Aider avec impuissance masculine levitra generique france
Accueil / Banques / Le cours de l’or devrait être beaucoup plus haut
Suite à la décision de la FED la semaine dernière de créer plus de monnaie ex nihilo, le cours de l’or devrait être beaucoup plus haut… et mettre en danger le dollar, selon Chris Powell, secrétaire général du GATA.

Le cours de l’or devrait être beaucoup plus haut


Suite à la décision de la FED la semaine dernière de créer plus de monnaie ex nihilo, le cours de l’or devrait être beaucoup plus haut… et mettre en danger le dollar, selon Chris Powell, secrétaire général du GATA.

Depuis 1999, Chris Powell dénonce la manipulation du cours de l’or par la FED par le biais du GATA mettant en évidence une collusion entre les institutions financières contre l’or, dans le but de ne pas affaiblir (encore plus) le dollar.

Le 7 décembre dernier, une petite dépêche de l’Agence Option Finance (AOF) titre sur l’or qui pâtit de l’amélioration de la conjoncture américaine. Amélioration quelle amélioration ? « Valeur refuge par excellence, l’or est pénalisé par les indicateurs économiques américains globalement encourageants publiés tout au long de la semaine ». Si les fondamentaux économiques américains étaient si optimistes que cela, l’économie mondiale sera déjà à nouveau sur les rails. Les chiffres du chômage restent élevés (6,5%)  même s’ils sont en baisse par rapport au mois d’août, et les Etats-Unis doivent faire face à des défis insurmontables : la falaise fiscale, avec d’un côté un gouffre de la dette et de l’autre un gouffre budgétaire : rien qui ne laisse présager une embellie que ce soit à court ou à long terme.
L’AOF souligne que « le métal précieux a également été affecté par une étude de Goldman Sachs », banque bien connue pour sa « probité »…

L’or devrait caracoler au-delà de 2000$ l’once
Quant à l’actuelle consolidation du cours de l’or, elle n’a rien de naturel. Comme le dit à juste titre notre confrère Tradosaure, il s’agit « d’une attaque en règle à lieu contre le Roi des métaux. Il s’agit comme d’habitude de retirer toute crédibilité à l’or au moment où la Banque Fédérale américaine annonce qu’elle va intensifier la création monétaire et fragiliser, de fait, le dollar ». Un point de vue partagé par Chris Powell pour qui un récent rapport du FMI justifie les allégations de manipulation du marché de l’or par les banques centrales, par leur commerce organisé de prêts et de swaps d’or. Le FMI aurait proposé l’édition comptable de ces produits financiers basés sur l’or et grâce auxquels les banques centrales peuvent se livrer à la manipulation du cours de l’or en toute impunité, provoquant un vent de panique auprès des organismes concernés. Pour Chris Powell, cette seule réaction est la preuve évidente de la manipulation du marché de l’or par les banques centrales.

Une faillite monétaire mettrait les banques centrales à nu devant leurs réserves d’or réelles et l’or retrouverait ainsi sa vraie valeur, bien supérieure à celle qu’elle tente péniblement d’atteindre, par le bas. De même qu’un cours normalement élevé de l’or enterrerait le dollar plus vite que prévu. Voilà pourquoi cela ne doit pas arriver !

Bannière pub AuCOFRE

A propos de Jean-François Faure

Jean-François Faure
Jean-François Faure. Président d’AuCOFFRE.com. Voir la biographie.

Voir aussi

baisse or 23 septembre 2019

Or et Argent : l’alerte à la baisse n’est pas levée !

Depuis que le cours de l’or a battu son record de 2012, on s’attend à une correction. Cette baisse est intervenue la semaine dernière mais immédiatement contrecarrée par les tensions au Moyen-Orient. Explications.