Aider avec impuissance masculine levitra generique france
Accueil / Crise / Complément d’enquête sur les valeurs anticrise : et l’or dans tout ça ?

Complément d’enquête sur les valeurs anticrise : et l’or dans tout ça ?


Hier soir, France 2 a consacré son émission Complément d’Enquête aux « valeurs anticrise ».

L’enjeu de l’émission était de présenter les différentes alternatives de placement économique en temps de crise et de répondre à la question « où faut-il placer ses économies quand la bourse nous fait peur ?».

Complément d’Enquête s’est donc intéressé à ces placements « plus quantifiables, plus mesurables, plus tangibles, ces biens que l’ont peut posséder et qui ont la côte » à savoir : le vin, l’immobilier et l’art.

Entre amalgame et mauvaise foi…

Petit pré-requis qu’il aurait été utile de préciser avant de diffuser les différents reportages : la définition de « valeurs anticrise ». Car visiblement nous n’avons pas la même…

Pour nous, chez loretlargent.info, cela connote l’idée de valeur refuge, pour eux cela reste des alternatives à la bourse : c’est-à-dire remplacer des produits spéculatifs par des produits spéculatifs plus lucratifs à un instant T. Là où nous on pense à « placement » et « sécurité », ils voient « investissement » et « rentabilité ». La différence est grande.

Ainsi, dans le reportage consacré au vin, qui est alors surnommé « or rouge », il n’est question que de profits à court termes : « +6,47% en un mois : bien plus rentable que n’importe quel produit bancaire ! », « fini le vin à déguster, voici le vin à spéculer » annonce la voix –off. Difficile de faire plus clair ! On n’est pas vraiment dans la « valeur anticrise » ou du moins pas dans le sens où nous la concevons. Il ne s’agit que de valeurs sur lesquelles les investisseurs misent et parient, d’ailleurs les œuvres d’art et le vin ne sont-ils pas tout simplement « côtés » ?

Marc Fiorentino, spécialiste des marchés financiers, va même jusqu’à qualifier le vin et l’art de simples « placements plaisir qui rapportent de l’argent » lors de son intervention dans l’émission. Sur ce point là nous sommes d’accord avec lui. Là où nous le sommes moins c’est lorsqu’il parle de l’investissement immobilier :

Car l’immobilier, qu’il défend avec ardeur, n’est pas vraiment mieux loti et l’expression de « crise immobilière » n’est que trop bien connue pour que l’on puisse décemment et honnêtement le qualifier de « valeur anticrise »…

Bien sur la pierre reste moins spéculative que les actions boursières mais n’est pas le placement le plus sécurisé qui soit pour autant ! Sans compter le fait que placer ses économies dans l’immobilier n’est pas à la portée de toutes les bourses.

Dans son intervention Marc Fiorentino en profite pour « tacler » l’or en énonçant un certain malaise dans son marché avec les dernières fluctuations du cours du métal précieux. Le malaise vient plutôt de la vision de Mr Fiorentino qui ne voit dans l’or qu’un produit financier et une logique de rendement, effectivement de ce point de vue là ce n’est pas le placement le plus pertinent, et pour cause : ce n’est pas sa vocation !

Charles Sannat, Directeur des études économiques d’Aucoffre a souhaité rebondir sur les propos de Marc Fiorentino et y apporter son éclairage en tant qu’acheteur d’or :

« Un acheteur d’or n’a pas une vision sur les résultats financiers du prochain trimestre, un acheteur d’or n’achète pas de l’or pour spéculer, un acheteur d’or n’achète pas de l’or pour s’enrichir : Un acheteur d’or achète de l’or car il a une analyse fondamentale de l’impasse actuelle dans laquelle se trouve l’économie mondiale. Il achète de l’or parce que le système actuel va changer. Peu importe que ce soit dans 6 mois ou 6 ans. Il achète de l’or parce qu’il sait qu’à l’issue de changement, il aura simplement maintenu la valeur de son patrimoine. »

Voilà qui traduit la différence de conception qu’il existe entre un banquier d’affaire qui ne raisonne qu’en termes d’investissement et profits et un épargnant qui définit une « valeur anticrise » non pas comme une nouvelle alternative spéculative et rentable mais comme un placement qui protège son épargne, ni plus, ni moins.

Bannière pub AuCOFRE

A propos de Jean-François Faure

Jean-François Faure
Jean-François Faure. Président d’AuCOFFRE.com. Voir la biographie.

Voir aussi

réserves stock or

Pourquoi les Etats stockent toujours plus d’or ? Chine, Russie, Turquie, Pologne…

[Mis à jour le 12/07/2019] Records battus sur les achats d’or par les Banques Centrales …