Aider avec impuissance masculine levitra generique france
Accueil / Cours de l'or / Or en 2020 : les raisons d’une hausse annoncée !  
Lingots pièces or © Iraidka - Fotolia.com

Or en 2020 : les raisons d’une hausse annoncée !  


L’or a vécu une année 2019 très performante. Avec un cours de l’or en hausse de 25% entre janvier, le plus bas, et septembre, le plus haut. On a même battu un record qui datait de 2012 avec 1400 euros l’once ! Peut-on s’attendre à une aussi bonne année pour l’or en 2020 ?

Note : les performances passées d’un actif ne permettent pas de préjuger de ses performances futures. Avant d’investir, adressez-vous à un conseiller en gestion du patrimoine qui établira avec vous votre profil d’investisseur.

Pourquoi une telle hausse de l’or en 2019 ?

Analysons d’abord les raisons de ces bonnes performances pendant l’année 2019. On sortait d’une année 2018 plutôt « horribilis » avec un cours au plancher pendant quasiment neufs mois. Pendant cette même période, les indices boursiers s’envolaient. Cette situation s’est retournée le 28 septembre 2018 jusqu’aux records battus un an plus tard exactement en septembre 2019. De nombreux Etats ont largement profité de cette déprime des cours de l’or en 2018 avec un renforcement de leurs stocks à « prix cassés ».

Le cours de l’or en 2019 n’est pas lié aux indices des bourses mondiales

En général, quand le marché actions grimpe, le cours de l’or baisse et inversement. C’est ce qu’il s’est passé en 2018…Jusqu’au dernier trimestre où le Dow connait son pire mois de décembre depuis des décennies. L’or, lui, entame sa remontée. Mais assez bizarrement quand les actions se reprennent au début de l’année 2019, l’or lui, ne baisse pas. Il ne semble plus jouer son rôle binaire de valeur refuge : quand les actions tombent, les investisseurs se réfugient dans l’or. L’or monte, il s’envole même à partir du mois de juin 2019. Le Dow Jones est fortement orienté à la hausse lui aussi à partir du 3 janvier…jusqu’à la fin de l’année. Le dernier trimestre 2019 est d’ailleurs le seul moment où l’or se différencie puisqu’il semble marquer le pas après son envolée de l’été.

Une performance de l’or en 2019 liée à la baisse des taux ?

C’est en tous les cas la thèse avancée par Juan Carlos Artigas Directeur des investissements du World Gold Council dans son bilan de l’année et ses premières prévisions pour 2020. Pour lui, le changement de politique monétaire de la FED notamment qui, en 2019 a décidé de stopper la progression des taux voire même de les baisser est une des principales raisons de cette hausse des cours de l’or. Il estime que l’or devient intéressant pour les investisseurs long terme quand les taux sont bas et négatifs. En effet, le rendement des autres placements (Emprunts d’Etat, Assurance vie, etc.) sont quasiment nuls donc on peut diversifier son portefeuille avec un placement qui ne génère pas de rendement mais dont la valeur augmente : l’or.

Prévisions des cours de l’or en 2020 : même tendance que 2019 ?

Pour l’instant, les lecteurs de notre chronique hebdomadaire sur les cours de l’or et de l’argent le savent, l’or (et dans une moindre mesure l’argent) marque le pas. Depuis plus d’un trimestre, le cours se dégrade doucement mais sans tendance ferme. Alors que la bourse elle est au plus haut.

Le volume de dette à taux négatif influence l’or

C’est la deuxième observation du spécialiste du World Gold Council, l’évolution du cours de l’or est la même que celle du volume de dette à taux négatif. Plus il y a de dette à taux négatif, plus le cours de l’or monte. Donc si les taux baissent encore, on aura de nouveau des emprunts obligataires à taux négatifs. C’est-à-dire que les investisseurs verront leurs placement long terme se dégrader. Mais pour les emprunteurs, les états donc, c’est une manière de faire diminuer le « coût de la dette » mais absolument pas de diminuer le poids de la dette. En effet, ce n’est pas parce que vous empruntez à taux négatif…qu’il ne faudra pas un jour rembourser le capital.

Une confiance dans les monnaies fiat qui se dégrade en 2020

Cette augmentation du volume de dette mondiale, ces politiques monétaires qui jouent la baisse des taux pour la relance de l’économie ou le maintien de la croissance finissent par ne pas rassurer les investisseurs. Ils sont de plus en plus nombreux à craindre une nouvelle crise financière dans les mois qui viennent. C’est pour cela qu’ils sont nombreux à diversifier leurs portefeuilles pour entrer dans la deuxième décennie du XXIème siècle.

C’est en tous les cas la prévision de Dany Lang, économiste qui s’attend à une méga crise dans les 18 mois. Il intervenait lors de la journée annuelle Au Coffre.

Un ralentissement de la consommation plutôt maîtrisé

Un des indicateurs les plus remarquables en ce qui concerne la consommation mondiale, c’est le volume d’or utilisé par la joaillerie. En effet, l’achat de bijoux est le signe d’une bonne santé. Cela veut dire qu’on a de quoi acheter du « futile ». Ainsi, les chiffres recueillis par le WGC montrent une baisse de la demande d’or en joaillerie en 2019 par rapport à 2018. Mais les dernières avancées sur les accords commerciaux entre la Chine et les Etats-Unis montrent que l’Empire du Milieu compte bien maintenir la croissance chez lui. On suivra en 2020 cet indicateur.

En savoir plus : Pourquoi acheter de l’or en 2020 ? Interview Vidéo de Jean-François Faure.

Bannière pub AuCOFRE

A propos de Jean-François Faure

Jean-François Faure
Jean-François Faure. Président d’AuCOFFRE.com. Voir la biographie.

Voir aussi

cours de l'or et de l'argent à Noel en 2019

Cours de l’or et de l’argent : pas de hausse pour Noël ?

Cela fait maintenant 5 mois que le cours de l’or a touché un plus haut à 1400 euros l’once. Depuis, c’est une lente baisse voire une stagnation. Et en cette semaine qui précède Noël, l’or et l’argent n’ont pas l’air de vouloir choisir une orientation claire.