailles, ce qui lui a permis de financer les soins et les opérations chirurgicales dont elle avait besoin pour son dos !

 

 

Bannière pub AuCOFRE

A propos de Jean-François Faure

Jean-François Faure
Jean-François Faure. Président d’AuCOFFRE.com. Voir la biographie.

Voir aussi

Revue du web du 28 décembre : 2019 année de crise ?

Cette fin d’année est fortement agitée du côté de Wall Street. Difficile de comprendre ce …