Publicité

Comme un air de déjà vu ? Le reconfinement est quasi généralisé en Europe depuis le début de mois de novembre. Est-ce que cela va produire les mêmes effets sur le cours de l’or ? La situation est quand même un peu différente alors…

Le cours de l’or pendant le confinement de mars 2020

Comme vous le savez, on ne peut pas prévoir l’évolution future d’un actif en observant son parcours passé. Donc le petit exercice auquel se livre notre expert en analyse technique Tradosaure n’est qu’informatif. En mars 2020, le cours de l’or a commencé par plonger. Une forte correction qui intervenait après quasiment une année de forte hausse. On a donc entendu ici et là que la valeur refuge ne l’était pas alors qu’une pandémie touchait quasiment toute la planète économique.

L’or en mars 2020 : une valeur refuge quand même

Quand on regarde de plus près l’évolution du cours de l’or entre mars et mai 2020, on se rend compte que le métal jaune a bien joué son rôle de refuge. En effet, la baisse de début mars a été provoquée par la vente des ETF or (or papier) par les traders. Vendaient-ils parce qu’ils paniquaient sur l’or ? Pas du tout. Ils ont voulu sauver leurs marges qui s’effondraient sur les autres actifs. Le cours de l’or avait pris plusieurs dizaines de points en moins d’un an, les plus-values étaient donc encore généreuses même après 14% de baisse. Ensuite, l’or a repris en euros, 22% en 55 jours de confinement.

Novembre 2020 : la situation a changé pour l’or et le reste

Pourquoi ne peut-on pas prévoir un bis repetita de la situation du printemps cet automne ? Tout simplement parce que la situation économique et politique n’est absolument pas la même. Tout d’abord, si une partie de l’Europe voit une deuxième vague COVID19 déferler, ce n’est absolument pas le cas en Asie. A Wuhan, berceau du virus, le week-end dernier, les boites de nuit étaient ouvertes, les usines aussi. La Chine a retrouvé de la croissance !

Risque politique aux Etats-Unis : l’élection présidentielle, la bourse et le dollar

Et puis, les traders sont obnubilés par un autre sujet : les élections américaines. Donc, s’il doit y avoir une tempête boursière, ce n’est pas en raison de la crise sanitaire mais éventuellement d’une crise politique aux Etats-Unis. On sait que les investisseurs sont en attente du résultat (qui risque d’arriver bien tard à cause des procédures juridiques) notamment pour savoir si le nouveau Président mettra en place un plan de relance pour son pays. Et en miroir, cela provoquera une baisse ou une hausse du dollar. L’évolution de la monnaie américaine a une influence bien plus forte sur le cours de l’or que la vente des ETF.

Publicité

Cours de l’or et de l’argent dans l’expectative

Les graphiques de Tradosaure le montrent : le cours de l’or tout comme celui de l’argent en euros ou en dollars n’arrivent pas à prendre une direction franche. L’or et l’argent sont bloqués depuis plusieurs jours sur des niveaux qui sont entre des résistances et des supports majeurs. Personne ne peut dire si les cours vont se diriger vers le haut ou le bas. Attendons donc un événement extérieur qui devrait intervenir dans quelques heures maintenant du côté des Etats-Unis.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici