tous les secrets de la facon acheter priligy france qui vous acheter levitra fait mal et non seulement
Accueil / Revue de web / Revue du web du 6 avril : Montagne d’or en Guyane, monnaie locale à Paris
Cours de l'or au 6 avril 2018 - AuCOFFRE.com

Revue du web du 6 avril : Montagne d’or en Guyane, monnaie locale à Paris


Comme la semaine dernière, le cours de l’or consolide encore alors que les investisseurs sont dans l’expectative des prochaines décisions commerciales sino-américaines. Je vous parle aussi dans cette revue du web de la cotation de l’or et de la controverse toujours forte autour du projet de la Montagne d’or en Guyane.

Cours de l’or et tensions sino-américaines

Cette semaine, le cours de l’or a dépassé les niveaux de mars avant de reculer en fin de semaine, notamment sur la cotation en dollars. Ces derniers jours, les investisseurs sont surtout en attente des chiffres de l’emploi américain… et aussi suspendus aux prises de position américaines et chinoises sur les taxes d’importation. Entre la Chine et les Etats-Unis, c’est en effet une petite guerre commerciale qui est en train de se jouer et les dernières déclarations de Donald Trump ont jeté un froid sur les négociations.

Cours de l'or au 6 avril 2018 - AuCOFFRE.com

Comment connaître le vrai prix de l’or ?

A quelles cotations peut-on se fier pour connaître le cours de l’or ? C’est le sujet d’un dossier à lire sur LeRevenu.com, et dans lequel j’explique les moyens dont nous disposons pour connaître la cotation du métal précieux pour vendre ou acheter des pièces ou des lingots.

Car si le cours international de l’or est fixé au quotidien par le London Bullion Market Association – avec plus de transparence depuis plusieurs années -, l’absence d’une cotation officielle sur le sol français peut soulever plusieurs difficultés, dont le risque de se sentir floué lors d’une transaction. Il existe néanmoins des solutions et je vous en parle plus en détails dans cet article.

Guyane : le projet de mine d’or toujours aussi controversé

Le « méga-projet minier qui n’en vaut pas la chandelle ? », s’interroge 20Minutes.fr dans un article du 3 avril. Cette semaine, c’est le projet de la Montagne d’or, en Guyane, qui est revenu sur le devant de la scène à l’occasion de l’ouverture au débat public. « A la clé, des emplois. Mais à quel prix ? », se demande le quotidien 20Minutes. Et c’est la même question qui est évoquée dans plusieurs quotidiens. « WWF France dénonce un désastre écologique et un mirage économique », rappelle FranceTVinfo.fr.

Le projet minier évoque la possibilité d’une mine géante, où pourraient être extraites 85 tonnes d’or. Il est mené par un consortium russo-canadien, avec une exploitation prévue pendant 12 ans, la création de centaines d’emplois et une lutte renforcée contre l’orpaillage illégal, « un autre fléau en Guyane ». Mais de nombreux opposants évoquent aussi la déforestation, les risques pour l’environnement au cœur de l’Amazonie française et la gestion « des millions de tonnes de déchets dangereux ».

Alors que le débat public est ouvert depuis le 3 avril, les opposants évoquent aussi un « mirage économique » et « une catastrophe environnementale », selon Libération.

Une vidéo explicative proposée par 20Minutes.fr pour résumer la situation actuelle :

La monnaie locale, c’est aussi bientôt à Paris

Paris aura bientôt sa monnaie locale : la pêche, née à Montreuil en 2014, passe le périphérique à partir du 12 mai. « Objectif : dynamiser l’économie et consolider le lien social », rappelle Le Monde dans un article du 5 avril. Derrière le projet, l’association Une monnaie pour Paris… mais aussi quelques années d’expérimentation à Montreuil et un accueil favorable par une centaine de commerce à Montreuil, Bagnolet ou en Seine Saint-Denis.

Le Monde le rappelle aussi : il existe déjà « une cinquantaine de devises locales et complémentaires dans l’Hexagone ». « L’eusko au Pays basque, le sol-violette à Toulouse, l’abeille dans le Lot-et-Garonne ou encore la doume dans le Puy-de-Dôme… Depuis 2010, les monnaies estampillées « locales et complémentaires » se multiplient en France. »

Deux autres exemples ont d’ailleurs été relayés cette semaine. Autour d’Auxerre, la cagnole est disponible depuis quelques jours « chez la trentaine d’entreprises du département qui ont décidé de se lancer dans ce nouveau projet d’économie circulaire », détaille FranceBleu.fr dans un article du 5 avril. Et dans le bassin grenoblois, le cairn rassemble déjà un millier d’adhérents utilisateurs ainsi que 160 professionnels dans son réseau, selon LeDauphine.com.

Pour accompagner ces articles, je vous propose une réflexion qui avait déjà été abordée sur le blog : l’or ferait-il une bonne monnaie complémentaire ?

La revue du web hebdomadaire de loretlargent.info est établie à partir d’articles ayant trait à l’or, directement ou indirectement et qui nous paraissent dignes d’intérêt. Les propos cités n’engagent toutefois que leurs auteurs.

Bannière pub AuCOFRE

A propos de Jean-François Faure

Jean-François Faure
Jean-François Faure. Président d’AuCOFFRE.com. Voir la biographie.

Voir aussi

Cours de l'or sur les six derniers mois, au 22 juin 2018 - source AuCOFFRE.com

Revue du web du 22 juin : extraction aurifère propre, monnaies locales et Napoléon

Dans cette revue du web de la semaine, je vous parle du cours de l’or …