Aider avec impuissance masculine levitra generique france
Accueil / Revue de web / Revue du web du 09/10/2015 : bourse, Allemagne, Syrie, Chine

Revue du web du 09/10/2015 : bourse, Allemagne, Syrie, Chine


Cette semaine, c’est la très vénérable Deutsch Bank qui est au cœur de l’actualité de l’or et l’argent. Soupçonnée de fraude, la banque allemande a fait les frais d’un ménage d’automne, sous la houlette du nouveau boss britannique John Cryan. Parallèlement, elle se montre plus transparente sur ses réserves d’or. Marketing bancaire, quand tu nous tiens… Nous évoquerons aussi les bourses mondiales qui ont fait le pire 3e trimestre depuis 4 ans et les conséquences des tensions en Syrie sur l’or.

Mauvais trimestre pour les bourses mondiales

C’est Euronews qui l’annonçait mardi 6 octobre. « Le total des pertes enregistrées à l‘échelle de la planète sur cette période est estimé à environ 10 mille milliards d’euros », « Ce mauvais troisième trimestre pourrait encore avoir un effet négatif sur le quatrième ». Interrogé sur ces mauvaises performances, responsable en chef des stratégies marché chez ADS Securities à Abu Dhabi, Nour Eldeen Al-Hammoury explique pourquoi l’or, valeur refuge, n’a pas profité de cette situation.
« Les cours de l’or dépendent habituellement de deux facteurs : les craintes liées à l’incertitude et à l’inflation. Ces derniers mois, l’incertitude quant aux perspectives mondiales a maintenu l’intérêt pour l’or pendant un certain temps et on peut dire que l’incertitude a stoppé la forte chute des cours de l’or cette année.
Quant à l’inflation, les prévisions quant à son évolution future indiquent nettement une tendance à la baisse et il n’y a pas de protection possible contre l’inflation. Donc quand les estimations sur l’inflation seront de nouveau meilleures, l’or pourrait en profiter davantage qu’aujourd’hui ».

L’Allemagne révèle le détail de ses réserves d’or et de leur stockage

L’Allemagne était sous les feux de la rampe cette semaine. Le chapitre des réserves d’or allemandes virtuelles qui ne datait pas d’hier allemande semble désormais clos. La demande de rapatriement des stocks d’or de la part de la Bundesbank à la FED avait suscité quelques remous Outre Atlantique. Qu’on se rassure, les 1500 tonnes d’or stockées à la FED (soit 43% des réserves allemandes) sont en lieu sûr, et elles existent bel et bien ! Le site objectifeco.com nous informe que la banque centrale allemande Bundesbank vient de publier « une liste exhaustive et détaillée de tous les lingots d’or qu’elle possède dans sa réserve », pour « mettre fin aux rumeurs et aux théories les plus farfelues qui circulent sur le marché ». La Bundesbank avait pâti de ce manque de confiance et se devait de prouver que son or (la deuxième plus haute réserve de métal précieux derrière les États- Unis) existait bien. Ouf, nous voilà rassurés !

Remaniement au sein de la très vénérable Deutsche Bank

« Fortes pertes chez Deutsche Bank : une menace pour les banques européennes ? » se demande BFM Business le 08/10 dernier. Avec 6.2 milliards d’euros de pertes sur le seul 3ème trimestre, la banque allemande est dans le collimateur de la presse.

Le groupe doit également faire face à quelque « 6.000 litiges juridiques dans lesquels son nom est cité, du scandale de manipulation des taux interbancaires du Libor aux soupçons de manipulation du marché des métaux précieux, en passant par de possibles actes de blanchiment d’argent en Russie », rappelle le site TV5 Monde le 08/10.
Aussi, le nouveau boss de la Deutsche Bank, le Britannique John Cryan a entrepris un grand ménage d’automne visant à redorer du groupe financier. « Fonte des bonus, possible suppression du dividende, vaste remaniement interne: le grand ménage a commencé au sein de la banque allemande Deutsche Bank », annonce Benoit Toussaint de l’AFP dans le même article.

Syrie, or et géopolitique

Si vous êtes un peu anglophone, c’est toujours un plaisir d’avoir le point vue global de James Turk sur le marché de l’or. Si vous avez Chrome comme navigateur, l’option Traduire en Français pourra vous en donner un bon aperçu. Sur le site Kingworldnews, il explique que ce qui se passe en Syrie implique les superpuissances américaines et russes et qu’il faut être très attentif à ce qu’il s’y passe. Car au même moment, le dollar s’est redressé. Mécaniquement, l’or aurait dû baisser, mais il n’a cessé de grimper depuis la semaine dernière. Un petit air de guerre froide qui ravive le cours de la valeur refuge…

Pendant ce temps, la Chine encaisse ses profits

Le cours de l’or a repris des couleurs cette semaine, encourageant la prise de profits, surtout du côté de la Chine. Ces positions vendeuses ont interrompu le mini rallye de l’or. « Maintenant qu’en Chine les acheteurs retournent sur le marché pour vendre et effectuer des prises de bénéfice, l’or laisse sur le terrain presque cinq dollars américains en s’attestant à un montant de 1,143.80$ » commentait FXEmpire le 08/10 dernier.

Bannière pub AuCOFRE

A propos de Jean-François Faure

Jean-François Faure
Jean-François Faure. Président d’AuCOFFRE.com. Voir la biographie.

Voir aussi

Revue du web du 28 décembre : 2019 année de crise ?

Cette fin d’année est fortement agitée du côté de Wall Street. Difficile de comprendre ce …