Aider avec impuissance masculine levitra generique france
Accueil / Cours de l'or / La FED fait grimper la température du cours de l’or
Conformément à nos prévisions, l’or repart à la hausse et maintient sa hausse depuis jeudi dernier. En une seule journée, le cours de l’or a pris 3,6% suite aux déclarations de la banque centrale américaine, la FED, soit son plus haut niveau depuis le 9 décembre. Une petite envolée symptomatique de la poudrière économique sur laquelle nous reposons.

La FED fait grimper la température du cours de l’or


Conformément à nos prévisions, l’or repart à la hausse et maintient sa hausse depuis jeudi dernier. En une seule journée, le cours de l’or a pris 3,6% suite aux déclarations de la banque centrale américaine, la FED, soit son plus haut niveau depuis le 9 décembre. Une petite envolée symptomatique de la poudrière économique sur laquelle nous reposons.

Goldman Sachs a mis le feu aux poudres en conseillant à ses clients d’acheter des pesos mexicains et des dollars canadiens pour maintenir le taux bas du dépôt de la réserve fédérale afin que le dollar reste plus compétitif.

La FED souhaite maintenir ainsi un taux directeur exceptionnellement bas jusqu’en 2014 afin de soutenir les exportations américaines. Cette stratégie confirme bien la tendance que le dollar US est encore faible et qu’encore une fois, les Etats-Unis décident tous seuls dans leur coin de la politique économique qu’ils vont mener pendant deux ans, indépendamment et au détriment de leurs partenaires commerciaux. Reste à savoir si le Canada va accepter de jouer le jeu et suivre la tactique monétaire manipulatrice de la FED !

En attendant, la zone euro est la seule à jouer le jeu du commerce international alors que les Etats-Unis et la Chine, eux, ne se privent pas de dévaluer artificiellement leur monnaie ou de maintenir des taux très bas afin de faciliter leurs exportations. Mais c’est se tirer une balle dans le pied que de procéder ainsi car que deviendra la Chine sans son principal client européen ? Et les Etats-Unis ne vont pas pouvoir jouer seuls très longtemps…

Outre-Atlantique, la masse monétaire du dollar va sans outre être augmentée, et qui dit planche à billet dit inflation. Pour s’en garder, les investisseurs, redoutant l’excès de liquidités, se réfugient bien sûr vers l’or, en faisant monter son prix. Face au net recul du dollar mercredi, l’or est devenu très attractif.

L’analyste économique Andrey Kryuchenkov déclarait que, “en outre, un dollar affaibli sur le long terme fera qu’il sera plus facile de se financer pour acheter des métaux précieux, le coup d’opportunité (c’est-à-dire le gain de rentabilité réalisé en choisissant d’autres placements que l’or) sera minimal”.

Dans la foulée des déclarations de la FED, le plus important fonds d’or coté au monde (SPDR Gold Trust) « a vu le niveau de ses participations se gonfler de 9 tonnes sur la seule journée de mercredi » peut-on lire dans la presse spécialisée.

Si les taux bas profitent à l’achat de métaux précieux, ceux-ci vont contribuer à en augmenter le cours, car qui dit dollar faible, dit or fort ! Un conseil pour les investisseurs et épargnants, consolidez vos positions sur l’or physique avant que le maintien artificiel des taux bas ne dézingue définitivement l’économie mondiale ! Car l’impact de telles mesures sera catastrophique à plus ou moins long terme.

Bannière pub AuCOFRE

A propos de Jean-François Faure

Jean-François Faure
Jean-François Faure. Président d’AuCOFFRE.com. Voir la biographie.

Voir aussi

cours de l'or et de l'argent consolidation lente

Cours de l’or et de l’argent : la consolidation se poursuit

Evidemment ce n’est pas une chute brutale mais on notera depuis bientôt deux mois, une …