Aider avec impuissance masculine levitra generique france
Accueil / Revue de web / La revue du web du 30 septembre 2016 : cours de l’or et extraction aurifère
Cours de l'or et de l'argent au 30 septembre - AuCoffre.com

La revue du web du 30 septembre 2016 : cours de l’or et extraction aurifère


« Le cours de la valeur refuge toujours sous pression » titrait Lexpress.fr jeudi. Il faut dire que le cours de l’or est toujours suspendu aux décisions de la Fed. La preuve, en début de semaine, l’or avait progressé, profitant de la décision de la Réserve fédérale américaine de ne pas relever ses taux directeurs.

Mais il n’y a bien sûr pas que les décisions de la Fed qui peuvent influer sur le cours de l’or… et cette semaine, c’est le débat entre Hillary Clinton et Donald Trump qui a fait parler sur le web. Je vous proposerai donc très bientôt un dossier sur l’influence des élections américaines sur les cours des métaux précieux !

Cours de l'or et de l'argent au 30 septembre - AuCoffre.com

Des monnaies locales toutes les semaines !

Il ne se passe pas une semaine sans voir passer de nouveaux articles sur les monnaies locales. Et c’est un sujet qui nous plaît beaucoup sur Loretlargent.fr, tant elles offrent une alternative intéressante au système bancaire. Mais c’est aussi pour beaucoup une nouvelle façon de penser, en privilégiant les circuits courts, les commerces locaux et la démarche éthique…

Cette semaine, c’est en Haute-Garonne et dans le Morbihan qu’il est question de monnaie locale et complémentaire. En Haute-Garonne, après le Sol à Toulouse, Cazères a sa Pyrène : LaDepeche.fr en parle dans un article du 29 septembre. « Payer en Pyrène, c’est faire circuler la monnaie pour les échanges essentiels comme se nourrir. Elle permet de relocaliser l’économie et de recréer du lien entre les habitants », soutiennent ses fondateurs.

Même principe dans le Morbihan, où le projet est encore en réflexion. Du coup, les habitants de plusieurs communes du sud du Morbihan se retrouvent en conférence pour poser les premières pierres et « se réapproprier la monnaie ». Dans le Loir-et-Cher aussi, la démarche est lancée. Et les habitants intéressés sont d’ailleurs sollicités pour trouver le nom d’une future monnaie qui veut, là aussi, favoriser les circuits courts et les entreprises locales.

Dans une précédente revue du web, je vous parlais aussi des initiatives lancées à Tours et à Cagnes. Mais ce qui me paraît surtout intéressant, c’est d’imaginer ces premières démarches comme le début d’une réflexion globale sur la place et le rôle de la monnaie !

Le Burkina Faso vers une production record d’or

« Production record d’or au Burkina Faso », selon Rfi.fr. Dans un article du 25 septembre, le site d’informations revient sur les chiffres de l’exploitation aurifère dans le pays, qui ont été annoncés à l’occasion de la Semaine nationale des activités minières d’Afrique de l’ouest. 40 tonnes d’or devraient être extraites pour cette année 2016, alors que l’or s’est imposé dans le pays comme premier produit d’exportation depuis 2009.

Et ce n’est pas fini puisque cinq autres mines d’or devraient entrer en activité d’ici la fin de l’année. Neuf sont déjà en activité. A titre de comparaison, la Chine aurait extrait plus de 460 tonnes d’or en 2014, et le Ghana une centaine.

Mais Rfi.fr se pose aussi la question : à qui profite l’or ? Et de citer une enquête parlementaire, qui devrait bien être rendue publique : « l’exploitation minière de l’or ne bénéfice pas à la population ». « Les gens ont perdu de véritables sources de revenus comme les champs de culture, les pâturages… », relève RFI.fr en citant un chargé des programmes à l’ONG Orcade (Organisation du renforcement des capacités de développement). La question de l’environnement n’est pas suffisamment prise en compte et l’Etat, qui ne maîtrise pas assez les flux financiers, est également perdant.

Pas facile de mettre en place une extraction aurifère propre, qui respecte les hommes et l’environnement !

Et le projet de la Montagne d’or alors ?

Est-ce que nous saurons mieux faire en Guyane ? Dans la forêt équatoriale, le projet de la « Montagne d’or » est toujours d’actualité. Deux compagnies minières – une Canadienne et une Russe – se sont associées pour mettre sur pied ce projet, « estimé à plus de trois milliards de dollars » selon Challenges.fr.

Il faut dire que ce coin de forêt guyanaise cacherait 150 tonnes d’or… « D’ici là, le chemin sera long », estime le site d’informations. Columbus Gold et Norgold ont bien acquis un permis exclusif de recherche et des concessions minières, mais il faudra montrer patte blanche sur des questions essentielles d’embauches locales, de formation… et surtout de respect de l’environnement. « L’extraction minière est un sujet sensible en France », rappelle Challenges.fr. La prise de conscience est bien passée par là, et c’est aussi pour cela que chez Loretlargent.fr, on s’engage en faveur de la Clean Extraction.

Bannière pub AuCOFRE

A propos de Jean-François Faure

Jean-François Faure
Jean-François Faure. Président d’AuCOFFRE.com. Voir la biographie.

Voir aussi

Revue du web du 28 décembre : 2019 année de crise ?

Cette fin d’année est fortement agitée du côté de Wall Street. Difficile de comprendre ce …