Publicité

Nous vous l’avions déjà annoncé maintes fois sur l’Or et l’Argent, encore dernièrement nous vous parlions de l’ascension vertigineuse du métal précieux : l’or a une fois de plus battu tous les records. Mardi dernier déjà, à Londres, il a franchi le seuil des 1340 dollars l’once pour la première fois de son histoire. Et ce jeudi, il atteint le chiffre record de 1356,50 dollars sur le marché de l’or à Hong Kong. Une véritable étape a été franchie ! Avec un rythme pareil, l’once d’or risque d’atteindre les 1500$ encore plus tôt que prévu, et pourquoi pas, 2000$ d’ici 2012!

Le malheur du dollar fait le bonheur de l’or

Fin septembre déjà, le recul du dollar a connu une forte progression, suite à la publication de l’indice de confiance des consommateurs par l’institut du Conference Board : en bref, le moral de nos voisins outre-Atlantique est au plus bas depuis février, et a connu une chute importante au mois de septembre.

Le billet vert subit également les conséquences des anticipations au sujet des nouvelles mesures d’assouplissement monétaire prévues début novembre aux Etats-Unis. En effet, ces mesures qui ont pour but de soutenir l’économie américaine chancelante vont très probablement passer par des rachats d’actifs et donc des injections de liquidités, ce qui va peser sur la monnaie américaine. Et qui dit affaiblissement de la monnaie dit hausse de l’intérêt envers les achats d’or.

Une hausse de l’or en toute logique !

Publicité

Mais la hausse de l’or, entre nous, est-elle vraiment étonnante ? Sur des marchés économiques pesant sous le poids de la volatilité des devises, des incertitudes toujours plus nombreuses concernant les dettes européennes, les aléas de la reprise économique américaine, comment ne pas vouloir se réfugier vers une valeur sûre, un «  refuge » à tous ces soubresauts ? L’or reste le principal marché sur lequel la confiance des investisseurs ne cesse de grandir.

Pour aller plus loin, on pourrait même dire que le dollar a fait son temps, son rôle de devise de réserve tendant considérablement à perdre de sa splendeur. Les investisseurs spéculent en masse sur une réserve de valeur, à la fois universelle et semble-t-il, inaltérable : l’or bien sûr.

5 Commentaires

  1. Il est vrai que la hausse est spectaculaire et que les volumes d’achats (notamment par les banques centrales) sont importants. Mais cette courbe ascendante n’est-elle pas aussi amplifiée par une spéculation à la hausse qui accentue/ accélère le mouvement?
    Dans ce cas à court/moyen terme ne risque t-on pas de voir une correction assez forte de cette hausse pourtant justifiée des cours de l’or?!

    • Il y a un petit effet de spéculation à la hausse et on devrait rapidement revenir autour des 1280/1300 $ qui servent de support. Mais il est largement moins important que ce que nous avions vu à d’autres époques car il est soutenu par des forces qui sont parfois extérieures à l’or : affaiblissement du dollar, couverture de plus en plus grande des portefeuilles action par de l’or (assurance), problématiques économiques encore vives, marché de l’or physique très dynamique malgré les records (Inde).
      Clairement il y a un petit échauffement mais certainement pas une bulle (l’analyse graphique ne montre pas de signe bulle : http://4.bp.blogspot.com/_MFVTeXv2bus/TKzafmWfJaI/AAAAAAAACN4/vNqezaRRMSM/s1600/graphegold.jpg ). Autre indicateur contre la théorie de la bulle, la prime sur les pièces : la prime est actuellement faible, signe que les demandes entre l’or boursier et l’or physique sont déconnectées et que le rush (comme celui d’avril/mai) n’est clairement pas là.
      Ne pas oublier, si on corrige avec l’inflation le record de 850 $ l’once de 1980, nous devrions aujourd’hui être à 2500 $ l’once. Le contexte de 1980 était largement moins sinistré que le celui d’aujourd’hui…
      Pour finir, et afin de voir graphiquement qu’il n’y a pas de bulle, il faut se déconnecter de la parité EURO/DOLL et analyser l’or avec une monnaie aussi stable que lui : le Francs Suisse
      http://www.24hgold.com/francais/interactive_chart.aspx?codecom=GOLD&valecom=ValeDollarSuisse&changecom=ChgeDollarSuisse sélectionné 5Y comme échelle de temps.
      Un dessin est plus éloquent qu’un long discours….

  2. C’est bien beau tout ça, mais un eurozonard, il s’en moque de l’or en $! Ce qui compte pour un eurozonard, c’est l’or en €!!!

    • Raison pour laquelle, je confirme que malgré le record de l’or en dollar, le métal jaune reste très attractif en euro. Et il n’y a pas de bulle de l’or en euro ou en francs suisse. Nous sommes à l’achat aujourd’hui, de la même manière que nous étions à la vente en mai.

  3. Cela a-t-il vraiment du sens pour un « eurozonard » -qu’il soit allemand, belge ou français-, de deviser sur l’évolution de l’or en $? Je pense que non, à moins de parler également de l’évolution du rapport €/$! C’est purement mathématique: ça peut s’exprimer en termes de dérivées. Et l’évolution du rapport €/$ est très difficile à deviner, surtout à long terme…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici