Publicité

Le Napoléon est la pièce d’or emblématique pour les Français. D’abord parce qu’il s’agit d’une pièce historique, mais aussi parce que le Napoléon 20 francs est une pièce incontournable pour l’investissement en or. En période de crise, c’est d’ailleurs une pièce d’or dont la valeur est particulièrement scrutée, tant elle est capable de bonnes performances. Mais comment a évolué le prix du Napoléon ces dernières décennies ? Et comment évolue sa prime ?

Pourquoi le Napoléon est une pièce d’or incontournable pour l’investissement

Une pièce qui remplace le Louis d’or dès 1802

Avant de se pencher sur la valeur du Napoléon or, il faut d’abord comprendre tout ce qui fait la singularité de cette pièce. Il s’agit d’une pièce riche d’un fort impact politique et historique : le Napoléon a été frappé pour la première fois en 1802, sous Napoléon Bonaparte, pour prendre la place du Louis d’or. Elle est le signe monétaire de la fin de la monarchie, mais aussi la pierre d’angle d’un nouveau système monétaire basé sur le bimétallisme. Par habitude, elle est encore appelée louis d’or… mais la pièce d’or de Napoléon n’a plus grand’chose à voir avec les pièces des anciens rois de France.

Et un étalon or pour l’Union latine

La pièce d’or Napoléon 20 francs devient aussi, sous l’impulsion de Napoléon III, le socle de l’Union latine : c’est l’étalon-or des pays qui participent à ce système monétaire commun en Europe à partir de 1865. Ainsi, au contraire du louis d’or dont le poids en or pouvait varier selon les frappes, le Napoléon 20 francs pèse 6,45 grammes avec un titre de 900‰, soit un poids en or pur de 5,81 grammes. Les autres pièces de l’Union latine, comme la 20 francs suisse Vreneli ou la lire Marengo, ont exactement les mêmes caractéristiques physiques.

Mieux comprendre la prime du Napoléon

La prime d’une pièce d’or est la différence entre le prix du métal en lui-même et le prix négocié pour la pièce. Elle est liée à plusieurs facteurs : la fabrication (taille et qualité) des pièces, la spéculation sur l’offre et la demande, leur état de conservation, le fait qu’elles soient collectionnées ou non. Les primes des pièces d’or peuvent même varier selon les pays. Les investisseurs préfèrent généralement se tourner vers des pièces plus facilement accessibles dans leur pays, pour éviter une prime supplémentaire. C’est ce qui explique d’ailleurs aussi pourquoi les investisseurs français et européens ont autant d’intérêt pour le Napoléon !

Mais alors, quel est le prix d’un Napoléon en or ?

Le cas du Napoléon est d’ailleurs intéressant à plus d’un titre. Le Napoléon 20 francs est une pièce accessible : elle se trouve aisément, et sa prime de fond est basse voire nulle en dehors des périodes de crise. Ce qui signifie que son prix à l’achat est proche du prix de son poids en or. En période de crise, c’est une pièce qui est capable de belles performances. Ainsi, lors de la crise de 2008, la prime de la pièce avait atteint les 50% en septembre et octobre 2008.

Publicité

Cotation du Napoléon or : comment évolue la prime en période de crise ?

Si la prime de fond (c’est-à-dire la prime hors période de crise) du Napoléon 20 francs est nulle, voire légèrement négative, sa prime la plus élevée augmente beaucoup en période de crise. C’est ce qu’on appelle le différentiel de prime : la différence entre la prime de fond et la prime la plus haute observée. Ce différentiel de prime est un excellent indicateur du potentiel d’une pièce. Dans le cas du Napoléon 20 francs, c’est ce qui permet de dire que la pièce se comporte particulièrement bien en période de crise. Ainsi, la prime du Napoléon a évolué jusqu’à 50 % pendant la crise de 2008, soit un différentiel de prime de 45%.

Napoléon 10 francs : quelle est la valeur d’une pièce de 10 francs en or ?

Le Napoléon 10 francs, ou demi-Napoléon, est aussi une pièce qui possède un différentiel de prime très intéressant. Ainsi, en octobre 2008, le Napoléon 10 francs est passé d’une prime de fond d’environ 13% à un record de prime de 93%. Soit un différentiel de prime de 80% pour des pièces dans un état de qualité TTB au minimum.

Comment a évolué la cote du Napoléon or ces dernières années ?

Le prix du 20f Napoléon dépend aussi de sa prime

Pour bien comprendre l’évolution du prix d’un Napoléon, il faut aussi considérer le cours de l’or. La valeur du Napoléon 20 francs est généralement corrélée au cours de l’or : la pièce pèse 5,81 grs d’or pur. Mais ce qui est intéressant à relever, c’est de quelle façon la pièce a montré son potentiel en période de crise. Ainsi, le Napoléon 20 francs avait vu sa valeur augmenter en septembre et en octobre 2008, avec une prime qui avait atteint les 50 %, alors même que le cours de l’or chutait de 20%.

Quel est le cours du Napoléon Marianne Coq ?

Le cas de la Marianne Coq est notable aussi. Ce type de Napoléon 20 francs, souvent d’aspect neuf (SPL), est apprécié des investisseurs pour son excellent état et sa prime de fond très faible… ainsi que son fort potentiel. Dans les années 80, la Marianne Coq avait une prime proche de 100%. Elle fait aussi partie des pièces remarquées lors de la crise de 2008, avec une cote à 170 euros pour une valeur en or de 115 (soit une prime de 48%). En septembre 2020, elle se vend entre 305 et 325 euros.

Napoléon 20 francs, 10 francs ou 50 francs ?

Si le Napoléon 20 francs est le plus souvent cité en référence, il existe en fait plusieurs pièces en or avec des valeurs faciales différentes. Le Napoléon 10 francs, ou demi-Napoléon, est une pièce d’or de petit format : c’est aussi une pièce d’investissement remarquable avec un fort potentiel en période de crise. La Napoléon 50 francs est aussi une pièce emblématique : la Napoléon III tête nue est la première pièce de 50 francs de l’histoire monétaire française. Rare car beaucoup fondue, elle est recherchée et sa prime a un bon potentiel de hausse. Comme la Napoléon 10 francs, la Napoléon 50 francs est un bon choix pour les investisseurs qui souhaitent se diversifier.

Marianne Coq 20 francs, Napoléon 20 francs tête laurée… différents millésimes pour la Napoléon 20 francs

Le Napoléon 20 francs a connu plusieurs millésimes, et certaines frappes sont plus remarquables. C’est le cas de la Marianne Coq 20 francs par exemple, qu’on appelle aussi « Coq », « Marianne » ou « Louis ». Elle est frappée une première fois entre 1899 et 1906, puis entre 1907 et 1914. Lorsqu’il est décidé de rouvrir le marché de l’or en 1948, elles sont refrappées par la Banque de France : ce sont les frappes Pinay. Dans les années 80, la prime de ces pièces était de plus de 100%.

Le Napoléon 20 francs tête laurée est un autre millésime de la Napoléon en or. La pièce a été frappée de 1861 à 1870. Elle possède les mêmes caractéristiques physiques, et notamment le même poids en or pur, mais comme elle a beaucoup circulé, c’est une pièce qui est plus rare en bon état, ou très bon état de conservation. Cette rareté influe sur sa prime de fond, qui est plus élevée que celle de la Marianne Coq, mais elle reste néanmoins une pièce d’or d’investissement avec un bon potentiel.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici