Aider avec impuissance masculine levitra generique france
Accueil / Numismatique / Pièces d’investissement ou de collection ? Faites la différence !

Pièces d’investissement ou de collection ? Faites la différence !


Que l’on achète des pièces en or (ou en argent) dédiées à l’investissement comme un classique Napoléon 20 F ou un Bazor 100 F, ce n’est pas la même démarche. Investissement ou collection, ces deux placements sont tous les deux intéressants, à partir du moment où l’on achète des pièces en or reconnues et certifiées ! Achat placement ou achat passion, apprenez à reconnaître une pièce d’investissement classique d’une pièce rare et à comprendre ce que ces deux formes de placement peuvent vous rapporter.

Différences entre pièce d’investissement et pièce de collection

Pièces d’investissement, numismatique, semi-numismatique, raretés… Quelle différence peut-il exister entre certaines pièces en or ? Qu’appelle-t-on un pièce de collection ? Pourquoi, pour une « même » pièce, son prix peut varier du simple au double ? Il s’agit d’abord de distinguer l’or d’investissement  de l’or de collection.

Si toutes les pièces en métaux précieux relèvent de la numismatique, science apparentée à l’histoire qui s’attache à étudier les pièces et les monnaies, toutes n’ont pas les mêmes caractéristiques et donc forcément le même prix.

D’un point de vue fiscal, l’or d’investissement concerne les pièces :
– ayant ou ayant eu un cours légal dans leur pays d’origine
– émises après 1800
– d’une pureté égale ou supérieure à 900 millièmes
– dont le prix n’excède pas plus de 80 % la valeur sur le marché de son poids en or.

Il s’agit par exemple de toutes les pièces en or et en argent vendues sur AuCOFFRE.com, dans la colonne de gauche. Cela concerne les pièces post 1800 avec une certaine pureté et ayant servi de moyen de paiement et les « bullion coins », les pièces-lingots d’investissement telles que le Kruggerand, le dollar américain, le panda chinois ou encore la Vera Valor.

Du point de vue de l’investisseur, nous ne nous intéresserons donc qu’aux pièces postérieures à 1800, les pièces antérieures à cette date relevant plus des antiquités et du monde de la collection et n’étant pas spécialement intéressantes au niveau fiscal.

Pour l’investisseur, une pièce d’investissement relevant de la numismatique ou de la semi-numismatique est une pièce en or ou en argent :
– émise après 1800
– dont la prime de fond est environ supérieure à 20%
– rare (demande très supérieure à l’offre, pièces fautées, pièces fondues dont il ne reste qu’une poignée d’exemplaires…)
– d’une qualité de conservation exceptionnelle pour leur millésime
– avec des particularités comme des différents monétaires, la fantaisie d’un atelier de frappe…

Lire aussi notre dossier sur les monnaies fautées pour en savoir plus et le dossier sur la différence entre fausses pièces et pièces fautées, que nous avions co-écrit avec feu Michel Prieur, aujourd’hui disparu…

Quelques exemples de raretés numismatiques…

•    Les pièces rares
100 Francs Bazor, une pièce rare

La pièce, qui tient son nom de son graveur, n’a rien à voir avec les pièces Napoléon 100 Francs classiques de 32,25 grammes, si ce n’est sa valeur faciale. Côté taille et poids, le 100F Bazor est plus proche d’un Napoléon 20F (taille et poids identiques, à 1g près).

Une telle différence de taille et de poids pour une même valeur faciale a des raisons historiques. Avec l’inflation énorme provoquée par la Première Guerre Mondiale entre 1914 et 1929, la valeur d’une pièce de 100 francs de l’époque était concentrée dans une plus petite quantité d’or.
L’arrivée du Front Populaire et la forte dévaluation du Franc qui a suivi ont empêché la circulation d’une pièce de 100F de ce poids et tout a été refondu, ou presque.

Les 100 Francs Bazor, démonétisées en 1936 puis refondues, sont aujourd’hui très rares. Leur prix peut varier de 900€ à 2000€ selon leur état, jusqu’à 15000€ pour les plus rares. Une rumeur circulerait dans les milieux numismates selon laquelle des sacs entiers de 100 Francs or Bazor seraient cachés à la Banque de France…

•    Les pièces qui entrent dans le champ de la numismatique
Des Napoléon 5 Francs en très bon état
Il s’agit de pièces d’investissement classiques, pas forcément rares, tirées à des milliers voire des millions d’exemplaires, mais ce sont des détails numismatiques qui font toute la différence et font prendre à ces pièces une valeur folle.
Rares aussi donc, mais du fait de leur état de conservation exceptionnel (SUP), on peut citer des Napoléon 5 Francs Napoléon III (tête nue ou tête laurée). Compte tenu de leur petite taille, de leur fragilité et du fait que ce sont des pièces qui ont été mises en circulation à grande échelle, il est en effet très rare d’en trouver en bon état.

On trouve aussi des pièces « classiques » telles que des Napoléons 20 Francs, frappées par un atelier inédit, avec un différent monétaire particulier.

•    Semi-numismatique

On classera en semi-numismatique de belles pièces, avec des gravures très prisées, étrangères par exemple et peu disponibles en France, comme le 10$ américain Liberty, ou celui à tête d’Indien gravé par Saint Gaudens.

La rareté, un marché juteux !

Une pièce fautée peut rapporter gros et ce qui était considérer au début comme un défaut de fabrication se transformer en placement très rentable. Impossible de reproduire une pièce « fautée » involontairement (en quel cas nous serions en présence d’un faux). Ces pièces rares sont donc vouées à le rester, et ce qui est rare est cher. C’est un placement qui aura toujours de la valeur. C’est par exemple le cas du demi Napoléon III tête laurée qui a été fondu en masse parce qu’il a été imprimé en série avec un défaut. Inutile de vous dire que ce genre de pièce est devenue une rareté qui vaut très cher.

Comment authentifier une pièce rare ?

Seuls des experts renommés comme PCGS sont habilités à authentifier de vraies pièces rares et à les distinguer des fausses. C’est pourquoi AuCOFFRE.com a fait appel aux services de cette société fiable et reconnue en Europe pour l’ouverture de sa boutique numismatique sur le site (toujours colonne de gauche, rubrique « Particularités »). Déjà parce que des raretés peuvent se glisser parmi les « classiques » ! Mais aussi pour grader (authentifier, certifier et évaluer) les pièces relevant de la numismatique, semi-numismatique et de la rareté.

Bannière pub AuCOFRE

A propos de Jean-François Faure

Jean-François Faure
Jean-François Faure. Président d’AuCOFFRE.com. Voir la biographie.

Voir aussi

Pièce or Satère grec Alexandre le Grand

Le Statère grec, l’étalon or attique

Frappé par les cités grecques, le statère en or est une référence du monnayage antique. …