tous les viagra generique secrets de la facon acheter priligy france qui vous acheter levitra fait mal et non seulement acheter cialis pas cher
Accueil / USA / Fiche pays : les Etats-Unis, à la conquête de l’or
Le 20 dollars Liberty de Saint Gaudens

Fiche pays : les Etats-Unis, à la conquête de l’or


Le 20 dollars Liberty de Saint GaudensLoretlargent.info s’intéresse aux rapports qu’entretiennent différents pays avec le métal jaune, à travers leur politique monétaire et leur culture. Pays de la conquête des grands espaces et de l’or, les Etats-Unis sont aussi le pays des plus grosses réserves d’or avec sa forteresse inviolable Fort Knox. Pays qui mit également fin au système de l’étalon or pour imposer la suprématie du dollar, les Etats-Unis restent très attachés à l’or, et en particulier à ses pièces nationales.

L’or des Etats-Unis en chiffres

Bien qu’en baisse continue depuis 1998, la production d’or des Etats-Unis est toujours la troisième plus élevée. Les Etats-Unis occupent aujourd’hui la troisième place du podium des plus gros producteurs mondiaux d’or, assurant 9,2%, derrière la Chine (13,8%) et l’Australie (10,2%).

Les Etats-Unis possèdent quelques-unes des plus grosses mines d’or au monde, principalement concentrées dans le Nevada qui représente à lui seul près de 80% de la totalité de la production d’or des Etats-Unis. Les plus connues sont la mine de Gold Quarry, exploitée par la minière australienne Newmont Mining, la mine de Cortez et de Goldstrike, exploitées par Barrick Gold. Celle de Cortez a rapporté 40,3 tonnes en 2011 et celle de Goldstrike près de 31 tonnes.

En termes de réserves, les Etats-Unis possèdent les plus grosses réserves mondiales d’or, à savoir 8,133.5 tonnes, loin devant l’Allemagne (n°2) qui en détient 3 3401 tonnes (Chiffres du World Gold Council au premier trimestre 2012). La majeure partie de l’or mondial serait conservée dans deux hauts lieux américains : dans les coffres de la Réserve Fédérale de New York et sur le camp militaire Fort Knox.

Les Américains et l’or

L’esprit de conquête propre aux Américains et leur foi s’inscrivent dans chacune des pièces d’or émises aux Etats-Unis. Leur sentiment religieux apparaît dans la devise IN GOD WE TRUST inscrite sur quasiment toutes les pièces nationales, et l’esprit de liberté et de conquête à travers le symbole de l’aigle. Les Américains ont développé à travers leurs pièces un fort attachement national, une véritable fierté.

Pays de la démesure, les Etats-Unis sont aussi les rois du « market-making », où certains produits comme un spécimen de 1 dollar argent de 1804 peuvent valoir plusieurs millions de dollars. En matière d’or, le marché des Etats-Unis est complètement déconnecté du marché européen par exemple. Les Américains ne raisonnent pas par exemple en termes de placements sécuritaires sur le long terme, mais sont très friands de rareté.

Ils « consomment » beaucoup de pièces d’or nationales chaque année, bien que cette année, la vente des Eagles (neuves) soient en baisse par rapport aux autres années. Un dollar plus fort et un cours élevé de l’or auront eu raison de la hausse constante des ventes de pièces en or made in USA, mais les Américains, bons patriotes, sont fiers d’en posséder.

La ruée vers l’or

Suite à la découverte, en 1848, de quelques pépites d’or dans un ruisseau en Californie, plus de 100 000 personnes sont venues tenter leur chance au grattage. La quantité d’or de cette région californienne bouleversa le marché mondial du métal jaune, impliquant notamment la dévaluation de l’argent. Rapidement, la frappe de dollars en or est autorisée et en 84 années de production, les Etats-Unis fabriquèrent 175 millions de pièces de 20 dollars.

Pour en savoir plus

L’histoire des Etats-Unis se lit à travers ses pièces

Les premières pièces d’or ont été délivrées aux Etats-Unis en 1795. Elles étaient frappées en or de 22 carats. A l’époque, un dollar américain représentait 24 grains d’or.

Jusqu’en 1933, date à laquelle l’or fut retiré de la circulation (où la détention d’or fut tout simplement illégale), quatre pièces d’or ont été émises sur le continent américain : le cent, la dime, le dollar et l’aigle. Cette dernière est non seulement la plus répandue mais également l’unité de base des monnaies en or. Pour exemple : un aigle (diamètre 27 millimètres) correspond à 10 dollars. L’aigle (ou american eagle) existe en format 1 once, ½ once, ¼ de once et 1/10e de once.

Le 20 dollars Liberty de Saint Gaudens fut créé par le sculpteur Augustus Saint-Gaudens à la demande du président Théodore Roosevelt. Cette pièce fait 34 millimètres et pèse 33,437 grammes. Des 10$ Indien de Saint-Gaudens furent également émises de 1907 à 1933.

Ces pièces bénéficient aujourd’hui d’une reconnaissance sur tous les marchés de l’or d’investissement et sont d’excellents produits de diversification.

Le pays qui défit l’étalon or

Les Américains ont beau être très attaché à leurs pièces nationales, ils ne le sont pas moins à leur très chère devise : le dollar.

Le 15 août 1971, Nixon mit fin à la convertibilité des dollars en or, mettant fin de fait à l’étalon or, pour asseoir l’hégémonie du billet vert, devenue dès lors la devise internationale de référence et qui, à force d’être imprimée a perdu 98% de sa valeur en un siècle, contrairement à l’or.

Depuis des années, des organisations comme le Gold Antitrust Action Committee dénoncent une manipulation du cours de l’or en faveur du dollar. Les rumeurs les plus folles concernant les Etats-Unis qui ont poussé les autres pays à vendre leur or afin d’en faire baisser le prix circulent. Mais les Etats-Unis ne pourront pas se défaire très longtemps de deux réalités qui font loi et que l’Histoire passe son temps à prouver : la fugacité des monnaies papier, toutes vouées à une mort certaine, et l’invulnérabilité de l’or comme unité de compte, réserve de valeur et intermédiaire des échanges.

A propos de Jean-François Faure

Jean-François Faure

Jean-François Faure.

Président d’AuCOFFRE.com.

Voir la biographie.

Voir aussi

Cours de l'or

Economie sous Trump et cours de l’or : à quoi s’attendre

Une semaine après l’élection de Donald Trump et l’envolée spectaculaire du cours de l’or, les marchés ont vite été rassurés au détriment du métal jaune qui a connu sa pire semaine depuis 2013. Quel message faut-il en tirer ? Décryptage.