La Newsletter
Inscription
Désinscription

 
Catégories

Archive for the ‘Crise’ Category

La grève générale a commencé… Le Contrarien Matin du 2 décembre 2014

Mardi, décembre 2nd, 2014

Le Contrarien Matin du 2 décembre 2014

Mes chères contrariennes, mes chers contrariens !

L’un de mes amis, qui se reconnaîtra, m’avait plus que vivement conseillé de lire le livre La Grève d’Ayn Rand. C’est un très vieux bouquin américain, le deuxième le plus lu après la Bible, ce qui n’est pas rien. Il a été traduit très récemment en français et il est disponible auprès de la maison d’édition Les belles lettres. Cet ouvrage est très puissant et devrait être lu par le plus grand nombre.

« D’après l’auteur elle-même, Atlas Shrugged a pour thème « le rôle de l’esprit humain dans la société ». Il décrit ce qui se passe lorsque la violence de l’État empêche l’esprit de fonctionner, soit directement, soit en poussant les « hommes d’esprit », les créateurs de richesse, à refuser de servir une société qui trouve normal de les traiter comme des esclaves. L’intrigue met donc en scène des « hommes d’esprit » (scientifiques indépendants, entrepreneurs honnêtes, artistes individualistes, travailleurs consciencieux) dont la disparition mystérieuse provoque crises et catastrophes. Celui qui les entraîne dans cette « grève », dans ce retrait, est John Galt, héros randien type, à la fois entrepreneur, philosophe et grand savant inventeur. »

Pour celles et ceux qui ne l’auraient pas compris, c’est exactement ce qu’il s’est passé dans l’ex-URSS, devenue tellement étouffante qu’évidemment tous les hommes d’esprit ont jeté l’éponge.

> Lire la suite des questions et réponse sur Le Contrarien Matin

Abonnez-vous gratuitement 

SCOOP : Wall Street et l’attaque finale sur l’euro. Le plan de Noël … Le Contrarien Matin du 25 novembre 2014

Mardi, novembre 25th, 2014

Le Contrarien matin du 25 novembre 2014

Mes chères contrariennes, mes chers contrariens !

Avant de vous parler du sujet du jour, je souhaitais y aller de mon petit couplet sur les Restos du Cœur. Je ne ferai la morale à personne mais sachez juste que l’association des Restos du Cœur est l’une des mieux gérées et des plus transparentes (je vérifie leurs comptes chaque année). On peut donc leur donner sans évidemment craindre que nos dons soient mal ou peu utilisés.

Je fais partie de ceux qui ont la chance de pouvoir bien manger et à chaque repas et mon dieu que la vie serait dure le ventre vide. Je pense que notre État est défaillant, et les Restos du Cœur ont été lancés par un gars du peuple qui nous manque sacrément (Coluche évidemment) pour le peuple.

Depuis le début de la crise de 2007, le nombre de repas servis a considérablement augmenté (cela a presque doublé en 7 ans), alors à vous tous, mes camarades contrariens, vous pouvez aider au PEBC (plan épargne boîtes de conserve) de nos concitoyens les plus en difficulté, vous pourrez aussi défiscaliser 75 % du don (vous recevrez un reçu fiscal par mail, en tout cas je vous conseille de le demander par mail car lors de la déclaration d’impôts au moins vous pourrez le retrouver dans votre messagerie !!)…

> Lire la suite des questions et réponse sur Le Contrarien Matin

Abonnez-vous gratuitement 

Imminence d’une nouvelle crise mondiale… Invictus ! Le Contrarien Matin du 20 novembre 2014

Jeudi, novembre 20th, 2014

Le Contrarien Matin du 20 novembre 2014

Mes chères contrariennes, mes chers contrariens !

En Chine, les prix de l’immobilier baissent, au Vietnam comme je le relatais dans l’édition d’hier le chômage des jeunes diplômés est au plus haut. Au Brésil, la croissance patine et la coupe du monde n’a pas apporté la croissance espérée. L’Argentine est en crise. La Russie soumise aux sanctions internationales voit son économie battre sérieusement de l’aile et sa monnaie s’effondrer. L’Ukraine est en faillite. Les pays arabes souffrent de l’absence de tourisme provoquée par une islamisation de plus en plus forte. Le Japon est en pleine récession/déflation et nous contemplons l’empire du Soleil « couchant » s’enfoncer dans un marasme chaque mois de plus en plus prononcé.

Aux USA, c’est le retour du froid, l’hiver, avec son désormais célèbre « vortex polaire » qui ne gèle pas que les gens (en particulier les millions de sans-abri américains apparemment victimes d’une reprise économique trop forte, ce qui est ironique) mais aussi les affaires et la croissance. L’hiver étant froid… on peut prévoir une récession pour le 4e trimestre 2014 aux États-Unis.

L’Afrique n’en parlons pas, Ebola étant passé par là, même le FMI fait des prévisions dramatiques sur les impacts de croissance dans les pays, hélas, concernés par ces épidémies.

> Lire la suite des questions et réponse sur Le Contrarien Matin

Abonnez-vous gratuitement 

Comment éviter le chômage et la misère à vos enfants ?… Le Contrarien Matin du 13 novembre 2014

Jeudi, novembre 13th, 2014

Le Contrarien Matin du 13 novembre 2014

Mes chères contrariennes, mes chers contrariens !

Celles et ceux qui lisent régulièrement le Contrarien savent tout l’intérêt que je porte aux mutations technologiques de notre monde qui ont évidemment des répercussions économiques fondamentales, en particulier sur le niveau d’emploi.

Si vous faites partie des béats endormis vivant dans un présent permanent et imaginant que tout ira bien, que la croissance reviendra et avec elle le plein-emploi, cet article et ces réflexions ne sont pas pour vous. En revanche, si vous êtes inquiets, comme je le suis, en particulier pour l’avenir de nos enfants, je vous propose ici de partager encore une fois non pas LA vérité mais mes réflexions sur le sujet et les solutions ou les pistes que nous pouvons essayer d’imaginer. Encore une fois, même si je ne peux pas matériellement répondre à tous, n’hésitez pas à m’écrire, à réagir, à compléter ou amender en m’écrivant à charles@lecontrarien.com car ma réflexion évidemment s’enrichit (et grandement) des vôtres.

Les robots menaceraient un emploi sur trois au Royaume-Uni

C’est un article de La Tribune qui revient sur la dernière étude au sujet de l’emploi et de la révolution informatico-robotique actuelle. Cette étude a été réalisée par le grand cabinet de conseil Deloitte et ses conclusions

> Lire la suite des questions et réponse sur Le Contrarien Matin

Abonnez-vous gratuitement 

Ce n’est pas cher, c’est l’État qui paye… Le Contrarien Matin du 10 novembre 2014

Lundi, novembre 10th, 2014

Le Contrarien Matin du 10 novembre 2014

Mes chères contrariennes, mes chers contrariens !

Je souhaitais revenir sur l’allocution présidentielle de mi-mandat de la fin de la semaine dernière une fois la poussière retombée et les commentaires à chaud et bien souvent inutiles, dissipés.

Un président profondément pathétique dans un exercice l’étant tout autant…

TF1, qui sait exceller dans l’art de la télé-réalité, a donc fait un casting pour sélectionner quelques français. Pas trop quand même. 4, c’est bien 4. Ils ont posé des questions au président qui a répondu systématiquement à côté.

Le chômage ? Pas bien, il faut lutter contre le chômage et il s’y emploie blablablablablabla.
Les jeunes. C’est bien d’être jeune et blablablablablabla.
Les vieux ? C’est triste d’être vieux, alors blablablablablabla.

Les annonces… et la besace du Père Noël !

Tous les journalistes, gentils et plutôt braves gars, nous avaient prévenus. Le président viendra avec des annonces, il n’aura pas les mains vides, pensez donc, c’est une allocution de mi-mandat… et quel mandat !

> Lire la suite des questions et réponse sur Le Contrarien Matin

Abonnez-vous gratuitement 

L’or, vers une hausse exponentielle… ou une interdiction pure et simple ?… Le Contrarien Matin du 6 novembre 2014

Jeudi, novembre 6th, 2014

Le Contrarien Matin du 6 novembre 2014

Mes chères contrariennes, mes chers contrariens !

Je voulais revenir sur certaines interrogations que vous êtes de plus en plus nombreux à me soumettre. Je souhaite ici partager avec vous une démarche d’honnêteté intellectuelle et de réflexion. Cela me semble particulièrement important. Il ne s’agit pas de dire LA vérité mais de tenter ensemble d’y voir plus clair et d’adopter la stratégie patrimoniale la plus pertinente à titre personnel.

Mais avant, je voulais vous raconter une petite histoire, issue de la grande Histoire.

Pendant la campagne de 1940 que l’on peut qualifier de grande défaite contre l’armée allemande, mon grand-père était un jeune lieutenant dans l’armée. Après quelques jours de combats, il s’est retrouvé tout simplement à la tête de son régiment. Avec ceux qui restaient, ils ont combattu vaillamment, repoussé les Allemands, tenus les positions assignées, et le pépé a même poussé le vice jusqu’à encercler une compagnie allemande entière qui a été obligée de se rendre. Bon, comme mon papy ne pouvait pas sauver la France à lui tout seul, ils ont bien sûr fini par se faire déborder par la Wehrmacht qui, elle, recevait des renforts, des munitions et tout ce qu’il fallait, et évidemment pas lui.

> Lire la suite des questions et réponse sur Le Contrarien Matin

Abonnez-vous gratuitement 

Pour Alan Greenspan, le dénouement sera douloureux, achetez de l’or… Le Contrarien Matin du 3 novembre 2014

Lundi, novembre 3rd, 2014

Le Contrarien Matin du 3 novembre 2014

Mes chères contrariennes, mes chers contrariens !

« Le dénouement sera douloureux, achetez de l’or ! » C’est par cette simple phrase que l’ancien gouverneur de la FED, la Banque centrale américaine, Alan Greenspan a conclu sa démonstration sur l’avenir bien sombre de l’économie mondiale. Au même moment, au lieu de s’envoler, le métal jaune connaissait une baisse assez prononcée, alors qu’en plus le Japon venait d’annoncer l’ouverture illimitée des vannes de la création monétaire, ce qui ne peut mener à terme qu’à un effondrement de l’empire du Soleil « couchant » par un épisode hyperinflationniste.

Mais peu importe. Les marchés sont pour le moment heureux, béats de joie face à cet afflux d’argent-Monopoly qui va leur permettre à tous de jouer encore un peu. Combien de temps ? Nul ne le sait et d’ailleurs, finalement, cela n’a aucune importance dans un monde où le seul horizon de temps se compte en heures que dure une séance boursière, éventuellement en jours et au grand maximum sur un mois jusqu’au jour de la liquidation des positions prises et des appels de marges. Alors on joue, on joue encore et toujours dans une folle fuite en avant éperdue. La machine s’est emballée et de toutes les façons, personne ne veut ni ne peut la stopper sans entraîner, à très brève échéance, l’effondrement total et irrémédiable du système financier global.

> Lire la suite des questions et réponse sur Le Contrarien Matin

Abonnez-vous gratuitement 

De Globalia à Europa… Le Contrarien Matin du 29 octobre 2014

Mercredi, octobre 29th, 2014

Le Contrarien Matin du 29 octobre 2014

Mes chères contrariennes, mes chers contrariens !

Bienvenue dans notre cauchemar. Europa. Mais avant, parlons un peu de Globalia.

« La démocratie dans Globalia est universelle et parfaite, tous les citoyens ont droit au « minimum prospérité » à vie, la liberté d’expression est totale, et la température idéale. Les Globaliens jouissent d’un éternel présent et d’une jeunesse éternelle. Évitez cependant d’en sortir car les non-zones pullulent de terroristes et de mafieux. Évitez aussi d’être, comme Baïkal, atteint d’une funeste « pathologie de la liberté » , vous deviendriez vite l’ennemi public numéro un pour servir les objectifs d’une oligarchie vieillissante dont l’une des devises est : « Un bon ennemi est la clef d’une société équilibrée. » Un grand roman d’aventures et d’amour où Rufin, tout en s’interrogeant sur le sens d’une démocratie poussée aux limites de ses dangers et de la mondialisation, évoque la rencontre entre les civilisations et les malentendus, les espoirs et les violences qui en découlent.

Dans Globalia, cette société qui correspond en tout point à l’incarnation de ce que pourrait être ce nouvel ordre mondial rêvé par certains, la liberté d’expression est totale… avec quelques limites évidemment, car vous devez comprendre que « la plus grande menace sur la liberté, c’est la liberté elle-même. Comment défendre la liberté contre elle-même ?

> Lire la suite des questions et réponse sur Le Contrarien Matin

Abonnez-vous gratuitement 

Tout va bien, les banques sont solides ! Ouf ! Les stress tests ? Résultats brillants… Le Contrarien Matin du 27 octobre 2014

Lundi, octobre 27th, 2014

Le Contrarien Matin du 27 octobre 2014

Mes chères contrariennes, mes chers contrariens !

Comme à chaque fois, il est totalement illusoire de croire qu’un tel examen puisse voir échouer une banque de taille importante pour la simple et bonne raison que le système bancaire est tellement imbriqué qu’un défaut important sur une banque pourrait entraîner… non, entraînerait l’effondrement de toute la planète finance, ne serait-ce que par l’activation des fameux produits dérivés qui se comptent par centaines de milliers de milliards de dollars (oui, je sais, c’est difficilement représentable).

Donc comme prévu, les banques importantes ont largement réussi leur examen de passage à la BCE. Bon, il y en a bien 25 qui échouent mais de vous à moi, on s’en fiche un peu vu que ce sont des banques qui ne comptent pas et qui sont fondamentalement insignifiantes en termes macro-économiques.

BCE : 25 banques ont échoué aux tests de résistance européens

Du coup, les agences de presse vont pouvoir faire des communiqués victorieux et la presse grand public, rassurer le « mougeon » (hybride mouton/pigeon correspondant aux con-tribuables que nous sommes qui, au bout du bout, sera le dindon de la plus grande farce financière de l’histoire mondiale).

> Lire la suite des questions et réponse sur Le Contrarien Matin

Abonnez-vous gratuitement 

Wall Street prépare une attaque en règle contre la France… Le Contrarien Matin du 24 octobre 2014

Vendredi, octobre 24th, 2014

Le Contrarien Matin du 24 octobre 2014

Mes chères contrariennes, mes chers contrariens !

Si nous vivons pour le moment avec des taux bas en France qui rendent le service de la dette (les intérêts à payer chaque année) supportable, c’est uniquement parce que SMS1er, le roi du mobile et accessoirement le mamamouchi en chef de notre république en déclin, s’aligne sans vergogne sur toutes les positions des États-Unis d’Amérique, fussent-elles contre les intérêts à long terme de notre pays mais que voulez-vous, le porte-monnaie ne peut être ignoré et si Paris valait bien une messe, éviter l’insolvabilité vaut bien quelques capitulations en rase campagne.

En clair, tant que nous sommes gentils et bien obéissants à l’égard de l’oncle Sam, ses chiens de garde financiers restent sages ou plutôt attentistes.

Pourtant, cette veillée d’arme semble toucher à sa fin et nous prochainement à notre faim (d’où l’idée des pâtes en solde chez Intermarché sans oublier, message de l’un de nos camarades contrariens, de recharger aussi les stocks avec quelques boîtes de concentré de tomate à 32 centimes ; je connais les prix vu que j’en avais pris hier), et certains à Wall Street, sans doute la « mauvaise » finance, semblent fourbir ses armes et commencent à avoir du mal à patienter.

> Lire la suite des questions et réponse sur Le Contrarien Matin

Abonnez-vous gratuitement 

L’effet boomerang de la crise

Vendredi, octobre 17th, 2014

Ca y est, nous y sommes, ou plus exactement, nous y sommes à nouveau. L’indice VIX de volatilité S&P 500 est passé en alerte orange, au-dessus de 27 donc à un niveau proche de celui de 2011, les marchés européens dévissent, le Dow Jones trébuche méchamment cette semaine… L’or a donc logiquement commencé à remonter, ne loupez pas le coche !

Le flop des marchés dans le monde

Attention, le « gros hoquet des marchés » comme le qualifie François Leclerc dans sa note du 16 octobre sur le blog de Paul Jorion est probablement un signe avant-coureur de répliques sismiques qui vont aller en s’intensifiant. Ne vous fiez pas aux rebonds techniques des marchés qui, vous le savez bien si vous suivez le cours de l’or (papier) sont dérisoires. Les fondamentaux restent extrêmement négatifs, ils ont juste été tus par la presse généraliste depuis le pic de la crise en 2008.
« Les marchés financiers ont hier perdu pied et Wall Street en a donné le signal à la suite de la publication de trois indicateurs indiquant une baisse des ventes au détail aux États-Unis, un fort ralentissement de la production industrielle dans la région de New York et un accroissement des stocks des entreprises. » indique François Leclerc. Le CAC 40 remonte ce jour, mais le Dow Jones est toujours en baisse. « Sans surprise, le cours de l’or montait et ceux des matières premières industrielles et du pétrole poursuivaient leur lente baisse ». Ce qui prouve que les investisseurs n’ont pas encore perdu leur bon sens.

L’Europe à bout de course

Non, le secteur bancaire en Europe n’est pas sorti de l’ornière grâce aux injections de liquidités massives. « 70% des banques européennes sont en état de quasi-faillite » affirme Charles Gaves, du Think Tank Institut des Libertés, dans cette interview de BFM Business du 13 octobre dernier :

La plupart des banques ne disposant que peu de fonds propres, elles sont « dans une situation abominable ». Les cours de la bourse indiquent que les banques financières européennes ont en général perdu les ¾ de leur valeur depuis 7 à 8 ans. Depuis l’arrivée de l’euro, ce n’est plus l’argent qui est au centre du système mais le prix des actifs (en particulier celui des obligations d’Etat) qui ne circule pas dans l’économie réelle.

La situation peu brillante de la France

Ca y est, nous y allons, vers la « grécification » de la France. Le plafond de la dette française a franchi les 2000 milliards d’euros. Conséquence logique de cette mauvaise tenue du budget, la note de la France a été abaissée par Standard and Poor’s qui a révisé la perspective de la note de solvabilité à long terme «AA» à «négative» contre «stable»…

Alors, faut-il être pessimiste par rapport à l’avenir économique de la France ? Nous aurions du mal à vous convaincre du contraire. Charles Sannat répond aux questions de Nicolas Doze sur le plateau de BFM Business.

Dans l’édition n°536 du Contrarien, Charles Sannat explique aussi pourquoi « il n’y a plus de raison d’espérer », si vous voulez vous faire une idée sur la question. Et il n’est pas le seul à s’en inquiéter.

Attali, Cassandre des temps modernes

Jacques Attali n’est pas connu pour son optimisme. On peut penser ce que l’on veut de lui, mais les prévisions pessimistes qu’il énumère sur Slate le 15 octobre dernier sont fondées… puisqu’elles sont déjà là et ne vont faire que s’accroître dans les 18 prochains mois : épidémie du virus Ebola, menaces terroristes, instabilité de la Chine, politique monétaire expansionniste des Etats-Unis qui vont conduire à l’effondrement monétaire du dollar, Europe en déflation, plafond record de la dette française… Faut-il un fléau de plus pour vous convaincre de l’effondrement prochain du système ? Son conseil : la peur est mauvaise conseillère, la bonne attitude consiste à anticiper sur tous ces risques. Se préparer au pire des cas consiste notamment à emmagasiner de l’or physique avant que les primes des pièces d’or s’envolent…

Le meilleur rempart anti-crise : l’or

Rappelez-vous d’une chose, en 2008, au plus fort de la crise, lorsque le cours de l’or dévissait lui aussi, la prime du Napoléon s’est envolée et son prix aussi. Face à une réplique imminente de la crise, il convient de se « débancariser » le plus possible avant que votre épargne continue d’être spoliée, en plus d’une baisse évidente du pouvoir d’achat. Il existe des solutions : cartes de paiement hors-circuit bancaire comme la Vera Carte, épargne en or hors banque donc non « spoliable »…
Et diversifiez autant que possible dans des produits tangibles !

Il n’y a plus de raison d’espérer… Le Contrarien Matin du 17 octobre 2014

Vendredi, octobre 17th, 2014

Le Contrarien Matin du 17 octobre 2014

Mes chères contrariennes, mes chers contrariens !

Souvent, trop souvent, face à des constats implacables et sur lesquels, soit dit en passant, presque tout le monde s’accorde, il faut bien vite les relativiser afin d’introduire des « raisons d’espérer ». L’espoir. L’espoir qu’en fait le show must go on, que tout continue comme avant sur les mêmes bases.

En réalité, il n’y a plus aucune raison d’espérer car les mesures qu’il faudrait prendre ne seront jamais prises et que de toutes les façons, il est déjà trop tard.

La seule question que vous devez vous poser maintenant est quand est-ce que les marchés et la grande masse prendront conscience du fait qu’il est déjà trop tard ? Car c’est ce moment de prise de conscience collectif qui entraînera le mouvement de panique généralisé nous menant à l’effondrement inéluctable de ce monde-là.

N’imaginez pas que je sois pessimiste et vous allez vite comprendre pourquoi et à quel point je ne suis pas le seul.

Tout d’abord, progressivement mais sûrement, nous assistons actuellement graduellement certes pour le moment au commencement de cette prise de conscience généralisée. Ensuite, si je suis convaincu qu’il n’y a plus aucune raison d’espérer dans ce monde-là, notre …

> Lire la suite des questions et réponse sur Le Contrarien Matin

Abonnez-vous gratuitement 

Un 11 septembre pétrolier ? … Le Contrarien Matin du 15 octobre 2014

Mercredi, octobre 15th, 2014

Le Contrarien Matin du 15 octobre 2014

Mes chères contrariennes, mes chers contrariens !

Vous trouverez ci-dessous les deux vidéos de l’émission des Experts animée par Nicolas Doze hier où j’étais invité. Je remercie évidemment BFM Business et Nicolas Doze pour leur invitation sur le plateau qui a permis de faire entendre la petite voix du « courant » contrarien. N’hésitez pas encore une fois à me faire part de vos remarques à l’adresse charles@lecontrarien.com. Même si je ne peux pas vous répondre à tous, je lirai avec attention vos courriers !

Vidéo Partie 1

> Lire la suite des questions et réponse sur Le Contrarien Matin

Abonnez-vous gratuitement 

Au-delà des clivages… ! Le Contrarien Matin du 9 octobre 2014

Jeudi, octobre 9th, 2014

Le Contrarien Matin du 9 octobre 2014

Mes chères contrariennes, mes chers contrariens !

Il y a un débat qui ne me lasse pas de me laisser coi. L’éternel débat entre les kéneysiens ou les néo-kéneysiens et les libéraux ou les néo-libéraux. Entre ceux qui pensent qu’il faut augmenter les salaires pour augmenter la consommation et donc augmenter l’investissement des entrerpises, ce qui finira par créer de l’emploi, et ceux qui pensent qu’il faut commencer par permettre aux entreprises d’investir pour qu’elles augmentent leurs capacités, ce qui va créer de l’emploi et de la consommation.

Ce débat est totalement dépassé, à tel point d’ailleurs qu’on peut le comparer à la ligne Maginot à la veille de l’attaque allemande.

Plus rien ne fonctionne parce que nous avons de mauvais outils

Disons-le, il faut dépasser ce clivage économique historique car il ne répond tout simplement pas à la nouvelle économie et à nos nouvelles contraintes. Dans ces deux cadres intellectuels qui ont tous les deux deux siècles, tout est basé quoi qu’ils en disent tous sur une idée totalement partagée de la distribution de la richesse créée par le travail.

Dans ces deux systèmes de pensée, c’est par le travail que la création de valeur est redistribuée. Dans aucun de ces deux systèmes on ne sait où on est en mesure de répartir la richesse autrement qu’à travers l’idée de travail, or le travail est en voie de disparition.

> Lire la suite des questions et réponse sur Le Contrarien Matin

Abonnez-vous gratuitement 

Bulletin d’alerte : l’effondrement financier de la France vient de commencer… ! Le Contrarien Matin du 8 octobre 2014

Mercredi, octobre 8th, 2014

Le Contrarien Matin du 8 octobre 2014

Mes chères contrariennes, mes chers contrariens !

Ça y est, hélas, nous y sommes et nous vivons les signes précurseurs de l’effondrement économique, financier et social de notre pays qu’un président Hollande sera tout simplement aucunement en mesure d’enrayer.

Même si le pire n’est jamais sûr et encore moins souhaitable, j’émets ce bulletin d’alerte et de vigilance rouge car la situation dans laquelle nous nous trouvons pourrait conduire à un enchaînement dramatique d’événements politico-économiques conduisant notre pays vers une forme de crise pouvant trop vite dégénérer vers un chaos plus ou moins contrôlé.

Je m’explique en insistant lourdement sur l’essentiel du constat économique posé dans mon édito d’hier. N’en retenez que trois éléments essentiels (pour ceux qui les ont bien en tête, passez au paragraphe suivant).

Une situation irrémédiablement compromise

> Lire la suite des questions et réponse sur Le Contrarien Matin

Abonnez-vous gratuitement 

ENGLISH ESPANOL ITALIANO CHINESE

Recherche
Partager le Blog
Share |

Suivez-nous sur TWITTER :
http://twitter.com/GOLDCOINorg

Réflexions
" Ce qui compte pour un alpiniste, c'est son effort, c'est son adresse, ce sont ses muscles. La corde qui l'assure ne joue aucun rôle tant que tout va bien. Mais elle lui donne la sécurité. De même, l'or ne sert qu'à garantir la confiance. C'est un refuge. "