tous les secrets de la facon acheter priligy france qui vous acheter levitra fait mal et non seulement
Accueil / Revue de web / Revue du web du 27 avril 2018 : or, taux américains et lingots allemands
Cours de l'or au 27 avril 2018 - cotation AuCOFFRE.com

Revue du web du 27 avril 2018 : or, taux américains et lingots allemands


Cette semaine dans la revue du web, je vous parle du cours de l’or. Mais aussi de l’Allemagne qui tente de rassurer ses citoyens sur le rapatriement de ses lingots et de la Guyane toujours enlisée dans un débat autour du projet de la Montagne d’or.

Cours de l’or : le métal précieux tente un rebond, les taux pèsent

La tension des taux américains soutient le dollar, dans un contexte qui pénalise l’or, relève L’Express cette semaine. « Les taux remontent essentiellement sur une hausse des anticipations d’inflation et non une remontée des taux réels, qui pourrait traduire des anticipations de croissance américaine plus forte », cite l’analyse du 24 avril. La valeur refuge tente une reprise, mais reste néanmoins en retrait de ses sommets récents.

La tendance se confirme en milieu de semaine : « la tension du ’10 ans’ américain pèse sur l’once », et le cours de la valeur refuge continue à reculer « face à un dollar porté par la tension des taux longs outre-Atlantique ».

Le World Gold Council a d’ailleurs publié cette semaine une analyse sur la corrélation du cours du dollar et celui du métal précieux. « Au cours des dernières années, les mouvements à court terme de l’or ont été plus fortement influencés par les taux d’intérêt américains et les anticipations de normalisation des politiques », estime le WGC. Or, dans son analyse, le World Gold Council montre justement que la « corrélation entre l’or et les taux américains diminue ».

Un point sur lequel on aura certainement l’occasion de revenir plus en détails sur Loretlargent.info !

Cours de l'or au 27 avril 2018 - cotation AuCOFFRE.com
Cours de l’or au 27 avril 2018 – cotation AuCOFFRE.com

La Banque centrale allemande veut « rassurer les Allemands sur son or »

Une exposition à la Banque fédérale allemande pour « montrer aux sceptiques que les lingots allemands, fraîchement rapatriés de l’étranger, sont une réalité ». C’est bien le rendez-vous qui est proposé aux curieux en ce moment à la Bundesbank à Francfort, relate L’Express.fr dans un article du 22 avril.

L’Allemagne possède « les plus grandes réserves d’or au monde derrière les Etats-Unis : 3400 tonnes », rappelle le site d’actualités. Pendant longtemps, craignant une invasion russe pendant la Guerre froide, le pays a gardé son métal précieux à New York, Londres et Paris. En 2016-2017, la majorité de cet or a été rapatrié sur le sol allemand, sous la pression publique. « La grogne a été particulièrement audible pendant la crise de la dette dans la zone euro, qui a incité les investisseurs à se replier sur des valeurs refuge comme l’or ». 1710 tonnes sont désormais conservées à Francfort… et quelques lingots sont donc exposés pour rassurer les Allemands. « Pour les Allemands, encore marqués par l’hyperinflation de la République de Weimar dans les années 1920, qui a précédé l’arrivée des nazis, le caractère tangible de l’or est la clé de son attrait », rappelle l’Express.fr.

« Ses milliers de tonnes, la Bundesbank les évalue aujourd’hui au total à 117 milliards de dollars et rappelle que les stocks d’or comptent pour 70 % des réserves de change du pays. Une « sphère de sécurité » » pour la Bundesbank, selon LesEchos.fr.

L’exposition est à découvrir en vidéo.

En Guyane, le projet de la Montagne d’or « à contretemps de l’histoire » ?

Le débat est toujours difficile autour du projet de la Montagne d’or. Dans un article du 23 avril, LePoint.fr évoque un « climat très tendu ». « “Qu’ils mangent leur or, moi je veux boire de l’eau !”, pouvait-on entendre lors de la réunion publique de Cayenne, où les opposants, majoritaires dans la salle, n’ont cessé de dénoncer “mensonges” et “omissions” de la compagnie minière », relate le site d’informations. Les opposants « Ils dénoncent la déforestation, la proximité du site avec deux réserves biologiques et s’inquiètent des millions de tonnes de déchets qui seront enfouis, des boues issues du processus pour détacher l’or de la roche avec du cyanure. » Dans le même temps, la compagnie explique les choix techniques faits pour réduire l’impact environnemental et pour remettre le site en état après exploitation.

Dans une tribune au Monde, Patrick Lecante, maire et président du Comité de l’eau et de la biodiversité de Guyane, évoque de son côté un projet minier « à contretemps de l’histoire ». Il s’exprime aussi dans une interview accordée à FranceGuyane.fr, où il parle d’un “mirage économique d’El Dorado”.

Toujours de nouvelles monnaies locales !

Je n’en ai pas reparlé dans les précédentes revues du web, mais chaque semaine les sites d’actualités se font l’écho de nouvelles monnaies locales. Dans les Hautes-Pyrénées, c’est LaDepeche.fr qui évoque cette semaine les « premiers pas prometteurs » pour la sonnante. Autour de Tarbes et Gagnères, la nouvelle monnaie compte déjà de nombreux adhérents. « Au-delà de l’aspect économique, cette dernière porte une forte vocation sociale », rappelle le site d’informations.

Coup d’œil aussi vers Nancy, avec le Florain mis en place depuis octobre 2017. En quelques mois, la monnaie locale et solidaire a déjà convaincu des professionnels locaux et cherche encore de nouveaux partenaires. « L’objectif de cette monnaie est de créer un réseau d’acteurs économiques respectant une charte des valeurs, qui permettent une transition écologique, solidaire et citoyenne sur Nancy », rappelle France3-regions.

A Nîmes, le Krôcô fête aussi un premier anniversaire. En un mois d’existence, le billet nîmois a séduit une soixantaine de commerçants. « La plupart des monnaies locales ont trois voire cinq ans. C’est un travail de longue haleine », cite FranceBleu.fr dans un article du 26 avril.

De l’or volé… en haut du dôme d’un bâtiment

On en parlait dans la revue du web la semaine dernière : le reliquaire du cœur d’Anne de Bretagne a finalement été retrouvé. Mais en Autriche, c’est une autre œuvre d’art qui a été visée par des voleurs. La coupole dorée du palais de la Sécession viennoise « brille désormais un peu moins », raconte LeFigaro.fr dans un article du 25 avril. Les malfrats y ont accédé via un échafaudage installé là pour sa rénovation, et se sont emparé de plusieurs fragments recouverts de feuilles d’or. Depuis, les mesures de sécurité ont été renforcées.

La revue du web hebdomadaire de loretlargent.info est établie à partir d’articles ayant trait à l’or, directement ou indirectement et qui nous paraissent dignes d’intérêt. Les propos cités n’engagent toutefois que leurs auteurs.

Bannière pub AuCOFRE

A propos de Jean-François Faure

Jean-François Faure
Jean-François Faure. Président d’AuCOFFRE.com. Voir la biographie.

Voir aussi

Cours de l'or 20 juillet 2018

Revue du web du 20 juillet : baisse d’intérêt pour l’or, jusqu’à quand ?

Cette semaine, le cours de l’or n’en finit plus de baisser comme l’intérêt des investisseurs …