Aider avec impuissance masculine levitra generique france
Accueil / Revue de web / Revue du web du 22 avril : fixing, dollar, valeur réelle de l’or
Lingots-pièces (c) AuCOFFRE.com

Revue du web du 22 avril : fixing, dollar, valeur réelle de l’or


L’actualité de l’or a été marquée par un événement historique cette semaine : le premier fixing de l’or en yuan. Les enjeux sont nombreux. A terme, un yuan adossé à de l’or pourrait bien donner le change au dollar. En matière de politique monétaire, la FED continue d’ailleurs de multiplier les erreurs. Le cours de l’or a beau être manipulé, la relique barbare, si préjudiciable au dollar, n’est pas prête d’être enterrée. Et ce n’est pas Apple ni les trafiquants de cocaïne qui diront le contraire…

La Chine fixe son cours de l’or

C’est bien sûr l’info de la semaine. En fixant son propre cours de l’or en yuan, la Chine assoit sa position dans le marché de l’or et renforce celle du yuan pour l’imposer comme devise de référence internationale. Cette petite révolution est symptomatique d’une volonté du pays (au même titre de la Russie, l’Inde, le Brésil…) de se départir d’un système monétaire mondial régi par le dollar.

Les erreurs de politique (monétaire) de la FED

Comme le précise James Butterfill (Responsable de la recherche et de la stratégie d’investissement, ETF Securities) dans Les Echos, la Réserve fédérale américaine a commis une erreur de politique. A voir trop attendu de relever ses taux, la FED n’a fait que générer et accentuer l’inquiétude sur les marchés.

Ce manque de foi dans la politique économique américaine se traduit également au niveau des accords transatlantiques de commerce et d’investissement (Tafta/TTIP). Seulement 17% des Allemands et 18% des Américains croient que le TTIP est une bonne chose, contre 55% et 53% il y a deux ans.

La politique de taux négatifs menée par la FED soutient l’or et cette hausse du cours est symptomatique elle aussi d’une défiance dans l’excès de liquidité. Le cours de l’or ne pourra pas continuer d’être manipulé éternellement. Tôt ou tard, il sera rattrapé par le principe de réalité.  

Du cours de l’or

Et bien que son cours se soit positivement maintenu cette semaine, en étant même au plus haut depuis un mois, le prix de l’or reste en deçà de sa valeur réelle.

J’ai déjà largement abordé le sujet plusieurs fois ces dernières années, le cours de l’or est manipulé et sur son blog h16free.com, Hashtable l’explique aussi très bien.

Nous sommes à peine en phase d’aveu de la part des banques impliquées dans la manipulation du cours des métaux précieux. Le fait que la Deutsche Bank ait admis devant les autorités américaines avoir manipulé le marché de l’or et de l’argent n’est pas une surprise.

La contrepartie positive de cette manipulation est d’avoir accès à l’or à bon prix. Mais en cas de réplique puissante de la crise de 2008, manipulé ou pas, le cours de l’or physique retrouvera sa juste valeur et sera bien au-delà de la valeur du cours de l’or papier. En plein pic de crise, en 2008, le prix des pièces d’or d’investissement, en très forte demande, était complètement décorrélé du cours de l’or de bourse.

L’or a toujours de la valeur

L’or a retrouvé de son éclat depuis début janvier. Le géant Apple qui a récupéré près d’une tonne d’or l’an dernier en recyclant ses iPhone et iPad doit se frotter les mains ! Un plus dans son engagement écologique… et dans son portefeuille, l’opération ayant rapporté près de 40 millions de dollars. Avec un bilan carbone faible et une pollution moindre, le recyclage est une manière propre de produire de l’or et une réponse à la raréfaction des filons aurifères.

D’après le blog 8e étage, l’or ne profite pas qu’aux industriels. L’or rapporterait désormais plus aux trafiquants d’Amérique du Sud que la cocaïne ! Une différence qui s’explique notamment par la flambée (toute relative) des prix de l’or depuis le début de l’année. Le trafic de drogue devenant de plus en plus coûteux et difficile à mettre en place, les cartels jouent la carte de la diversification avec l’or, de façon tout à fait illégale bien sûr. Au Pérou et en Colombie, précise l’article, “le crime organisé a décidé de se tourner vers l’exploitation minière illégale pour blanchir de l’argent à grande échelle et ainsi augmenter considérablement ses revenus. Selon l’ONG, près de 80% de l’or miné de nos jours en Colombie proviendraient des filières mafieuses. Une part qui atteint 90% au Venezuela”.

Bannière pub AuCOFRE

A propos de Jean-François Faure

Jean-François Faure
Jean-François Faure. Président d’AuCOFFRE.com. Voir la biographie.

Voir aussi

Revue du web du 28 décembre : 2019 année de crise ?

Cette fin d’année est fortement agitée du côté de Wall Street. Difficile de comprendre ce …