tous les viagra generique secrets de la facon acheter priligy france qui vous acheter levitra fait mal et non seulement acheter cialis pas cher
Accueil / Revue de web / Revue du web du 2 février : ruée vers l’or, moins vers les crypto-monnaies

Revue du web du 2 février : ruée vers l’or, moins vers les crypto-monnaies


Cette semaine, l’or en tant qu’investissement semble se préparer un avenir doré, entre un cours qui ne demande qu’à monter et une méfiance toujours présente à l’égard des risques des crypto-monnaies.

Cours de l’or : vers une once à 1400 dollars ?

Un coup d’œil du côté du fixing de jeudi 1er février rapporté sur le site de Boursorama : « l’once d’or fin cotait 1.341,4 dollars (- 3,95 dollars par rapport au fixing d’hier après-midi) et 1.078 euros (- 1,3 euro). ». L’environnement de taux est peu favorable au métal jaune, mais le dollar n’est pas non plus en grande forme en cette fin de semaine. « Peut-être d’abord car la baisse d’impôts voulue par Donald Trump n’est pas financée et fait peser un risque sur les finances publiques fédérales. ».

Sur lerevenu.com, on se projette aussi en faveur d’une hausse de l’or : « Le métal précieux peut poursuivre sa hausse en direction d’un premier objectif situé à 1.382 dollars. S’il le franchit, la prochaine résistance est située un peu plus haut à 1.400 dollars. ».

Cours de l'or au 2 février 2018
Cours de l’or sur un an en euro (c) Cotation AuCOFFRE.com

« Anarchy in the UK »

L’autre fait marquant de la semaine très porteur pour l’or s’est déroulé outre-Manche, avec la fuite d’un document officiel et supposé confidentiel du Ministère du Brexit. L’économie britannique va mal : « Selon le texte, que les négociations avec l’Union Européenne aboutissent ou non, l’économie britannique va se dégrader. Si un accord de libre-échange était conclu, le Royaume-Uni pourrait perdre cinq points de croissance sur les quinze prochaines années. » détaille cet article paru sur lesinrocks.com.

Or versus bitcoin, épisode n°753

Cette semaine encore les caractéristiques et avantages de l’or sont comparés à ceux du Bitcoin. Dans cet article du 1er février, sputniknews.com se demande si la crypto-monnaie pourrait remplacer le métal jaune. Et les conclusions rendues vont dans le sens de l’or en tant qu’investissement et comme moyen de sécuriser une partie de son patrimoine. Les deux experts interrogés expliquent que « l’or représente un outil plus approprié en termes d’épargne » et qu’en tant qu’investissement, « [l’or] sera toujours attrayant ». Ils se montrent plus mitigés concernant l’or comme moyen de paiement, mais sans doute n’ont-ils jamais entendu parler d’une carte de paiement adossée aux métaux précieux !

Ceux qui refusaient les crypto-monnaies

La méfiance à l’égard du Bitcoin et des crypto-monnaies atteint aussi les grandes enseignes américaines. Facebook d’abord, qui a décidé d’interdire les publicités ayant trait aux monnaies virtuelles comme le relève rtl.fr dans cet article du 31 janvier. L’objectif étant de préserver les membres du réseau social des tentatives d’escroquerie. « Parmi les pratiques citées par le groupe figurent un type de transactions particulier, les “options binaires”, ou des levées de fonds en cryptomonnaies, dites Initial coin offerings (ICO). ». Les bonnes pratiques préconisées par Facebook peuvent être consultées via ce communiqué.

Chez Starbucks, on se montre aussi quelque peu réticent : « Howard Schultz n’a pas caché son enthousiasme pour la technologie BlockChain. Cependant, il avoue ne pas s’intéresser au Bitcoin. Ce n’est pas selon lui une monnaie légitime. » relaye le site coin24.fr. Et contrairement à Kodak dont nous parlions il y a quelques semaines, Starbucks n’a pas l’intention de créer sa propre crypto-monnaie. Son CEO ne dort pas pour autant : « En ce moment, Starbucks fait par exemple une expérience dans l’un de ses établissements à Seattle, en testant le “sans espèce”. ». Anticiperait-il l’idée d’un monde sans cash ?

Les premières images de la ruée vers l’or

Elles sont à découvrir grâce à l’Institut canadien de la photographie qui a déterré les portraits des premiers chercheurs d’or, tirés à la fin du 19ème siècle alors même que la photographie venait d’être inventée. « Les portraits sont en grande majorité des daguerréotypes, procédé breveté par Louis Daguerre en 1839 qui consiste à enregistrer directement une image sur une plaque de cuivre recouverte d’iode et d’argent. ». Une véritable pépite -c’est le cas de le dire- évoquée par letemps.ch dans ce beau papier publié le 28 janvier dernier… photos à l’appui.

La revue du web hebdomadaire de loretlargent.info est établie à partir d’articles ayant trait à l’or, directement ou indirectement et qui nous paraissent dignes d’intérêt. Les propos cités n’engagent toutefois que leurs auteurs.

A propos de Jean-François Faure

Jean-François Faure
Jean-François Faure. Président d’AuCOFFRE.com. Voir la biographie.

Voir aussi

Cours de l'or en euros et sur six mios - Cotation AuCOFFRE.com

Revue du web du 19 janvier : or, recyclage et monnaies complémentaires

Cette semaine, le cours de l’or atteint les 1340 dollars l’once, avant de repasser sous …

%d blogueurs aiment cette page :