Aider avec impuissance masculine levitra generique france
Accueil / Revue de web / Revue du web du 7 mai 2015 : des records pour la Maple Leaf et la Monnaie Royale canadienne

Revue du web du 7 mai 2015 : des records pour la Maple Leaf et la Monnaie Royale canadienne


Cette semaine, la Monnaie Royale canadienne a annoncé avoir écoulé en 2014 plus de 29 millions d’onces d’argent… et vendu autant de Silver Maple Leaf. C’est l’une des informations de la semaine, mais ce n’est pas la seule de cette revue du web : on fait le tour de l’actualité autour de l’or et de l’argent.

Un record pour la Monnaie Royale canadienne

On pouvait s’y attendre au regard des derniers volumes de ventes de Maple Leaf en or ou en argent. La Monnaie Royale canadienne a annoncé le 6 mai le deuxième résultat le plus élevé de son histoire : plus de 56 millions de dollars. Selon Newswire.ca, les pièces d’investissement représentent une bonne part de ce résultat : la Royal Mint a vendu 29,2 millions de Silver Maple Leaf, et les Maple Leaf en or « ont figuré parmi les meilleures du marché. »

Les chiffres étaient prévisibles. Les pièces nord-américaines – Maple Leaf et Eagle confondues – sont particulièrement recherchées par les investisseurs et les particuliers en Amérique du Nord. Avec leur titre très pur, les pièces bullion font même l’objet d’une véritable ruée vers l’or et l’argent !

Extraction aurifère sale : dégâts environnementaux et humains

En Colombie-Britannique, les travaux pourraient reprendre dans quelques mois à la mine du mont Polley. Gérée par Imperial Metals, la mine avait fait parler d’elle en août 2014, après un déversement d’eaux usées – et donc polluées – dans les rivières et lacs environnants. Un « désastre environnemental » selon Ici.radio-canada, qui explique dans un article du 30 avril que la mine a déjà reçu 5 mises en garde du gouvernement de la Colombie-Britannique.

Au Burkina Faso, un accident dans une mine d’or artisanale a fait 5 morts, alors qu’une dizaine de personnes étaient portées disparues. « Les autorités burkinabées peinent à contrôler l’exploitation sauvage de l’or, pratiquée selon elles par environ 1,2 million de personnes, et les éboulements meurtriers sont fréquents », rappelle LeFigaro.fr fans un article du 4 mai.

On vous conseille notre dossier « Extraction propre : tour du monde des bons et des mauvais élèves » !

Un faux lingot en or…

Cinq hommes ont été interpellés en Seine-et-Marne  en possession d’un lingot d’un kilo et demi, frappé de la mention « or brut » et du nom d’une banque en République démocratique du Congo. Ils ont finalement été relâchés : après expertise, il s’est avéré que le lingot était « simplement en laiton, un alliage composé de cuivre et de zinc et donc d’une valeur très inférieure à l’or », relève LaRepublique77.fr dans un article du 30 avril.

Ce que ne dit pas l’article, c’est bien à quoi était destiné ce faux lingot. Qui peut passer pour un vrai – et donc être vendu comme tel – auprès d’un œil non averti. On en profite pour rappeler que les arnaques ne sont pas rares, et qu’il vaut mieux passer par un spécialiste reconnu pour ce type d’achat !

Mais de vraies pièces en argent !

En Belgique, ce sont bien de vraies pièces en argent qui ont été trouvées lors de fouilles. Une belle trouvaille en Brabant flamand, avec « 99 pièces de monnaie en argent rassemblées dans une bourse de tissu, et qui sont provisoirement datées du 3ème siècle environ. » Selon les archéologues, il s’agissait probablement d’économies que le propriétaire gardait pour « préserver sa fortune », rappelle Sudinfo.be, qui évoque les crises financières de l’Empire romain.
Garder des pièces en or et en argent en cas de crise, voilà un concept qui a fait ses preuves depuis des siècles…

Bannière pub AuCOFRE

A propos de Jean-François Faure

Jean-François Faure
Jean-François Faure. Président d’AuCOFFRE.com. Voir la biographie.

Voir aussi

Revue du web du 28 décembre : 2019 année de crise ?

Cette fin d’année est fortement agitée du côté de Wall Street. Difficile de comprendre ce …