La Newsletter
Inscription
Désinscription

 
Catégories
Liens
aucoffre

France 2, Complément d’enquête. Ce que vous ne dites pas à nos compatriotes.

En terme économique, nous venons de passer une période de « règlement » de la crise grecque. En réalité rien n’est réglé. Concernant la Grèce, nous avons gagné quelques mois de répit dans la mesure ou ce pays reste endetté à plus de 120% de son PIB et que rien n’indique qu’un redressement des finances publiques pourra réussir. La récession continue, un véritable exode rural est en train d’e devenir visible. Massivement, les grecs quittent les villes pour aller se réfugier dans les campagnes. Lorsque l’on vous dit que la terre est un placement d’avenir. Ce phénomène pour la première fois est chiffré par le Ministère Grec de l’Agriculture. Nous le disions depuis des années. Maintenant les chiffres le prouvent. Ce qui se passe en Grèce préfigure ce qui se passera en France dans quelques mois, en plus atténué sans doute.

http://www.dna.fr/politique/2012/03/31/apres-l-exode-rural-le-retour

Mais allons un tout petit peu plus loin. Pourquoi? Pourquoi d’un coup d’un seul les grecs commencent-ils à vouloir tous aller dans les campagnes? Pour une raison simple. Tellement simple qu’aucun média national ne reprendra cette information. Parce que les grecs ont faim. Parce que les parents grecs n’arrivent plus à nourrir leurs propres enfants.

La malnutrition infantile n’est plus un fléau lointain réservé à quelques millions d’enfants africains d’un pays ravagé par la guerre civile. Non. La malnutrition touche désormais nos enfants. Ici en plein cœur de l’Europe, en plein cœur de la zone euro. Incroyable n’est-ce pas?

http://ipsnouvelles.be/news.php?idnews=10921 

Plus inquiétant à court terme, bien sur la situation économique de l’Espagne ou du Portugal avec là aussi des dégâts sociaux monumentaux en cours et des manifestations populaires qui commencent à devenir très importantes contre les plans de rigueur. Attention. L’Espagne n’est pas la Grèce. L’Espagne est un grand pays, avec une grande histoire et le nationalisme de Franco date seulement de 1975. C’est à dire hier. Pour tout connaisseur de l’Espagne, ce pays n’acceptera jamais une humiliation à la grecque. Le 1er ministre Mariano Rajoy a d’ailleurs dit stop à certaines réformes. Et il est de droite. Ce dernier à suscité l’ire de Bruxelles en relevant son objectif de déficit à 5,8% au lieu de 4,4% initialement convenu avec la Commission Européenne, arguant qu’une austérité plus forte n’était tout simplement pas tenable.

L’Espagne risque de ne pas pouvoir sortir de la crise économique, financière et immobilière avec un euro fort qui ne correspond pas aux caractéristiques intrinsèques de son économie, ni à sa culture financière historique.

http://www.lesechos.fr/opinions/analyses/0201974094044-mariano-rajoy-n-a-deja-plus-le-droit-a-l-erreur-307106.php 

Il en est de même avec le Portugal.

Mais dans tout cela il est de bon ton, surtout lors d’une campagne électorale pour les présidentielles d’oublier un peu trop souvent notre pays, la France. La situation n’y est guère plus brillante et certainement socialement plus intenable à terme, la situation dans nos banlieues étant explosive.

Pour mémoire, en 2010, il y avait 1.42 actif pour 1 retraité. Les retraites finiront par ne plus être payées car il n’y a tout simplement plus d’argent. Le problème n’est pas pour dans 20 ans. Il est pour maintenant. Nous y sommes. Nous finançons chaque mois les retraites avec de l’argent que nous devons emprunter. A la fin de l’année ce sont environ 6 milliards d’euros qui manquent à l’appel, et encore, le phénomène des baby boomers devenant nos papy boomers ne fait qu’à peine commencer. Croyez vous cela tenable?

http://www.toutsurlaretraite.com/cnav-deficit-de-la-branche-retraite-de-la-secu-ramene-a-6-milliards-d-euros-en-2011-et-5-8-milliards-fin-2012-plfss.html

La France est elle aussi en faillite.

La Cours des Comptes présidée par le socialiste Migot, a indiqué qu’il fallait supprimer l’indexation des retraites sur l’inflation. Inflation de 5% réelle par an, en 10 ans, un retraité perdra l’équivalent de 60% de son pouvoir d’achat. Elle est là la réalité.

Alors que faire pour préparer sa retraite? Placer son argent dans un contrat d’assurance vie fonds euro libellé majoritairement en obligations d’Etat (c’est à dire en dette) qui ne seront de toute façon jamais payées quelle que soit la méthode (défaut, défaut partiel, inflation etc…)?

Ou comme nos amis grecs, revendre son appartement en ville tant qu’il vaut encore quelque chose (allez voir le prix de l’immobilier à Athènes) et vite acheter quelques pièces d’or et un lopin de terre? Question surprenante mais qui devrait être posée.

            Enfin, souvenons nous du climat de fin du monde à la fin 2011 (c’était il y a trois mois). On se demandait si l’euro passerait noël. Qu’est ce qui a changé depuis? Une chose simple et essentielle. Des pays surendettés (la France et l’Allemagne) se sont endettés encore plus, pour sauver de façon temporaire un pays comme la Grèce de la faillite immédiate. Mais c’est la totalité de notre système économique qui se trouve dans une situation irrémédiablement compromise. Personne ne peut le dire. Encore moins les « hommes » du système. C’est une évidence.

La seule vérité est la suivante: la croissance infinie liée à une consommation de masse grâce à une énergie abondante et peu coûteuse dans un monde fini est un système voué à l’échec.

Un acheteur d’or, n’achète pas de l’or pour spéculer.

Un acheteur d’or n’achète pas de l’or pour s’enrichir.

Un acheteur d’or n’a pas une vision sur les résultats financiers du prochain trimestre.

            Un  acheteur d’or achète de l’or car il a une analyse fondamentale de l’impasse actuelle dans laquelle se trouve l’économie mondiale.

Il achète de l’or, car chaque crise grave fini par trouver une résolution « monétaire » en général douloureuse.

Il achète de l’or car l’or est la Vera Valor (la vraie valeur) depuis plus de 6000 ans lorsque l’euro fête à peine ses 10 ans.

Il achète de l’or car avant 1914 l’or était la monnaie. Qu’entre les deux guerre ceux qui avaient abandonné l’or on connu l’Hyper inflation qui a conduit le nazisme au pouvoir avec les conséquences funestes que l’on sait.

Il achète de l’or car en 1971, le dollar n’était plus convertible et que la planche à billets se remettait à fonctionner sans contrôle.

Enfin est surtout, il achète de l’or car il sait, et c’est une certitude historique que rien n’est intangible. Lors du dernier siècle nous avons connu 5 systèmes monétaires internationaux différents soit un tous les 20 ans en moyenne. 

Il achète de l’or parce que le système actuel va changer. Peu importe que ce soit dans 6 mois ou dans 6 ans.

Il achète de l’or parce qu’il sait qu’à l’issue de changement, il aura simplement maintenu la valeur de son patrimoine. Et c’est cela qui fera toute la différence.

Si ce n’est pas pour ces raisons que vous achetez de l’or, si ce n’est pas pour vous « assurer », alors surtout n’achetez pas d’or.

Si vous pensez que la fête va continuer éternellement, n’achetez pas d’or.

Si vous pensez que tout ira mieux demain, n’achetez pas d’or.

Si vous pensez que la croissance va revenir et sauver tout le monde n’achetez pas d’or (quoi que il pourrait y avoir de l’inflation).

Si vous pensez que l’Europe va bien, et que le pire est derrière nous n’achetez pas d’or. D’ailleurs l’or bien qu’en repli sur ses plus hauts reste sacrément cher alors que le pire serait derrière nous….

Si vous pensez que l’Etat Providence continuera à s’occuper de vous pour toujours n’achetez pas d’or.

Si vous pensez que l’Histoire est finie et le monde figé jusqu’à la fin des temps n’achetez pas d’or.

Si vous avez la certitude que l’Etat remboursera toutes ses dettes (ce qui n’a jamais eu lieu dans l’histoire économique mondiale les Etats étant les plus mauvais payeurs au monde) n’achetez pas d’or

Surtout n’achetez pas d’or.

D’ailleurs si vous pouviez revendre le votre comme vous le suggère certaines publicités qui vous sont matraquées quotidiennement à la télé vous auriez une attitude pleine de bon sens. Evidemment. Voyons, soyons sérieux. Si toutes ces sociétés vous rachètent cet or, c’est dans un but uniquement philanthropique. C’est de la gentillesse à l’état pur. D’ailleurs elles doivent perdre beaucoup d’argent. En plus on vous envoi de belles enveloppes pour prendre en charge en plus les frais d’expédition.

Alors un conseil personnel. Tant que tous vous disent de vendre votre or achetez-en. Lorsque tout le monde voudra vous en vendre…. vendez-le.

Vous l’aurez compris. Lorsque l’on regarde froidement la situation, on ne peut qu’en arriver à la conclusion suivante:

En terme de gestion patrimoniale il faudrait « liquider » la quasi totalité de ses placements financiers (bourse, assurance vie, épargne) en gardant le minimum en banque. Il faudrait revendre les actifs immobiliers notamment la résidence principale en ville pour les jeunes retraités tant que cela a encore une valeur. Il faudrait investir dans une maison à la campagne avec le maximum de terres. Le reste des liquidités devraient être placées en pièces d’or (pour la majorité) et d’argent.

Le problème qui se pose à chacun d’entre nous est évident. Ce qu’il faudrait faire nous semble tellement loin de notre réalité et de nos habitudes que cela en est presque psychologiquement impossible. Cela est presque effrayant.

Mais ce ne sont pas les solutions évoquées qui sont effrayantes. C’est la situation de nos finances publiques qui l’est.

Charles SANNAT
Directeur des Etudes Economiques AuCoffre.com
Professeur d’économie.


Leave a Reply

ENGLISH ESPANOL ITALIANO CHINESE

Recherche
Partager le Blog
Share |

Suivez-nous sur TWITTER :
http://twitter.com/GOLDCOINorg

Réflexions
" Ce qui compte pour un alpiniste, c'est son effort, c'est son adresse, ce sont ses muscles. La corde qui l'assure ne joue aucun rôle tant que tout va bien. Mais elle lui donne la sécurité. De même, l'or ne sert qu'à garantir la confiance. C'est un refuge. "